Hellfest : la CFTC dénonce le deux poids deux mesures

Download PDF

Coup de gueule de la CFTC le 28 juin dernier devant le Conseil économique et social régional des Pays-de-la-Loire :

La CFTC juge indispensable de mettre à plat le système des subventions et, pour ne prendre que l’exemple du secteur culturel, en faire un vrai levier de l’économie et de l’aménagement de la région. Elle demande que le Conseil régional cesse de distribuer les deniers des contribuables pour financer des manifestations du genre de celle du festival « Hellfest de Clisson ». Est-ce que les politiques, qui sont responsables des subventions qu’ils accordent, peuvent appeler « culture » les paroles suivantes :

– Tuez les tous et brûlez leurs putains de mosquées. Ou encore

– Ecrasez l’étoile de David et profanez leur putain de cimetière. Et encore :

– A mon commandement, inondez les rues de Bethléem du sang des enfants !

Nous osons espérer que dans cette assemblée il n’y a pas un seul conseiller qui ne soit choqué par ces paroles de haine et de violence. Mais, voyez-vous, dans ces paroles les références chrétiennes ont été remplacées par des références des religions juives ou musulmanes. Alors quand la vraie parole dit «Tuez les tous et brûlez leurs putains d’églises», tout d’un coup la cathophobie devient politiquement correcte ! Surprenant, non ? Attention, il ne s’agit pas de mépriser tous ceux qui participent à ce type de festival. Il s’agit avant tout de ne pas cautionner une dite culture qui relaie des options humainement indéfendables. Le chrétien a le droit au respect au même titre que n’importe quel autre croyant, il a le droit d’être protégé de la discrimination par les autorités publiques.”

M. Christophe Clergeau, 1er vice-président du conseil régional, a répondu de façon lapidaire que “le conseil régional continuera à subventionner Hellfest comme les autres festivals”.

Côme Dubois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *