Elles veulent devenir cardinales !

Download PDF

Nouveau dégueuli de la contestataire Anne Soupa, co-fondatrice avec Christine Pedotti du Comité de la Jupe, malheureusement accueilli par un certains nombre d’évêques français, qui donnent du crédit à leurs propos. Cette fois-ci, ces femmes ont convoqué leur propre conclave :

“Nous avons convié 72 femmes, au titre de leur foi, aussi bien des théologiennes que des religieuses de terrain, pour discuter de la feuille de route à suivre pour le futur pape. Il ne s’agit pas de singer Rome et de chercher la meilleure pointure pour le rôle, mais plutôt de se poser les questions importantes pour l’avenir. Quelle spiritualité pour demain ? Comment redonner confiance aux catholiques de la base ? Comment parler aux jeunes générations ? C’est une démarche moderne, d’inspiration démocratique, et conforme à ce que devrait être la vraie tradition de l’Eglise.”

Et voilà qu’elles se réclament de la tradition… Au nom de cette tradition, elles feraient mieux d’imiter le silence de la Ste Vierge, qui méditait toutes ces choses dans son coeur. Mais il s’agit pour elles de combattre l’Eglise :

“Avec ce premier Conclave des femmes, nous dénonçons l’aspect discriminant de la procédure élective actuelle, avec un conclave composé seulement de mâles, célibataires et âgés. C’est un “conclave croupion”, un demi-conclave, puisque sans femme. Cette exclusion est comparable à la privation des droits civiques dans la vie civile. Et elle est d’autant plus grave que les femmes sont les véritables piliers de l’Eglise. Si elles faisaient grève, la maison s’arrêterait de tourner. Seulement elles ne sont considérées que comme des “petites mains”. Il serait indigne de tolérer cela sans rien dire.”

Ce qui est intéressant, c’est que son propos rejoint celui prononcé par Mgr Batut, auxiliaire de Lyon, ce qui montre qu’il y a eu concertation :

“Mais l’institution s’est figée et le droit canonique publié en 1983 va définitivement bloquer l’accès des femmes au cardinalat. Jusqu’à 1983 en effet, les cardinaux pouvaient être choisis parmi des laïcs, c’est comme cela que Mazarin a pu être cardinal. Depuis ce n’est plus possible. Il faudrait de nouveau modifier le code de droit canonique, et déjà, de manière très simple, redonner la parole aux femmes, en les autorisant à faire des homélies et à commenter les évangiles. Il est stupide et borné de refuser l’accès des femmes au diaconat et au cardinalat. Imaginez ne serait-ce qu’une dizaine de femmes cardinaux dans le conclave et cela changerait la face de l’Eglise.”

Mgr Batut devrait s’expliquer sur la convergence de ses propos avec ceux de ces hérétiques notoires. On dit que la communion n’est pas pleine avec la FSSPX. Mais ici, y a-t-il vraiment communion avec l’Eglise ? Cette question mérite une réponse. Une réponse que le prochain pape devra trancher : soit ces gens sont catholiques, soit ils ne le sont plus. Et il faudra le dire et, par conséquent, leur retirer toute charge ecclésiale. Ce bazar ne peut plus continuer. Après les pontificats de Jean-Paul II (qui a redonné une visibilité et une fierté à l’Eglise) et de Benoît XVI (qui a, par ses interventions lumineuses, réconcilié la raison et la foi), il apparaît clairement que le prochain pape, qui s’inscrira dans la suite des deux précédents, sera un pontificat de gouvernement.

24 comments

  1. chant

    Absolument d’accord; si elle ne sont pas d’accord qu’elle se fasse une religion de femmes à la jupe mais surtout qu’elles s’en aillent…

  2. Sonia

    Je suis femme, active en Église, croyante et qui ne cherche pas du tout ni à devenir Cardinale, ni à voter pour que des femmes le devienne.

    Je suis fier de nos Cardinaux, Pape, de notre tradition et je souhaite que ça continue.

    Cependant, je ne serai pas contre à ce qu’il y ai des prêtres mariés au service de l’église, si c’est leurs désirs. Il faut que le clergé soit libre de rester célibataire et ou de se marier comme c’est déjà en vigueur chez nos frères Orthodoxes.

  3. eljojo

    Que vient faire la FSSPX dans cette histoire ?
    Cela relève du toc !

    D’où qu’elle vienne, une rupture de communion est regrettable.

    Ceci étant, il est clair que le monde pose aujourd’hui à l’Eglise la question de la place de la femme dans l’institution et que l’Eglise ne pourra pas répondre par une pirouette.

    Jean-Paul II a commencé dans Mulieris Dignitatem, mais il faut continuer pour que l’Eglise puisse réellement porter et faire entendre un discours positif sur la féminité qui ne se réduise pas à la figure mariale de manière stéréotypée. En effet, Marie est celle qui méditait, mais également celle qui conseillait (à Cana, par exemple).

    En tout point de doctrine ou de discipline il faut distinguer l’essentiel du contingent. Typiquement, et ce n’est ici qu’un exemple et non une proposition, il pourrait être créé dans chaque diocèse un pôle d’écoute qui serait gouverné par une femme dépendant directement de l’évêque. Il serait également possible de remettre en valeur la fonction des vierges consacrées ou de créer un statut particulier pour toutes ces femmes dont le dévouement est si grand et dont le rôle doit justement être éclairci.

    Bref les possibilités sont nombreuses, mais seul un travail de fond permettra de discerner la place voulue par Dieu dans l’Eglise aujourd’hui.

  4. Lyle

    Ayant travaillé dans l’Eglise comme bénévole, je suis femme, mais la place des femmes dans l’Eglise n’est pas celle que réclame ces personnes, la Vierge n’a pensé qu’a accompagné son fils avec discrétion.

  5. Boanergues

    “Il est stupide et borné de refuser l’accès des femmes au diaconat et au cardinalat. Imaginez ne serait-ce qu’une dizaine de femmes cardinaux dans le conclave et cela changerait la face de l’Eglise.”

    Ce faux pasteur joue battu car il ne se rend même pas compte que cela foutrait un fameux bordel dans le conclave, tout comme ces pies jacassantes le font la plupart du temps dans les églises tristement modernes.

    Ce n’est pas pour rien que Saint Paul a écrit : “Que les femmes se taisent dans les Eglises, parce qu’il ne leur est pas permis d’y parler; mais elles doivent être soumises, comme la loi elle-même le dit.
    Si elles veulent s’instruire de quelque chose, qu’elles interrogent leurs maris dans leurs maisons; car il est honteux à une femme de parler dans l’Eglise.” 1ère Cor. XIV, 34-35.

    C’est aux onze disciples, des HOMMES, que Jésus a dit après Sa Résurrection, APRES qu’Il eut rencontré les saintes femmes :
    “Allez donc, enseignez toutes les nations, les baptisant au nom du Père, et du Fils et du Saint-Esprit. Leur apprenant à garder toutes les choses que Je vous ai commandées.”. St Matth. XXVIII, 19-20.

    Et aux mêmes disciples, des HOMMES, Jésus a dit après Sa Résurrection, encore une fois, APRES qu’Il eut rencontré les saintes femmes :
    “Comme Mon Père M’a envoyé, Je vous envoie. Ayant dit ces mots, Il souffla sur eux, et leur dit : Recevez le Saint-Esprit : Les péchés seront remis à ceux à qui vous les remettrez et ils seront retenus à ceux à qui vous les retiendrez”. St Jean. XX, 21-23.

    Et pour les esprits simples ou bornés comme le féministe mgr Battut (d’avance), qu’ils s’enfoncent bien dans la tête que le soir du Jeudi Saint, lorsque le Christ, notre Seigneur, a institué le Sacrement de l’Eucharistie, IL N’Y AVAIT AUCUNE FEMME pour recevoir l’ordre : “Faites ceci en mémoire de moi.

    LE CHRIST N’AVAIT CONVIE AUCUNE FEMME A PARTICIPER A LA MESSE INAUGURALE de l’Eglise Catholique !

    Pas même la Très Sainte Vierge Marie, Sa Mère bien-aimée !

    Il y avait Douze HOMMES, apôtres, et parmi eux, déjà un traître !

    Alors Battut va-t-il se pendre ou demander pardon comme Pierre eut la sagesse de le faire ?…

    Quand donc ces femmes, du comité de la jupe, du string ou du bikini confetti, qui ne sont ni saintes ni vierges ni catholiques, vont-elle SE TAIRE ?

    On en a marre des femens, mais de celles-là aussi !

    Prions pour que “les fumées de Satan introduites dans l’Eglise Catholique” sortent en fumées noires lors du conclave !

  6. Boanergues

    A l’attention de Mgr Battut :

    Vous êtes à ce point bouffi d’orgueil (le seul péché de Satan) que vous vous placez au dessus du Christ, votre seul Seigneur, et que vous exhortez de vos hérésies la place publique !

    Les premiers ennemis de l’Eglise Catholique sont à l’intérieur de l’Eglise.

    Jusqu’à preuve du contraire vous en êtes un, comme d’ailleurs beaucoup de vos confrères, mitrés ou non !

  7. Balon

    Pourriez-vous préciser, s’il vous plaît, dans quelles circonstances ces paroles de Mgr Batut ont-elles été prononcées ? Quel discours ? Quelle interview ? Où peut-on lire ses propos ? Bref, quelle référence exacte ? vérifiable si possible…
    Cela dit, si ces propos ont été effectivement tenus, je suis consterné !
    Alors, prions d’autant plus pour nos prêtres et nos évêques ! Qu’ils respectent et honorent la Sainte Eglise à laquelle ils appartiennent.

  8. clement

    je suis tout a fait d’accord : il est temps que chacun reprenne sa place : les femmes ne pourront jamais acceder au sacerdoce (cf jean paul II ) Il est temps d’avoir un sacre menage (ou menage sacre!) soiot on accepte tout ce que l’eglise croit et ses institutions soit on ne prend rien et on aune position claire! L’Eglise n’est pas un supermarche comme me l’a declarer des membres d’une EAP qui a decide d’en prendre et en laisser ! STOP !

  9. santelli

    Tant que vivra l’humanité,il y aura toujours des fous et des folles pour exprimer ce que ne cesse de souffler le démon. Ainsi va le monde. Mais Jésus ne laissera jamais son Eglise sombrer aux mains de ces pauvres vendus aux forces du mal.

  10. patrhaut

    De toute façon, soyons clair. On attendait tout de la présence des femmes aux différents niveaux de direction des entreprises : cela a-t-il changé la façon de manager ?On attendait tout de leur manière de faire dans les professions “sociales” : l’enseignement, la justice, la médecine se portent-elles mieux maintenant qu’elles y sont majoritaires ? On attendait tout de la présence de femmes en politique : elle va de pire en pire et elles contribuent largement au discrédit total du politique ? On attend toujours dans l’Eglise un renouveau des vocations et la venue des fidèles alors que, pourtant, paraît-il, à les entendre, ce sont les femmes qui font tout le boulot … alors quoi, que se passe-t-il ? Seraient-elles tout simplement ordinaires, comme “monsieur tout le monde”; seraient-elles aussi peu efficaces et pas plus raisonnables et douces comme il était prévu; seraient-elles tout aussi ambitieuses et impitoyables que ces messieurs emplis de suffisance ? Tout cela demande une réponse à l’aune non pas des intentions mais des résultats ! Eh bien, je vais vous la donner la réponse : rien ne va, tout empire, depuis qu’elles ont quitté leur rôle de femme, de mère et d’épouse … ! Les enfants ne sont pas heureux ballottés d’une nourrice à une maternelle, les adolescents déraillent manquant des repères familiaux si nécessaires, les hommes se féminisent par la force des choses et n’ont plus aucun rôle d’autorité, vertu contestée par la mollesse de la sensiblerie féminine; la famille ayant perdu son pilier, les vieux ne sont plus protégés et se retrouvent seuls ! Ceci par l’hédonisme, l’égoïsme, l’égocentrisme, le nombrilisme de ces dames qui s’imaginent qu’elles “le valent bien” … Chacun ne vaut que ce pourquoi il est destiné et de la manière de rester à sa place. Point final.

  11. chouan 12

    Ce bazar n’a que trop duré, et il va falloir que ces épiscopes à la gomme commencent par donner leur démission et fassent amende honorable. Quant à ces “folles” qu’elles s’occupent correctement de leur mari si elles en ont un et comme théologiennes qu’elles relisent l’évangile. Mais si on avait dans tous les diocèses des évêques dignes de ce nom, jamais au grand jamais, on n’en serait arrivé là! Il est grand temps de reprendre les choses en main à la manière de Benoît XVI . Pour terminer n’oublions pas que le locataire d’en bas a commencé par s’attaquer aux femmes mais que c’est, la Femme qui va le déloger pour toujours.Pour le moment, il se régale mais qu’il en profite parce que pour lui c’est le commencement de la fin

  12. maire

    J’aime la notion de “religieuse de terrain” en opposition aux théologiennes : dommage qu’elles n’en donnent pas la définition.

  13. Frankie

    Triste de voir que l’on considère schismatique la FSSPX et que l’on accepte les délires de Mme Pedotti et de son compagne.

    De catholiques romaines, elles n’ont plus que le nom ! Dans les faits ce sont des hérétiques qui professent une foi toute contraire.

    Comme beaucoup l’ont souligné, et notamment Paul VI, l’entreprise d’auto-démolition de l’Eglise par ses propres serviteurs est toujours en cours !

    Il me semble que dénoncer cet état de fait est nécessaire afin de démasquer les mystificateurs.

  14. Roland

    Les prêtres ont laissé progressivement des dames de bonne volonté de leurs paroisses exercer la fonction d’enseignantes du catéchisme, où elles occupent quasiment toutes les places. Cette exclusivité résulte du fait que le caté se fait presque toujours le mercredi matin, espace de temps où quasiment tous les hommes sont au travail. Les vieux retraités (les personnes de sexe masculin) qui pourraient aussi enseigner le catéchisme sont marginalisés, parce qu’on prétend qu’il faut être jeune pour enseigner les enfants.

    Simultanément on observe une désertification des églises. Il y a peu de candidats à la prêtrise. Il n’y a pas pour autant d’augmentation du nombre de religieuses.
    Peut-être on jugera que la corrélation est erronée, qu’il n’y a pas de relation de cause à effet. Mais l’observation mérite d’être faite.
    Parallèlement dans la vie non-religieuse une majorité de postes de professeurs et d’instituteurs sont occupés par des femmes.
    Il faut vraiment qu’on réfléchisse au fait que dans le domaine essentiel de la formation des jeunes générations le sexe masculin ne joue plus qu’un rôle mineur.
    Sans restauration du rôle des hommes dans l’éducation, les nations occidentales vont à leur perte et l’Eglise en France suit le même chemin.

    • patrhaut

      Vous avez raison, Roland ! Lisez ce que j’écrivais hier … Les sociétés, l’enseignement, la justice, les professions de Santé (la médecine maintenant) où elles sont devenues majoritaires sont dans un état déplorable et par exemple, les enfants et les adolescents n’ont plus aucun repères car, non contentes de n’avoir aucune autorité et pas plus de compétences – c’est le moins qu’on puisse dire -, elles se comportent en “castratrices” des mâles, à commencer par les pères, qui n’ont plus droit au chapitre sous peine d’être traités de macho, sexistes et autres insanités. 85% demandent le divorce et dans la même proportion elles obtiennent par exemple le droit de garde … Elles se comportent exactement comme se comportent les gens des banlieues, avec ce je ne sais quoi de ressentiment et de vengeance comme s’il fallait éliminer et détruire tout ce qui a fait la société paternaliste ancienne qui, j’en suis désolé, fonctionnait mille fois mieux?
      PS. Je ne suis pas divorcé et encore moins marié. Il ne s’agit chez moi que de constatations et non d’hypothétiques refoulements … Avis aux amatrices de sottises !

  15. ANKOU

    Pourquoi vouloir changer les canons de l’église ?
    Si ceux-ci ne plaise pas il y a une solution toute faite “la religion réformée” ! OU, créer leur religion, c’est depuis plusieurs dizaines d’années la mode.
    Là, ceux qui veulent que leurs délires du moment soit seront servis ; et encore, pas n’importe laquelle, certaines n’acceptent pas ce qui est demandé.
    Mais non, ils cherchent à nous emmener dans leurs délires !
    Le plus désolent est que c’est un travail de sape, c’est comme : Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose
    Les esprits simples acceptent de tels délires, là est le problème. Ils utilisent, et sont très bien relayé, les médias pour diffuser… ça.

  16. Pingback: Le fou du Roi Louis XVII » Blog Archive » Claudia Cardinale ou rien !

  17. Athéna

    Sonia,

    Permettez moi de rectifier une erreur que vous faîtes en parlant du mariage des prêtres orthodoxes : Les pretres orthodoxes ne sont pas libres de se marier comme ils le veulent. Les prêtres orthodoxes célibataires n’ont absolument pas le droit de se marier. La seule différence par rapport à l’église Catholique c’est que l’église orthodoxe ordonne des hommes mariés, et il y a des conditions : le candidat à la prêtrise si il est marié ne doit jamais avoir divorcé, et après son ordination, si son épouse venait à décéder, il n’a pas le droit de se remarier, même si il est encore trés jeune. Pour pouvoir être ordonné, un homme si il est célibataire doit d’abord devenir moine. En conclusion l’église orthodoxe peut ordonner des moines ou des hommes mariés (n’ayant jamais divorcé). Comme quoi, l’église catholique n’est pas si méchante que ça et que partout il ya des régles !

  18. Athéna

    Cher Patrhaut,
    Merci pour votre commentaire sur les femmes. Voila qui est censé et bien dit ! Lorsque je fais le même constat, je me fais traiter de facho, de ringarde, d’idiote, et que je suis haineuse des femmes et que je ne les aime pas. Alors ça fait du bien de voir que d’autres personnes pensent comme moi.

  19. Daniel

    Pour aller dans le sens de Sonia, on peut ajouter que si les premiers évêques et prêtres comptaient des hommes mariés, ils devaient laisser leurs épouses et enfants à la charge de la communauté pour partir évangéliser, celles-ci étant considérées comme “veuves” ainsi que c’est relaté dans les Actes des apôtres et comme le Christ le demande dans les Evangiles.
    A tous nos Messeigneurs, révisez ou apprenez votre latin ou votre grec puis lisez les Actes et les Evangiles et ensuite taisez-vous.
    Les femmes ont des fonctions de choix dans l’Eglise, mais pas celles réservées aux hommes (la messe, la confession, le presbytérat).
    Mais il est vrai que maintenant des hommes veulent aussi être femmes; mères d’enfants achetés et épouses d’autres hommes alors …
    On ne manque pas de prêtres, on manque de catholiques, de familles catholiques, de mères catholiques pour avoir des prêtres. Il y a pourtant plusieurs millions d’hommes célibataires … pas besoin de tout chambouler, ça ne donnera rien Messeigneurs …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *