Baisse du denier dans le diocèse de St Claude

Download PDF

La collecte 2014 du denier du diocèse de Saint-Claude, de Mgr Jordy, est en baisse. A fin novembre, les sommes collectées affichent un retard de 3% par rapport à la même période l’an dernier.

Le nombre de donateurs est également en baisse avec -4,5% de donateurs par rapport à novembre 2013.

Le diocèse estime que ces chiffres sont inquiétants pour l’avenir.

15 comments

  1. SD-Vintage

    Une Eglise sans fidèles, n’est-ce pas l’objectif de la CEF qui s’acharne à ne rien enseigner du Catholicisme aux fidèles au profit du “dialogue”, du “social” et de la “lutte contre toutes les discriminations” ?
    Pas d’effet “Pape François”, qui s’implique pourtant beaucoup dans les relations internationales, comme François Hollande.

  2. Cogné René-Pierre

    Ce qui est inquiétant : l’absence de jeunes à la messe dominicale………..Le manque de sacré dans la liturgie………Pas étonnant avec la messe des familles tous les trois mois,
    Peu de curés dans le jura proclament la messe dominicale “indispensable” comme la nourriture ou la respiration qui ne sont pas “obligatoires” mais indispensables pour vivre
    N’ayons pas peur…..respectons la laïcité mais comme le prévoit la loi et non selon ses désirs

    L’espérance est toujours là……encore un effort pour la spiritualité et “le reste sera donné par surcroit

  3. Gauthier Dominique

    Ainsi donc il y a une justice immanente. Voici cinquante ans tandis que s’achevait le concile Vatican II, les progressistes de tout poil exultaient : on allait vivre le printemps de l’ Eglise, on allait débarasser l’Eglise de ses vieux oripeaux, Avant même la promulgation de la messe dite de Paul VI, des clercs impatients bouleversaient allégrement la liturgie et reniaient avec soulagement la messe de leur ordination Après 1970 ce fut bien pis, l’Eglise était devenue un vaste chantier de démolition. Bien sûr les fidèles s’alarmaient, manifestaient mais avec une charité toute évangélique ils étaient traités d’intégristes, de nostalgiques qui ne comprenaient pas leur époque. On vilipendait Mgr Lefebvre et son oeuvre. Malheur à celui qui réclamait pour un proche une messe tridentine aux obsèques. Ces fidèles étaient souvent les plus pratiquants et étaient fidèles au Denier du Culte Peu à peu ils dirigèrent leurs offrandes vers des communautés où ils étaient mieux accueillis, certains abandonnèrent toute pratique puis la mort fit son oeuvre. Mais les progressistes n’en avaient cure et au délire liturgique s’ajoutèrent les prises de position politique ou sociétale au rebours de tout l’enseignement de l’Eglise . D’autres fidèles se détournèrent alors de l’Eglise et le Denier du Culte en pâtit . Restaient ces fidèles peut-être moins pratiquants mais fidèles au Denier du Culte mais ils se font vieux et disparaissent à leur tour . De tout temps l’Eglise avait veillé avec un soin jaloux à la transmission de la Foi à la jeunesse. Evidemment les clercs d’avant-garde s’empressérent de confier la catéchése à des dames de bonne volonté, de bonne doctrine progressiste et expertes en l’art du découpage et du coloriage. A quinze seize ans avec un tel enseignement on quitte une Eglise aussi débile .Je les comprends. Dans le catéchisme des diocèses de France on apprenait: “Comment les fidèles doivent-ils aider leurs pasteurs dans leur apostolat ? Réponse : Les fidèles doivent aider leurs pasteurs ……. en versant le denier du clergé .” On n’ apprend pas cela en faisant du découpage et du coloriage. Bref après cinquante ans de délire, les églises sont vides dans lesquelles quelques fidèles étiques suivent une messe débile animée par des cantiques puérils et stupides Bien sûr, il y a des communautés vivantes souvent traditionnelles mais pas dans le diocèse de Saint-Claude où on les fuit comme la peste.
    Mais enfin il est bon que l’Eglise soit parfois confrontée à la dure réalité loin de ses discours angéliques, sirupeux et humanitaire.

    Dominique Gauthier, diocésain de Saint-Claude et contributeur, par acte de foi, au denier du Culte et Dieu sait pour quel culte !

  4. oizel

    stop!!! n’en jetez plus sur les curés !
    la déchristianisation a commencé avec l’apparition de la TV, nous sommes dans l’interconnexion permanente qui ne rend plus possible d’hériter et de transmettre, comme dit Finkielkraut.
    l’espérance c’est “de rendre à Dieu la place centrale dans nos vie au quotidien” (Benoît XVI) donc il faut choisir entre Dieu et… Ruquier , Arthur, nos chers voisins et les esprits criminels…. !
    Cela nous laissera du temps pour se fréquenter entre chrétiens car “on reconnaîtra que vous êtes mes disciples à l’affection que vous avez les uns envers les autres”. C’est un aspect aussi de l’annonce de l’Evangile.

    mais c’est vrai que ce que je viens d’écrire ne semble pas une urgence pour nos chefs du CERF !

  5. gégé

    Les fidèles les plus fidèles, ceux qui donnaient largement sont mal accueillis, mal traités, mal reçus, méprisés par un clergé passe muraille qui s’aligne sur toutes les lois sociétale qui détruisent la société et l’Eglise. Pourquoi voulez-vous qu’ils donnent? Pour des prêtres qui ne s’occupent plus du troupeau? Qui ne labourent plus le champ du Seigneur? Nous voulons des prêtres … de saints prêtres qui nous montrent le chemin du ciel et non celui de l’humanisme.

  6. vendome

    SAINT-CLAUDE en 2009 (quid en 2014?)
    Prêtres diocésains : 172
    Séminaristes : 3 en 2009
    Ordinations sacerdotales depuis 1994 : néant.
    Baptêmes d’enfants : 1962 en 2001 (2096 en 1997 )
    Baptêmes d’adultes : ?
    Confirmations : 122 en 2001 ( 81 en 1997)
    Mariages religieux : 589 en 2001 (717 en 1997)
    2009 : 38 prêtres en activité

  7. Crespin-Jeaugeart

    Des amis qui vivent dans le Jura me disent que leur évêque n’est pas très chaleureux et à l’écoute… Ce qui expliquerait la baisse du denier car il n’est pas apprécié…

    Certains chrétiens décident de ne plus donner à leur évêque car ils le jugent trop conservateurs… Je ne peux leur en vouloir : dans mon diocèse, mon évêque et beaucoup des curés sont progressistes et je ne donne plus au denier… Je ne donne qu’à la FSSPX ou la FSSP…

  8. ça suffit

    c’est bizarre, dit Cogné Jean-Pierre, il n’y a plus de jeunes dans les églises, nous chaque dimanche à la messe tridentine, il y a 9 enfants de choeur, il nous en manque encore un qui vient de rentrer au petit-séminaire à Rome, je ne compte bien sur pas les filles qui savent qu’elles ont autre chose à faire qu’à servir la messe. Je ne compte pas non plus les jeunes foyer. Et pourtant notre évêque a tout essayé pour nous réduire à aller assister à ce qu’ils appellent dans leur jargon: des eucharistie ou des célébrations . C’est curieux comme ces clercs parlent d’unité, mais on ne sait pas de laquelle! enfin je pense que j’ai loupé un épisode.

  9. Pierre

    Je résumerai un peu ces propos lucides qui vont tous dans le même sens. La difficulté majeure, c’est que ceux qui ne donnent plus n’ont pas appris le catéchisme, purement et simplement SUPPRIME par nos évêques.
    Donc, ceux qui vont se confesser, qui communient à genoux, conformément à ce qu’exige d’ailleurs le pape (disons… les précédents) ont retenu quelque chose de leur catéchisme….
    Testons (poliment) notre entourage en disant: Euh! Je ne me rappelle plus bien les dix commandements… pourriez-vous me les rappeler ? Ou … Au fait, qu’est-ce que la messe, pourriez me la définir, car pour moi, dans le groupe Alpha, aucun de l’encadrement n’a pu me le dire ?
    J’ai pu écrire à mon évêque : “La catéchèse n’est bonne ni dans son contenu, ni dans ses méthodes.” Point final sur ce sujet, mais j’ai dû l’ennuyer car il a qualifié ma lettre de LONGUE… bien que j’ai voulu faire court (cours aussi).
    Si vous trouvez encore le livre de Marc DEM: “Evêques français qu’avez-vous fait du catéchisme?”, dites-le moi, j’ai raflé les 6 derniers livres sur internet pour les rediffuser… mais sans échos. Que d’âmes perdues… comme le dit si bien le cheval BLANC de l’Apocalypse qui signifie: “Fausse doctrine et faux moyens de salut!”
    Nous sommes donc dans les 1260 jours – 1 temps, 2 temps et la moitié d’un temps, c-à-d. 3 ans et demi qui pour le Corps Mystique équivaut aux 3 jours de Jésus dans le tombeau. ‘2014-2017}
    Réjouissons-nous, (malgré ou grâce à toute cette souffrance disait J.P. II) car la résurrection est proche..
    On est, (si on persévère, car on n’a pas le Père sévère !) dans le camp gagnant.

    • oizel

      stop!!! n’en jetez plus sur les curés !
      la déchristianisation a commencé avec l’apparition de la TV, nous sommes dans l’interconnexion permanente qui ne rend plus possible d’hériter et de transmettre, comme dit Finkielkraut.
      l’espérance c’est « de rendre à Dieu la place centrale dans nos vie au quotidien » (Benoît XVI) donc il faut choisir entre Dieu et… Ruquier , Arthur, nos chers voisins et les esprits criminels…. !
      Cela nous laissera du temps pour se fréquenter entre chrétiens car « on reconnaîtra que vous êtes mes disciples à l’affection que vous avez les uns envers les autres ». C’est un aspect aussi de l’annonce de l’Evangile.

      l’histoire est l’apparition de l’écrit: j’observe qu’il y a ici que des “moi je”, moi je pense. Il est urgent de donner ses sources. Chantal Delsol, Moigt, JP II Benoît XVI,François …les évangiles… sont incontournables !

  10. freregris

    Il ne faut pas s’étonner de la baisse du denier du cultes .Les chrétiens”traditionnels ” ainsi que les religieux frères et religieuses sont automatiquement écartés de la vie paroissiale par les prêtres et les “groupes de vieillards très en pointes “qui dirrigent les paroisses (d’ailleurs , le curé n’a plus rien à dire et s’il n’existait pas , cela serait parfait ) .pour notre part , notre communauté étant méprisée et rejeté car trop traditionnelle (orgues , cithare ; flute , chants à deux voix ,un peu de latin ,distribution de pains bénis ou de chocolats aux grandes fêtes)nous donnons désormais l’équivalant du denier du culte à un monastère orthodoxe ou les soeurs prient et travaillent .

  11. Nathan

    Le denier du culte est un indicateur objectif de la pratique dominicale. A force de revendiquer une Eglise pauvre on se retrouve maintenant avec une Eglise locale en difficulté financière.
    Même constat dans le diocèse de BESANCON, diocèse au combien progressiste.

  12. alex

    et encore, les cotisants au denier appartiennent à la dernière génération qui sache que ça existe.

    vu la fin des vocations, l’effondrement des recettes est passé assez inaperçu car l’offre et la demande ont fondu en meme temps.
    tout ceci ressemble à une mort lente et rapide à la fois, mort totalement silencieuse sans remous

  13. oizel

    Pierre c’est vrai que tu fais des citations mais tu ne prends pas en compte le fond du problème de la déchristianisation.
    Savoir son KT sur le bout des doigts ne signifie pas être un bon chrétien car celui-ci a le coeur sur la main ou la main tendue.

    “On est, (si on persévère, car on n’a pas le Père sévère !) dans le camp gagnant.” très fumeux !

    “les gens sont de moins en moins intelligents..” A.Vingt Trois /vidéo KTO les nouveaux évangélisateurs.
    “dans la société d’aujourd’hui, il y a 55% de pervers ..” Naouri
    etc de nombreux auteurs trouvent que nous sommes dans le camp des perdants , dans la culture de la mort, le relativisme , etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *