“Il faut pouvoir rire de la religion”

Download PDF

C’est ce que déclare Mgr Mousset, évêque de Périgueux et Sarlat.

“Les caricatures sur Jésus ne me font pas rire… mais de là à réagir de manière violente, ce pas ne peut pas être franchi.”

“Il faut pouvoir rire de la religion”. Mais “il ne faut pas laisser la peur envahir notre vie, il faut chercher au plus profond de soit-même des attitues qui font honneur à la dignité humaine”.

25 comments

  1. steve

    De quelle dignité humaine parle-t-on ?

    De dignité humaine, je n’en connait qu’une : la dignité du Christ Roi.

    Nous espérons avec l’aide de Dieu au terme de notre vie accéder à cette dignité là

    Le reste n’est que billevesées Rousseauistes.

    Parlez donc au saints de leur dignité humaine.

  2. Harvey

    Aucune religion ne me fait rire, pas même celle des franc-maçons.
    Je veux respecter les croyances et le cheminement de tout homme et l’aider à progresser sur son chemin vers la Vérité.
    L’insulte et le mépris ne m’ont jamais semblé pouvoir être une aide, mais seulement l’expression de la peur de celui qui se sait dans l’erreur et de la colère de celui qui veut y rester.

  3. Nostradmus

    AMDG
    « Dieu est le plus grand »
    voila ce que voulait dire malgré tout les terroristes à un monde qui sous aucun prétexte ne voulait les entendre.
    Leur rage est à la mesure de la violente intolérance des élites au pouvoir en France. 
    Et ce n’est pas un vivre ensemble factice et creux qui ramènera la Paix. Seul enterrer la hache de guerre contre tout sentiment religieux y parviendra.

  4. Crespin-Jeaugeart

    Le Christ n’a jamais souri ? Vous pouvez en témoigner ?

    Sommes-nous revenus aux débats entre franciscains et bénédictins dans “Le Nom de la Rose” d’Umberto Eco ? Diriez-vous, brandenburg, que seul le singe rit, comme le vénérable de l’abbaye ?

  5. Michel Davalo

    Violence contre violence. La violence des mots ou des images satiriques n’est pas à mettre sur le même plan que la violence des armes, évidemment, ne serait-ce que parce que les atteintes à la vie physique sont irréversibles, monstrueuses, absolument inexcusables. Mais toute violence est faiblesse de celui qui ne peut affronter l’autre sur le plan des idées, argumenter dans la compréhension et le respect de l’interlocuteur. Quand sortirons-nous de cette violence diffuse, exacerbée par l’ambiance d’insécurité professionnelle, économique, politique… actuelle ?
    Et prendre Dieu à témoin de son combat, que ce soit pour sa carrière personnelle ou pour une croisade idéologique, est un contresens religieux. C’est se servir de Dieu au lieu de servir Dieu. Le bon sens religieux est ascendant et ne revient pas sur le terrain de ce monde armé de violence.
    Mieux vaudrait pas de sens religieux du tout ? La nature humaine a horreur de ce vide. L’inculture religieuse de nos jeunes, élevés dans une laïcité négative, en laisse plus d’un avides de djihad ou d’autres emportements mystiques. C’est pas seulement notre système juridique qui devrait avoir autant le souci du préventif que du curatif, notre système éducatif aussi !

  6. Rosme

    Non, Monseigneur, évêque de Périgueux et de Sarlat, il n’est pas permis de rire de la religion catholique.
    Je ne comprends pas que vous puissiez dire une chose pareille, vous qui vous êtes mis au service de Jésus-Christ.
    La religion catholique n’a rien de risible, elle est vénérable et mérite le plus grand respect. Il est des choses dont on ne rit pas, dont on ne se moque pas : tout ce qui nous vient de Jésus-Christ n’est pas matière à dérision.

    Si les hommes ont quelque dignité, celle-ci nous vient par notre filiation divine, par Jésus dont le nom veut dire “Sauveur”. Les hommes n’ont aucune dignité par eux-mêmes ni par leur seule naissance humaine, puisqu’ils sont nés pécheurs. C’est par la grâce qui nous vient de Jésus et non par nous-mêmes (quelle que soit la “profondeur” où nous allons la chercher, comme vous dites), que nous pouvons exercer les vertus qui font honneur à la dignité humaine.

  7. Struyven

    Je suis de l’avis de Brandenburg, non, on ne rit pas de la religion car c’est sacré. Autant je n’aime pas les caricatures de notre pape François, autant je n’ai jamais apprécié Mahomet en caricature non plus. J’ai en horreur l’Islam radical, mais tous ne sont pas des radicaux et ceux là il faut éviter de les blesser. Qu’on rie des travers des humains, des bébés, des animaux, en les caricaturant, c’est formidable et j’aime rire !!!

  8. Les caricatures de Charlie Hebdo étaient insoutenables. Je ne peux les regarder sans dégoût, il ne s’agit pas d’humour ….
    Cet évêque aime t il Jésus ?
    A t il oublié que les commandements de Dieu ?

  9. Marguerite

    Ces journalistes poubelle ont fait plus que rire de la religion … La moquerie, la dérision, le blasphème étaient leur fonds de commerce … et ils allaient toujours plus loin (exemple d’un dessin de Charlie-Hebdo représentant le pape sodomisant un enfant) … : peut-on rire de cela ? et de tout le reste ? La liberté d’expression a bon dos et doit s’arrêter là oû l’on risque de blesser autrui.
    Ils n’ont pas tenu compte des avertissements et l’ont payé de leur vie. Pour moi, ils l’ont cherché, se croyant invincibles car juifs et chrétiens ne disent rien. Les musulmans, eux, refusent toute critique de leur religion ….
    Je ne suis pas Charlie.

  10. messager

    Merci de ce beau texte Nous nous devons en tant que Chrétiens, de suivre la loi que Jésus nous a enseigner tu aimeras ton prochain comme toi même !
    Même si cela nous semble parfois infranchissable .. seul notre Amour pour notre Seigneur peut tout bnne jnée

  11. sygiranus

    1) L’islam n’et pas une religion vraie, c’est au plus un ersatz de religion.
    2) On ne rit pas de la Religion. Tout au plus, sourit-on des attitudes humaines de ceux qui la pratique.
    3) La Religion n’a jamais entraîné à défourailler à tout va, même sur des imbéciles !

  12. Léa

    N’oublions pas que le dernier n° de “CHARLIE-HEBDO” de décembre était affiché dans tous les kiosques.

    A l’heure ou on interdisait les crèches de Noël, on trouvait en abondance au niveau des yeux des enfants cette couverture représentant la naissance de Jésus de façon blasphématoire!

    Mgr Mousset ( en s’adressant à qui?) a dit :« Les caricatures sur Jésus ne me font pas rire… mais de là à réagir de manière violente, ce pas ne peut pas être franchi. »

    « Il faut pouvoir rire de la religion ». Mais « il ne faut pas laisser la peur envahir notre vie, il faut chercher au plus profond de soi-même des attitudes qui font honneur à la dignité humaine ».

    voilà la messe est dite!

  13. pédro

    Moi je crois qu’un moment les gens dépassent les bornes et le bon Dieu ne rit plus. Peut-on rire de tout. Non ! Il y a des limites c’est clair ! comme on ne peut pas rire des handicapés, des juifs etc.. il y a donc des limites pour certains mais pas pour d’autres ?
    Pourra-t-on rire de cet odieux crime ? Non ! donc la logique est la même. Les caricatures comme les humoristes ont aussi une responsabilité dans le message qu’il passe. On ne rit pas de rien mais à partir d’un message.
    Voilà ce que les intellectuels doivent discuter ainsi que les politiques mais je crains encore une fois de la récupération par SOS racisme, halde etc… et la gauche bobo et la droite molle. On aura les même refrains d’avant. Il faut dire que nous avons une drôle de génération d’incompétents politiques irresponsables. Les politiques sont à l’image de la majorité du peuple!

  14. Merci Marguerite ! Moi non plus “je ne suis pas Charlie” et soulagée
    de trouver un écho à ce que je pensais seule dans mon coin. Mais grâce
    à vous et sûrement à d’autres que nous deux je suis encouragée à prier bien plus
    encore pour les victimes et les bourreaux, notamment le “chapelet pour
    la conversion des musulmans” si facile (5 à 6 mn, voir sur Google la première
    fois, ensuite c’est acquis pour toujours, et quand on sait son efficacité ça vaut
    plutôt le coup !)Je vous embrasse.
    PS Ceci dit la manif d’aujourd’hui recelait des merveilles dans ses slogans, et
    plus encore.

  15. Adriaensen michel

    A tous ceux qui estiment que l’on ne peut pas rire de la religion…et bien vous faites le jeu de ceux qui ont perpétré ces attaques. Dieu aime la vie comme nous tous devons l’aimer et ne donnons pas raison à ces adeptes de la mort.

  16. eugene

    Ce n’est pas le probleme si Jesus a rit ou non, je crois. Ces attentats ont montre’ que c’est toujours et plus difficile de vivre dans le meme etat de France les deux cultures profondement differentes. Les musulmans de France doivent partir dans les pays d’origine. Ni les lois fortes, ni votre laicite’, ni les services secrets ne pourront garantir la paix toujours fragile avec une communaute’ intolerante et si nombreuse qui reve a’ la conquete et la dhimitude de l’ Europe. Des freres KOUACHI, vous en aurez d’autres dans le futur j’en suis sur. Nous avons le grand exemple de l’ESPAGNE qui toucha le zenit avec la RECONQUISTA et pas sous les musulmans, comme ces dernier continuent de repeter. Certes, l’expulsion doit etre faite pacifiquement (dans les bateaux des mores chasse’s d’Espagne il y avait meme des medecins pour prendre soin des malades). La France que tellement j’aime est remplit de kebabs e halals!!!!! Mais chers freres en JESUS, est ce qu’on peut manger le poisson avec Cola (sans vin), seulement, et puis en commence a’ exclure le porc!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *