Entretien – Patrice Nordmann, professeur de microbiologie – Le problème des antibiotiques

Download PDF

Alors que le Vatican s’engage avec l’ONU dans la lutte contre l’usage excessif des antibiotiques, Patrice Nordmann, professeur de microbiologie à l’université de Fribourg, explique les inquiétudes de la communauté scientifique face à ces mutations, au micro de Radio Vatican.

Extraits

Depuis une quinzaine d’années avec un renforcement dans les dernières, nous constatons l’augmentation de la résistance des bactéries y compris dans le monde quotidien (en dehors des milieux hospitaliers). Le contrôle des résistances antibiotiques est en train de nous échapper

Les bactéries accumulent au cours du temps des résistances

Et le plus important: cette résistance atteint les bactéries les plus courantes (ex infections urinaires qui risquent d’exploser)

Le basculement a eu lieu dans les années 90, du fait de l’absence d’hygiène, de l’usage excessif et du transfert des patients par avion qui font voyager les bactéries

En outre, très peu de nouveaux antibiotiques aujourd’hui car dans les années 90, l’industrie pharamaceutique a pensé que c’était bon

Qui plus est, la rentabilité des antibiotiques est plus faible que pour les maladies nécessitant un traitement stable (ex diabète)

Ce problème touche à présent les pays développés. C’est une bombe qui a déjà explosé dans nombre de pays.