Courrier d’un lecteur soutien d’emmanuel Macron sur notre article Mariage et éthique : les positions de Macron divergent radicalement de l’Eglise

Download PDF

Riposte catholique a plusieurs fois critiqué Emmanuel Macron du point de vue des principes non négociables et de l’incompatibilité de son programme avec la morale catholique et avec la loi naturelle. Mais nous laissons bien volontiers la parole à l’un de nos lecteurs expliquant pourquoi il a soutenu M. Macron contre Marine Le Pen.

 

Bonjour
En tant que catholique engagé je ne vous comprends pas.
Bien sûr Macron ne se prétend pas catholique bien sûr il a épousé une divorcée, bien sûr les valeurs chrétiennes ne sont pas sa première “tasse de thé”.Mais pourquoi tant de haine et tant de prosélytisme pour le parti de la famille LE PEN

Si nous parlons de valeurs chrétiennes:
Marine LE PEN est 2 fois divorcée vit en concubinage et est donc EXCOMMUNIEE
Son vice-président ne représente pas l’idéal de la morale chrétienne
Elle prône le refus de l’autre
elle est populiste
C’est une politicienne professionnelle.
Son père (de part les ciments Lambert) a une fortune douteuse et a gagné beaucoup d’argent avec son parti et ses fidèles.

J’ai mes valeurs chrétiennes, que je m’efforce d’observer et par l’exemple de transmettre autour de moi.
Le Front National ne représente pas ces valeurs (Marine aujourd’hui dans sons discours est socialistes et nationaliste).
Les marcheurs pour moi ne sont qu’un moyen de rendre la France économiquement plus forte, je n’ai pas vu dans les débats, programmes , … une attaque contre mes valeurs : je peux choisir mon église, envoyer mes quatre enfants dans l’école que je désire, je peux réussir, espérer que mes enfants trouveront leur place après leurs études dans un monde qui bouge dans une France que j’espère rénovée après 30 ans d’immobilisme.
Je marche car je n’ai pas le choix, parce que je suis optimiste et que j’ai 4 enfants.
Je serai intéressé à avoir vos retours.
Cordialement

 

PP

Une lectrice nous fait remarquer qu’ici il n’y a pas d’excommunication.