CEF : réforme du service « Pastorale, Nouvelles croyances et dérives sectaires »

Download PDF

La Conférence des évêques de France a réorganisé le service national « Pastorale, Nouvelles croyances et dérives sectaires ». Le service a été divisé en trois.

Un observatoire des nouvelles croyances aidera à la connaissance des « manifestations contemporaines de la vie spirituelle et de la quête de sens ». Il sera confié à Philippe Levallois, diacre du diocèse de Strasbourg.

Un groupe Dérives sectaires, ensuite, avec Sœur Chantal Sorlin, juge à l’officialité de Dijon, sera  vigilant sur les « propositions déviantes qui peuvent avoir des conséquences graves sur l’existence », pathologies qui peuvent se glisser jusque dans des communautés catholiques.

Troisième aspect, une mission d’écoute des victimes de dérives sectaires au sein des communautés ecclésiales, piloté par Mgr Philippe Guéneley, évêque de Langres.

7 comments

    • Jean Patrick

      Cet evêque voudrait-il conduire une chasse aux sorcières pour revenir aux dérives des années post concilaires avec la promotion de “l’église du camarade Jésus” ?
      C’est à la suite de ces dérives que le Seigneur a permis l’éclosion de communautés nouvelles, dont celles mises en accusation !
      Cette Miséricorde Divine semble avoir échappée au président de la CEF : prions pour l’unité des chrétiens !

  1. karr

    La mission des diacres n’est-elle pas le service de la charité,tout comme celui des religieuses apostoliques n’est-il pas le soin des malades,l’enseignement,la présence aux miséreux etc…

  2. Tonio

    Multiplier les structures … et les coûts !

    A partir d’un certain niveau – qui semble ici atteint – toute structure tend à sa propre croissance et délaisse son objet initial.

  3. Thècle

    Tout ça vole bien haut pour la “base” dont je fais partie….
    Qu’on m’explique pourquoi, par les temps graves qui courent, ils n’organisent pas sur le plan national des chapelets, des rosaires à prier dans toutes les églises de France ??, comme la Sainte Vierge le demande d’ailleurs…. oui, je vois ce que c’est……ces grands personnages sont au-dessus des conseils de la Vierge Marie , beaucoup trop sont malades de leur bureaucratie sans âme…. qu’ils craignent donc pour leur salut….

  4. Pourquoi Finkielkraut parle de l’interconnexion permanente qui compromet d’hériter et de transmettre ???
    Est-ce un imbécile de philosophe ?
    Ou bien les imbéciles sont du CEF, ils n’ont pas encore compris que “rendre à Dieu la place centrale dans nos vies au quotidien” équivaut à lutter contre cette interconnexion permanente, c’est proposer un mode de vie basé sur plus de solidarité et d’amitié entre chrétiens (Chantal Delsol)
    y a-t-il un tysunami qui balaie les églises en Europe ? Benoit XVI s’alarme pour rien ??
    les orientations du CEF ne prennent pas cette déclaration du pape en considération ; le CEF agit de façon irresponsable pour l’avenir de l’Eglise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *