Canada : une femme pasteur donne la communion à un chien…

Download PDF

dénommé Trapper.

Venu à l’Eglise anglicane St Peter avec son maître Donald Keith, 56 ans, qui s’y rendait pour la première fois, le canin de quatre ans, issu d’un croisement avec un chien de Rhodésie, s’est vu remettre l’hostie par le pasteur Marguerite Rea.

“La révérende m’a accueilli et m’a dit ‘joins-toi pour la communion’ et Trapper et venu avec moi et la révérende lui a donné la communion”, a déclaré Donald Keith au Toronto Star.

“Je me suis dit que c’était une belle manière de m’accueillir dans l’Eglise et que c’était acceptable” (sic) a-t-il ajouté.

Des croyants présents à l’office ont regardé, éberlués, la femme pasteur se mettre à genoux devant le chien et poser l’hostie, censée représenter le corps du Christ chez les Anglicans, sur sa langue pendante.

Peu à peu, les protestations, émanant même de catholiques, ont afflué de tout le Canada jusqu’à l’Eglise anglicane. Et lors de l’office de dimanche dernier, un mois après le scandale, le clergé a été contraint de présenter ses excuses.

“La communion d’un chien est quelque chose qui n’arrivera jamais, que ce soit dans notre Eglise ou dans une Eglise chrétienne partout sur la planète”, a déclaré mardi à l’AFP Cheryl Chang, directrice du Réseau anglican du Canada, répétant le message similaire prononcé devant les fidèles de l’Eglise St Peter.

Marguerite Rea s’est réfugiée quant à elle dans le silence : “L’incident est clos, c’est fini et je n’ai rien à ajouter”, a-t-elle dit à l’AFP.

L’Eglise anglicane, une Eglise encore trop conservatrice pour certains de ses membres…

Arthur Leroy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *