Contrôle d’identité pour Mgr Santier

Download PDF

A Limeil-Brévannes dans le Val de Marine, mercredi soir, des manifestants sont venus contester la construction du futur centre d’hébergement. C’est un projet qui doit permettre de loger de jeunes mamans isolée. La mairie conteste cette construction. Une cérémonie était organisée pour la pose de la première pierre, avec l’évêque Mgr Santier et le président du Secours catholique. La police veillait au grain afin qu’il n’y ait pas d’incident. Elle y a tellement veillé qu’elle a fait subir à l’évêque comme aux autres un contrôle d’identité. Il faut dire qu’en civil, rien ne distingue un évêque d’un passant qui passe, si ce n’est la croix pectorale quand elle est visible.

Source (Le Parisien).

11 comments

  1. pinson

    oui, et cela est normal que toute personne se fasse contrôlée , d’autant plus, que ces représentants de l’Église catholique ne sont pas fiers de l’être, alors, pour ne pas l’être il sont tous en civil ou en clergyman , dissimulant leur croix pectorale dans une veste de leur veston, ils ont PEUR, hélas , comme le nouvel académicien ,avec sa croix pectorale en forme de cœur , l’évêque d’Angoulême , plus friand des dîners “d’affaires” que de la tâche de son travail d “évêque et prêtre., la cravate est plus facile à porter qu’une soutane, …….. (cardinal Daniélou)
    et, après on nous dira il faut vivre avec son temps, certes, je pense qu’un jour, nous verrons le pape François arrivé en short à une célébration, et que le peuple de Dieu invoquera la litanie des saints….. dans la fontaine de Trévise avec lui

    Mais quel Esprit

  2. La défroque ? Au lendemain du concile les prêtres en masse traduisant ipso facto la mesure de leur vocation initiale. Aujourd’hui les évêques ( expression de la même mesure ?). On comprend que les églises se vident !

  3. Shimon

    Certes l’évêque peut être contrôlé, mais pourquoi contrôler??
    La mairie craint-elle les pro-avortement provocateurs ou bien est-elle elle-même pour l’avortement plutôt que pour l’aide aux femmes qui en ont besoin??

  4. Françoise

    Le point positif, c’est la construction d’un centre d’hébergement pour mamans isolées. Un moyen concrètement efficace de lutter contre l’avortement. Trop de futures mères avortent en raison des pressions qu’elles subissent et parce qu’elles ne savent pas que faire ni où aller, tout ce qu’on leur conseille c’est la solution lâche au lieu de les orienter vers des structures de soutien.

  5. maroussia

    Attention, ne pas se réjouir trop vite de la création de ce centre…C’est un leurre. Comme les autres, il sera confié à des laïcs, les jeunes mères sont encadrées par des travailleurs sociaux, de gauche comme il se doit, qui transformeront vite le centre en officine de placement abusifs d’enfants, pour nourrir le système…je l’ai vu de près a Anjorrant en Loire Atlantique…brisant à vie à la fois la mère et l’enfant qui lui a été arraché. La pseudo-maltraitance est devenue un business lucratif et pourvoyeur d’emplois. Ces jeunes femmes doivent rester si possible dans leur famille pour être en sécurité.

    • Shimon

      Bonne journée Maroussia.

      Certes rien n’est parfait, mais que faire si c’est précisément la famille qui ne veut pas que cette mère garde sa grossesse.
      J’ai connu des pères et des mères qui faisaient pression sur leur fille pour qu’elle ne gâche pas sa vie avec un enfant, pour lui expliquer que puisque le père de l’enfant l’abandonne elle doit mettre toutes les chances de se recaser de son côté.

  6. theofrede

    il y a longtemps que les évêques auraient du comprendre que leur soutane est une protection
    à l’époque du contrôle des changes, un évêque de rite grec fut arrêté par la Douane à la frontière suisse; il était en civil et transportait une valise pleine de devises étrangères; les douaniers firent leur travail, saisirent la valise et son contenu et dressèrent procès-verbal
    de retour à Paris, l’évêque se présenta au siège de la douane, en grande tenue, avec une voiture de l’ambassade de Grèce
    c’était trop tard : la procédure était lancée
    il aurait passé la frontière habillé en évêque, surtout oriental, personne n’aurait songé à le contrôler

  7. sygiranus

    L’idée est certes belle mais après cette première dérobade, on peut craindre toutes les dérives. Confiez plutôt ce centre à SOS Mamans qui en est à son millième enfant (un peu moins de mamans car il y a des jumeaux !) sauvé depuis le 1er janvier ! Mais le manque de discrétion de la structure nuirait sûrement à son efficacité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *