Cette église risque la démolition

Download PDF

abbeville

Il s’agit de l’église Saint Jacques d’Abbeville.

Selon Le Courrier Picard, “la messe semble dite”. Pour le quotidien, “le sort de Saint-Jacques (…) semble pratiquement scellé”.

“Ce n’est plus une question de sauvegarde du patrimoine, c’est une question de sécurité publique”, explique quant à lui le maire PS d’Abbeville, Nicolas Dumont. L’édifice, fragilisé depuis la tempête de décembre 2004, se trouve aujourd’hui dans un état plus que préoccupant. Bien que caractéristique de l’architecture néogothique du XIXe siècle, l’église n’est ni classée, ni inscrite. Les travaux ne bénéficieraient donc d’aucune aide publique et aucun partenariat ou mécénat ne peut a priori être envisagé. Abbeville, seule, devrait ainsi supporter une facture estimée à plus de dix millions d’euros, ce qui représente une année et demie d’investissement. “Une année et demie où on ne fera rien d’autre qu’essayer de la sauver, sans garantie de résultat explique le maire. Qui envisagerait, selon certaines rumeurs, de construire à la place des HLM…

Ne comptez pas sur l’opposition pour… s’y opposer : “c’est lui le maire, qu’il prenne ses responsabilités”. Des responsabilités qui ne s’arrêtent pas au seul devenir de l’église Saint Jacques. Le patrimoine abbevillois est riche et la ville va devoir engager d’autres chantiers. Ce sera le cas, en 2010, à l’église Saint-Sépulcre (684 000 euros) et à Notre-Dame de la Chapelle (310 000 euros). “Si on veut qu’elles ne subissent pas le même sort que Saint-Jacques, c’est aujourd’hui qu’il faut intervenir” plaide Nicolas Dumont.

abbeville2

Imaginer Abbeville sans l’église Saint Jacques choque de nombreux Abbevillois comme Louisette Maugez, 80 ans, habitante de la place depuis une cinquantaine d’années et dont la fille a été baptisée dans cette église : “Il faut la préserver, ce n’est pas possible autrement implore cette riveraine. C’est un endroit magnifique et elle n’est pas plus abîmée qu’une autre. Elle a juste besoin qu’on s’occupe un peu d’elle”.

Son voisin, Gilbert Ficot, 75 ans, partage son avis : “C’est vrai, elle est en mauvais état et certains endroits deviennent dangereux. Mais c’est une des plus belles églises d’Abbeville et ce serait dommage de s’en passer”.

Le 10 mars était annoncée la naissance d’un collectif de défense de l’église Saint-Jacques d’Abbeville.

Le sort de l’église Saint Jacques sera fixé à la fin du mois, lors du vote du budget de la ville par le conseil municipal.

Arthur Leroy

1 comment

  1. DF

    Intéressant billet, et je conviens qu’il est toujours triste de voir une église “historique” disparaître; mais j’aurais aimé avoir l’avis de jeunes Abbevillois au sujet de cette démolition… malgré tout le respect que j’ai pour les deux personnes qui se sont exprimées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *