Civitas perturbe une cérémonie oecuménique à Lyon

Download PDF

Une célébration œcuménique était prévue vendredi 1er décembre à 20 h 30 dans l’église Saint-Irénée de Lyon, point d’orgue aux commémorations du 500e anniversaire de la Réforme… Le thème était : « Du conflit à la communion, ensemble dans l’espérance ».

À peine la musique s’est-elle faite entendre que des « Je vous salue Marie » ont jailli des quatre premiers rangs…

Régine Maire, ancienne déléguée diocésaine à l’œcuménisme, a été choquée :

« L’un d’eux est monté sur sa chaise pour invectiver les participants. Il y a eu une sorte de flottement, puis le curé, des responsables engagés dans le dialogue œcuménique et même le cardinal Barbarin se sont approchés d’eux pour essayer de savoir pourquoi ils étaient là. Ils se sont heurtés à un mur ». « C’est dommage car ce devait être un temps fraternel et paisible, dans un cadre paroissial ». « Mêler la Vierge Marie à tout cela est bien triste. Et nos amis protestants étaient médusés ». « Peut-être faudrait-il une réflexion à l’échelle de la Conférence des évêques de France qui nous aide à savoir quoi faire ». « Car sur le moment, on est pris de court ».

La célébration s’est finalement poursuivie dans la crypte de l’église, pendant que les policiers venaient entourer les quatre rangs en question.

L’Institut Civitas revendique cette opération :

« Les militants du Mouvement de la Jeunesse Catholique de France et de France Jeunesse Civitas se sont réunis pour empêcher une célébration œcuménique dans l’église Saint-Irénée de Lyon et réparer publiquement cette offense faite à Dieu et à son Église. Le cardinal Barbarin était présent à ce cirque blasphématoire, organisé entre autres avec des pasteurs protestants ». « Des militants catholiques ne pouvaient pas laisser ce scandale impuni ».

16 comments

  1. en passant

    Ces instances ecclésiastiques qui nous imposent leur lubie de reconnaître la réforme protestante doivent bien mesurer qu’elles n’engagent qu’elles mêmes. Les églises sont désertes, les vocations sont inexistantes au regard de ce que cela devrait être précisément à cause de cette démangeaison du carefour et du management à coloration protestante.

    SI la réalité du peuple de Dieu ne plait pas, il n’est pas nécessaire de le contrister davantage, il est aussi possible de renoncer à sa charge, ou encore d’étudier la doctrine et la vie catholiques sans porter des lunettes partisanes, car non il ne suffit pas de nier la réalité pour éviter de rencontrer le choc en retour du mur sur lequel on se jette ou celui de la pierre que l’on a jeté soi-même par dessus sa propre tête.

  2. passparla

    Il n’ y a pas de quoi être choqué au contraire enfin des jeunes dans ce mouroir qu’est devenu l’eglise catholique,ces jeunes souhaitent autre chose ou est l’écoute?

  3. pIerrot

    Il n’y a pas que la foi qui se sauve car elle n’est rien sans les actes. Mais si nous croyons comme les protestants que le péché originel a tout corrompu, alors oui. Ce n’est pas mon cas.
    Ou bien, selon Calvin, comme Dieu sait tout, il sait qui sera sauvé et qui sera condamné. Sauf que Dieu nous a créé à son image et resemblancé donc libres. Oú est notre liberté si les dés du salut sont jetés dès notre naissance?
    Lors que le Seigneur lors de la Cène nous dit ceci est mon corps, ceci est mon sang etc. le Christ opère une transubstantation. La Communion, pour les catholiques, n’est pas une célébration du souvenir, mais l’agneau pascal, le vrai corps et le vrai sang du Christ mort pour nous. Ce n’est pas un agneau un bêlant sacrifié en l’honneur de Dieu et que nous mangeons par la suite.
    Enfin la Sainte Vierge, notre mère à tous, notre avocate au-près du Seigneur, celle qui nous mène directement au Christ, au Seigneur, l’Immaculée conçue sans péché, montée au Ciel de son vivant, n’est pas qu’une sainte femme.

    Alors, aimer nos frères protestants, les respecter, voire prier avec eux dans certaines occasions, oui. Mais trop de choses fondamentales nous séparent. L’oecuménisme n.est bon que lorsque, dans un esprit de paix et d.amour, le catholique exprime ses convictions et certainement pas dans le synchrétisme.

  4. Carolus Magnus

    Célébrer le Sacrifice du Christ avec les hérétiques est une insulte faite au Seigneur lui-même, Lui qui est présent, vivant, dans les saintes Espèces.
    Les protestants NE CROIENT PAS à la transsubstantiation ! Barbarin ne le sait-il donc pas ???
    “Qui n’est pas avec moi est contre moi” ce sont les paroles du Christ.
    Les Luthériens n’ont qu’une seule chose en tête: terminer le travail de sape pour achever définitivement le catholicisme romain, en s’imposant par le biais du néfaste Concile Vatican II qui a littéralement vidé monastères et séminaires et fabriqué des défroqués à la pelle. Or un prêtre (un moine ou moniale) défroqué est celui qui a DIVORCÉ de son union sainte avec le Christ. Tel est le résultat conciliaire: l’exhalation du divorce et œcuménisme de cultes en compagnie d’hérétiques.
    Pensent-ils aller au Paradis avec tout ça ?
    Luther est en enfer !!! EN ENFER AVEC SATAN !
    Sainte Faustine Kowalska nous l’a témoigné.
    Barbarin l’a visiblement oublié…

    • Hervé Soulié

      Je partage votre analyse sur presque tout, sauf l’affirmation que Luther est en enfer avec Satan.
      C’est une possibilité, mais respectons quand même sur cette affaire le choix de Dieu, et de Dieu seul.

    • Jacques

      Pourriez-vous me donner les références dans le Petit Journal ou..ailleurs lorsque vous dites”Sainte Faustina Kowalska nous l’a témoigné : Luther est en enfer!” Merci

    • Juliette

      “Du conflit à la communion ensemble dans l’espérance” ! Un vrai scandale comme la “célébration” de l’anniversaire des 5oo ans ! On se meurt avec les protestants ! On n’a rien à faire de célébrations du souvenir pour remplacer le Saint Sacrifice de la Messe ! Avec eux nos églises sont sans âme et la foi se meure. Pour moi les adeptes de Luther et de Calvin, sont tellement prétentieux, ils se suffisent à eux même, comme les gens d’une secte, ils n’ont rien avoir avec l’Eglise du Christ.
      Que cherche à faire ce Pape à leur dérouler le tapis rouge ? … il va finir par devenir hérétique comme eux et il voudrait que nous aussi.
      Depuis tant d’années nous avons vraiment besoin d’un bon berger !

  5. Hervé Soulié

    Honneur à ces chrétiens courageux qui ont osé défier les tenants de la doxa œcuménique qui érode lentement mais sûrement la foi des fidèles.

  6. un vilain petit canard

    merci à Civitas de dire tout haut ce que nous pensons (et essayons quelquefois de dire) tout bas . L’oecuménisme ne devrait-il pas commencer D’ ABORD DANS l’ Eglise Catholique ?

  7. Nestor Turcotte

    Le protestantisme est incompatible avec le catholicisme. Dans le premier cas, il s’agit de dire OUI à Christ et lui seul est ton salut. SALUT individuel. Luther est un héritier de Descartes. C’esst l’avénement du MOI.

    Le catholicisme nous mène ai Christ par la voie de la grâce que Dieu nous donne par Son Église, dont le Christ est la tête. La salut des uns se fait avec celui des autres. Par la grâce de Dieu que sont les sacrements.

    • Florian78

      Vous avez raison sur le fond, mais vous commettez un bel anachronisme en disant que Luther est un héritier de Descartes. Le premier meurt en 1546, soit exactement un demi-siècle avant la naissance du second !

  8. LARREur

    Je ne suis pas une experte en théologie, mais ayant eu dans ma famille, des alliances avec des familles protestantes, j’avoue que je ne comprends pas bien le primat des Gaules : Mgr BARBARIN permette un pareil évènement. Merci à ceux qui ont entonné le “je vous salue Marie”. Chez nous, la dévotion à Notre Dame de Fatima, le chapelet et la tradition de l’église Catholique et Apostolique ” sont dans nos gênes. Que Notre Seigneur et Notre Dame ” veille toujours sur nous tous !

  9. Emmanuelle

    Petit rappel pour tous et plus particulièrement pour les crânes rasés :
    – Le Verbe du Père se dévoile à tous ceux qui le cherchent
    – Jésus est l’unique médiateur
    – “La personne humaine est pour son salut, entièrement dépendante de la grâce salvatrice de Dieu.”
    (déclaration commune sur la justification par la foi de 1999)
    – l’Eglise : c’est donc nous tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *