Agrandissement du séminaire de Bayonne

Download PDF

Le séminaire de Bayonne fait partie des 24 séminaires établis en France. Il forme des prêtres pour un diocèse qui couvre les Pyrénées-Atlantiques.

En permettant le doublement de l’hébergement avec 23 nouveaux studios et la création de diverses salles (une salle de communauté, 3 salles de classe supplémentaires, des salles de musique et de sport), vous aiderez la communauté du Séminaire (enseignants et jeunes) à trouver le chemin vers la prêtrise.

Consacré aux Saints Cœurs de Jésus et de Marie, rouvert par Monseigneur Aillet en septembre 2010 et installé dans l’ancien couvent des Capucins en 2011, le séminaire propose une vie communautaire forte et une formation théologique où Saint Thomas a sa place.

Les séminaristes découvrent et approfondissent les cultures du Pays Basque et du Béarn où ils vivront leur ministère.

Le chantier de l’agrandissement du séminaire de Bayonne a été lancé mardi 8 septembre 2015 par une première réunion d’entrepreneurs. Une vingtaine d’entreprises du bâtiment ont été retenues pour l’ensemble des deux projets –extension du séminaire et construction de la bibliothèque. Tous ces entrepreneurs sont issus du département des Pyrénées-Atlantiques et, pour la plupart, ont déjà travaillé ensemble. A l’ordre du jour de cette séance de travail collective : la planification de la démolition des bâtiments existants et l’organisation de la récupération de matériaux destinés à être recyclés dans le patrimoine immobilier du diocèse. C’est notamment dans le respect de l’encyclique Laudato Si’ du pape François sur la sauvegarde de la création (juin 2015) qu’a été pensée l’organisation des travaux et, logiquement, le recyclage des matériaux est intégré au programme.

En 2013, il y avait 21 séminaristes.

8 comments

  1. Denis F

    Décidément j’ai hâte de rejoindre ce diocèse!
    En revanche, je trouve dommage, pour agrandir, de devoir démolir.. .mais je peux comprendre la nécessité de ne pas dépenser trop pour rénover, etc.

    • Denis F

      Personnellement, cela ne me gênerait pas le moins du monde, si ce bon Evêque favorisait avant tout les vocations de son diocèse!
      Pourriez-vous me dire quel serait le problème?
      Cela dit, j”ai lu : “Les séminaristes découvrent et approfondissent les cultures du Pays Basque et du Béarn où ils vivront leur ministère.”
      J’en conclue que, si les séminaristes “découvrent”, c’est qu’ils ne connaissent pas! En effet, la culture Basque étant très présente, j’ai du mal à imaginer qu’il puisse s’agir alors de propos relatifs à des séminaristes locaux “ignares”…
      En attendant, si vous trouvez mieux, voilà deux liens :

      http://diocese64.org/actualites/item/903-espace-cestac-lancement-d-un-grand-chantier-diocesain

      “…Le séminaire de Bayonne est la seule maison de formation sacerdotale entre Bordeaux et Toulouse. Grâce à vous, nous donnerons à ces jeunes les moyens d’assurer la relève dans un diocèse qui a donné beaucoup de prêtres par le passé et qui doit, chaque jour, relever le défi de la transmission de la foi.
      Que Dieu vous bénisse ! ”
      Monseigneur Marc Aillet – Évêque de Bayonne, Lescar et Oloron

      En tous les cas, la porte semble déjà ouverte à tous “entre Bordeaux et Toulouse”; ce qui dépasse le seul diocèse de Bayonne, Lescar et Oloron…

      Autre lien.:

      http://www.espace-cestac.org/

  2. Jacques

    En passant de 2 à 26 séminaristes en 7 ans, Marc Aillet fait vraiment un travail exceptionnel!

    Riposte Catholique pourra t-il faire cette année, comme il l’avait déjà fait il y a quelques temps, un classement des diocèse par nombre de séminaristes?

    • alban

      cela est facile quand on reprend tous les canards boiteux sortis des autres seminaires de France, dont certains plusieurs fois consecutives.

  3. toto

    Mgr Aillet met les moyens et son zèle sera récompensé par l’afflux de vocations. Si en plus on enseigne la philosophie et théologie thomiste et les dogmes de foi aux séminaristes et pas une socio-psychologie, c’est la paradis!
    Des membres de la CEF se moquaient lors de l’ouverture de ce séminaire. Ils devaient croire que le désastre était partout comme dans leur diocèse

    • clairac

      et effectivement c’est bien le desastre qui s’opere a Bayonne y compris pour les pretres de la mouvance tradi originaires du diocese qui se font remplacer par les corveables importes par Mgr Aillet qui n’accomplissent le ministere que dans une optique de prendre un pouvoir sur l’Eglise locale pour lequels ils ne sont nullement legitimes. On n’entrera pas dans les methodes douteuses par lesquelles ils procedent, dignes de sans foi ni loi. Ne parlons pas du nombre considerable de sorties de ce seminaire y compris par les seminaristes thomistes qui y sombrent en depression les uns apres les autres du fait de l’incurie de ceux qui le “dirigent”. Mgr Aillet n’est pas celui que nous croyions au debut. Cela cessera bientot et c’est heureux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *