Il l’a dit : Manuel Valls favorable au suicide assisté

Download PDF

Dans le cadre de l’émission Face aux chrétiens, relayée par La Croix (édition du 2 mars 2018, p. 10), Manuel Valls se prononce, sans équivoque, pour l’euthanasie. L’intéressé est assez clair: “Je suis favorable à une forme de suicide assisté, donc d’euthanasie.” Qui plus est, Manuel Valls veut aller plus loin que la législation actuelle. Qu’on se le tienne pour dit.

12 comments

  1. Hervé Soulié

    Ne feignons pas la surprise.
    Il était évident que cette figure si “politiquement correcte” serait favorable au suicide assisté en fin de vie.

  2. YR

    Souhaitons ne pas revoir ce monsieur dans un gouvernement.
    On en a assez de ces dictateurs qui veulent nous gouverner avec leurs propres idées mortifères pour le Bien des administrés.
    Tous ces anticléricaux, francs maçons, et autres satanistes formés par le système du Nouvel Ordre Mondial (Bilderberg etc…) ont assez ruinés les peuples…

    S’ils veulent un monde fait à leur image qu’ils changent de planète !

  3. don quijote

    les nazis au pouvoir, Hitler faisait la même chose pourquoi ne s’applique-t-il pas tout de suite à lui-même ce qu’il veut appliquer aux autres?

  4. Carolus Magnus

    Un athée agnostique franc-maçon de la haute hiérarchie qui est favorable à l’homicide ? C’est normal. Pour lui c’est normal et pour cette position qu’il assume il en paiera le prix fort à son décès en étant précipité dans la Géhenne. Car le suicide “assisté” est un véritable assassinat. De sang froid.

  5. DHENNIN

    Lorsque l’on adore d’autres dieux, voilà ce qui arrive.
    Il est urgent que la France retrouve le chemin de la vraie foi, celle qui mène à l’Amour du prochain pour la plus grande gloire de Dieu.
    Nous avons un Dieu patient, mais Il est aussi un Dieu qui jugera toute l’humanité à la fin des temps.
    Ces pauvres hommes qui génèrent des idées mortifères sont pour nous des motifs de prier pour eux, afin qu’ils se repentent et reviennent au Seigneur.
    “Pardonne-nous nos offenses, Seigneur, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.”

  6. Charles

    le drame c est qu aujourdhui faire valoir une clause de conscience pour afficher votre désaccord sur ces projets monstrueux peut vous coûter votre poste!!!! J ai passé un entretien de recrutement devant le conseil d administration d une clinique. 2 question m ont été posées : entre autre : si j étais pour l euthanasie et l avortement. J ai été honnête avec moi même. Mais l un des membres m a toisé et s est positionné comme étant pour et que la loi changerai… j attend une réponse sans me faire d illusion… nous dérangeons par notre opposition. Mais soyons clair le mal est fait et nos idées justifient d être bannies et sacrifiées sur l autel de la raison républicaine. Mais je peux toujours me regarder en face

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *