Benoît XVI : les souvenirs de Mgr Aumonier

Download PDF

Dans le mensuel La Nef du mois de mars, Mgr Eric Aumonier, évêque de Versailles, raconte ses souvenir au sujet de Benoît XVI :

eric aumonier“Comme supérieur du séminaire de Paris j’avais bénéficié de plusieurs entretiens avec le cardinal Ratzinger, alors préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la foi. D’abord pour présenter et détailler les particularités et l’originalité du Séminaire fondé par le cardinal Lustiger et les débuts de la future faculté Notre-Dame. Je fus impressionné par la simplicité de l’accueil, l’humilité, et la profondeur de l’écoute attentive du cardinal préfet. En quelques phrases, il avait résumé ma présentation comme si, avant même de m’entendre, il m’avait déjà compris !

Il y eut ensuite la rencontre avec les séminaristes de Paris. Après la messe et l’audience avec Jean-Paul II, ce fut le clou de la visite romaine ! Le jour dit, avec la parfaite ponctualité qui a toujours été la sienne, le cardinal a répondu pendant une heure à la dizaine de questions qui lui étaient posées. L’une d’elles portait sur la façon dont certains prêtres ou évêques anglicans allaient rejoindre la pleine communion. Mon seul regret : ne pas avoir enregistré les réponses du cardinal, si parfaitement énoncées en français, dans une rigueur et une clarté lumineuses !

Enfin, comme évêque auxiliaire de Paris je participai à une session sur le mystère de la messe organisée (en juillet 2001) par l’abbaye de Fontgombault. Le futur pape assistait à l’ensemble de cette session et y donna une conférence magistrale sur le sacrifice de la messe, qui fut publiée par la suite. Il y reprenait en l’approfondissant ce qu’il avait déjà exprimé dans son ouvrage si important sur L’esprit de la liturgie. Sa venue en ce lieu manifestait sa liberté mais aussi son désir constant d’aider les fidèles à acquérir et à développer le sens liturgique, qui est d’abord d’ordre théologique et spirituel.

[…] Et quand le futur pape donna en 1983 à Paris et Lyon ses conférences sur la transmission de la foi et les sources de la foi, il n’hésita pas à dresser un diagnostic sans complaisance sur l’état de la catéchèse, en vue de son renouvellement !

3 comments

  1. Sylvie Houbouyan

    Il faut enregistrer ce que dit Benoît XVI.
    C’est apparemment et réellement si simple que l’on comprend ce qu’il dit….Le temps durant lequel il nous le communique. Mais c’est si spirituel, que cela nous échappe aussitôt et nous
    passe au- dessus de la tête . Alors on oublie ce que Benoit XVI a réellement dit.
    C’est pourquoi il a été si mal entendu!
    Heureusement nous avons ses textes et ses enregistrements.
    Quel trésor! Ainsi, comme il nous l’a demandé , nous n’oublierons pas Benoît XVI

  2. BERTOMEU A-M

    les derniers messages de Benoit XVI sont un appel affectueux du Christ dans un langage DIVINEMENT SIMPLE et comme disait Jésus “que celui qui veut entendre …… “; il nous en fera d’autres par la voie de l’écriture déjà si abondante .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *