Dom Dominique-Marie nouvel abbé de l’Oelenberg

Download PDF

Élu supérieur de l’abbaye cistercienne de l’Oelenberg dans le sud du Haut-Rhin par la communauté des frères le 31 mars dernier, Dom Dominique-Marie Scoch a reçu la bénédiction abbatiale des mains de Mgr Luc Ravel, archevêque de Strasbourg, le samedi 20 mai.

Né en 1948 à Strasbourg, Dominique-Marie est le second de 5 enfants d’une famille catholique pratiquante. La mutation de son père militaire en Allemagne l’amène à suivre sa scolarité dans ce pays, avant de revenir à Strasbourg pour effectuer ses études secondaires.

Dès 1967, il fréquente l’abbaye de l’Oelenberg pour des temps de silence réguliers. Dominique-Marie devient instituteur, métier qui le passionne. Mais il poursuit sa quête spirituelle en particulier dans les foyers de charité. Il rencontre Marthe Robin et lui confie son désir de partir en Afrique à la demande d’un foyer de charité qui cherchait un instituteur. La fondatrice des foyers l’y encourage et en 1980, il prend une disponibilité à l’Éducation nationale pour rejoindre comme instituteur Bangui en Centrafrique et son foyer de charité.

En 1986, il retrouve l’enseignement en France dans une école primaire de Cronenbourg. L’appel à une vie simple, vouée à la prière se renforce et le 6 septembre 2000 il franchit la porte de l’abbaye de l’Oelenberg pour suivre les étapes qui le mèneront le 13 novembre 2005 à sa profession solennelle puis à son ordination sacerdotale le 6 décembre 2008.

Le voilà maintenant père abbé et à ce titre responsable de la communauté de l’Oelenberg avec ses 8 moines, mais aussi de la communauté des 14 religieuses cisterciennes de Baumgarten dans le centre Alsace et de la communauté de 5 moines autrichiens à Engelszell. Tous ces communautés obéissent à la règle monastique de Saint-Benoît.