Etats-Unis : 2-0 pour les défenseur de la famille

Download PDF

afaTim Wildmon, le président de l’American Family Association (site), s’est réjouit hier dans un communiqué de deux victoires majeures pour les défenseurs de la famille.

Il s’est tout d’abord félicité de celle du Républicain Scott Brown (un conservateur modéré) mercredi dernier, rappelant qu’un sondage en novembre 2009 lui donnait 31 points de retard sur la démocrate Martha Coakley.

Pendant 46 ans, le “catholique” (pro-avortement, pro-revendications homosexuelles) Ted Kennedy avait occupé ce siège.

“[La victoire de Brown] est un désaveu décisif du plan des Démocrates pour s’emparer entièrement de l’industrie des soins médicaux, socialiser notre système de santé, faire financer la pratique de l’avortement par le contribuable américain et faire émerger un gouvernement bureaucrate entre vous et votre médecin.

Bien que nous soyons en désaccord avec Brown sur des points essentiels, les experts des deux côtés de l’échiquier admettent que la victoire de Brown pourrait bien signaler la fin de la tentative de prise de contrôle du système de santé, ce qui en faisait potentiellement une des élections les plus importantes de l’histoire des États-Unis.”

“Cerise sur le gâteau”, Erroll Southers, “très mal choisi” par Brack Obama pour diriger l’Agence américaine de sécurité aérienne, a annoncé qu’il renonçait à son poste.

L’AFA avait mobilisé ses adhérents et sympathisants à l’occasion de cette nomination ce qui avait abouti à l’envoi de plusieurs dizaines de milliers de courriels aux sénateurs. “Vous avez été entendus” écrit, enthousiaste, Tim Wildmon.

Southers mettait le réchauffement climatique au même niveau que le terrorisme islamique dans les menaces pour la sécurité nationale et avait déclaré que les ‘anti-avortement’ étaient aussi dangereux pour celle-ci que les djihadistes” a-t-il rappelé.

Arthur Leroy