Catholiques muselés ?

Download PDF
Pour moi, c’est clair: on essaye de museler les catholiques. Qui? Les prêtres, les évêques et le pape. Comment? En leur faisant comprendre que l’unique moyen d’amener les autres à la foi en  Jésus-Christ est l’amour et la générosité. Problème: l’amour et la générosité existent aussi chez les athées, chez les adeptes de religions non-chrétiennes et même dans les sectes.Tant mieux d’ailleurs! Dès lors, s’il faut se fier uniquement à ces deux critères, il est évident qu’on peut se convertir à toutes les idéologies. Et s’il faut attendre que les catholiques soient parfaits pour proclamer leur foi aux périphéries, ils sont inévitablement condamnés à ne jamais ouvrir la bouche pour évangéliser. On le sait, le prosélytisme est considéré comme une horreur et une idiotie par la plupart des gens d’Eglise…qui ne semblent même pas se rendre compte que celui-ci est utilisé abondamment par beaucoup d’autres. Quel homme politique, particulièrement lors d’une campagne électorale ne cherche pas à convertir les électeurs? Quel supporter de foot ne désire par convaincre que le club qu’il soutient est le meilleur? Au vu de cal, où est encore dans l’Eglise l’ardeur d’un saint Paul qui écrivait: “Malheur à moi si je n’annonce pas l’Evangile!” (1 Cor 9, 16)? Qu’est devenue la Prédication apostolique qui vise la conversion des non-chrétiens pour le salut éternel de leur ‘âme? Au nom  d’un dialogue inter-religieux qui fait fit de Celui qui est LA vérité (et non pas une vérité plurielle), Jésus est aujourd’hui trahi par ceux qui ont la mission de faire connaître qu’il est le seul chemin qui mène au Père et à son éternel Royaume. Réveillez-vous, pape François! Réveillez-vous, prêtres, évêques et cardinaux! En ratant l’essentiel de ce que Dieu vous confie, vous entraînez gravement votre peuple et la terre entière à renier Celui qui a dit: “Tu n’es ni chaud, ni froid. Ainsi, parce que tu es tiède, je te vomirai de ma bouche!” (Apocalypse 3, 16).

Jean-Pierre Snyers