Etre un bon père ? C’est inscrit dans l’ADN !

Download PDF

Intéressant papier de Tamara Rajakariar sur MercatorNet, le site australien de promotion de la vie et de la famille. Elle rapporte les résultats d’une étude montrant que si les femmes sont naturellement disposées à la maternité, les hommes sont faits pour la paternité et que celle-ci provoque chez eux des modifications biologiques propices à cet état.

L’étude a été publiée par l’Institute of Family Studies conjointement avec IAV, Center of the American Experiment.

Elle montre que le cerveau masculin est programmé pour la paternité : l’arrivée de l’enfant provoque une chute de la testostérone qui a pour conséquence une attitude plus réactive, une meilleure capacité de résolution des problèmes et le développement de l’instinct de protection. Avec tout cela le père devient également plus audacieux.

On ne s’en étonnera pas trop : les qualités paternelles complètent joliment les qualités maternelles : ainsi les papas ont davantage tendance à s’engager dans des jeux compétitifs et très physiques avec leurs enfants, alors que les mamans utilisent davantage le jeu pour enseigner ou pour laisser gagner leur enfant  – deux choses également importantes pour un sain développement.

• L’original de l’article est ici. Voulez-vous être tenu au courant des informations originales paraissant sur ce blog ? Abonnez-vous gratuitement à la lettre d’informations. Vous recevrez au maximum un courriel par jour. S’abonner

© leblogdejeannesmits

1 comment

  1. Sylvie Houbouyan

    Pas la peine de faire ce genre d’études sur les humains . Le masculin et le féminin traversent toute l’espèce animale . Et il faut voir comment se conduit le chien père de famille .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *