Création d’un service d’accueil des victimes de dérives sectaires

Download PDF

Sous l’impulsion de Mgr Michel Dubost (évêque d’Évry), président du Conseil pour les relations interreligieuses et les nouveaux courants religieux, la Conférence des évêques de France s’est dotée d’un service national d’accueil des victimes de dérives sectaires dans les communautés ecclésiales. Ce groupe a été confié à Mgr Philippe Guéneley, évêque de Langres, bientôt à la retraite pour son âge (75 ans en novembre).

Mgr Guéneley a accompagné les exorcistes catholiques français, en tant que membre de la commission épiscopale pour la liturgie et la pastorale sacramentelle. Dans son diocèse d’origine, Saint-Claude, il fut délégué pour le renouveau charismatique et chargé du groupe Pastorale et sectes. Mgr Guéneley sera entouré d’une équipe et de relais dans les diocèses, en lien avec Sœur Chantal Sorlin, chargée du groupe Dérives sectaires de la CEF.

Le service national Nouvelles croyances et dérives sectaires a été découpé en 3 départements  :

  • un observatoire Nouvelles croyances, confié à Philippe Levallois avec la mission d’« observer les manifestations contemporaines de la vie spirituelle et de la quête de sens » ;
  • un groupe Dérives sectaires, piloté par Sœur Chantal Sorlin, juge à l’officialité de Dijon,
  • une mission d’écoute des victimes de dérives sectaires au sein des communautés ecclésiales, sous la responsabilité de Mgr Guéneley.

4 comments

    • charlier

      tout à fait d’accord, le “MASDU” atteint tout le monde, et peut de monde s’en rend compte, c’est le joueur de flûte qui emmène tout le monde à se noyer dans le consentement total!
      L’abbé de Nantes était un visionnaire, je me réjouis d’avoir assisté à toutes ses conférences!
      merci de parler du “MASDU”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *