Il faut rester ouvert à toutes les hypothèses

Download PDF

Mgr Maurice Gardès, évêque d’Auch, répond à La Dépêche :

On note beaucoup de changements au sein du diocèse. Quelle en est le motif ?

Pour commencer, l’âge. Selon le droit canonique, arrivé à 75 ans, un curé peut présenter sa démission. Je préfère d’ailleurs dire que l’on remet sa mission. Mais ce n’est pas une obligation : c’est un travail de coopération et de dialogue. Cette année, ce qui marque les esprits, c’est que ce sont trois piliers – en les personnes de Gérard Marcadet, Charles Ferran et Charles de Lary – qui quittent leurs fonctions ou sont appelés à de nouvelles missions. Et ça permet un certain renouvellement des visages. On compte aussi trois curés africains, c’est une première.

Est-ce important pour vous cette ouverture au monde ?

Elle est fondamentale. Il faut s’ouvrir à d’autres cultures et ne surtout pas rester enfermé chez soi. Ces échanges permettent de voir des organisations pastorales différentes : c’est riche même si le changement, ça bouscule. De même, les femmes et les laïques ont toute leur place au sein de l’Eglise : ça complète la perception que nous avons du monde. Et bien sûr, l’ouverture aux autres religions ou aux agnostiques. On prépare tous ensemble la soirée œcuménique où sont conviés tous les courants religieux. J’avais moi-même été invité à l’inauguration de la mosquée. Je tiens à dire que je suis navré de ce qui se passe en ce moment et surtout de voir que bien souvent, les gens mettent tout le monde dans le même panier. Et c’est la première victoire des extrémistes : les victimes des terroristes islamiques sont les Musulmans eux-mêmes.

C’est donc une vision très moderne que vous prônez ?

C’est ce qu’elle doit être selon le Concile Vatican II et le pape François en est un bel exemple. Si notre foi n’est pas ancrée dans ce monde, avec toutes les franges de l’humanité, si on reste fermé, on s’apparenterait à une secte. Or, la religion doit susciter la liberté.

Vous-même avez-vous trouvé la foi rapidement ?

Avant de m’engager, j’ai mené des études en physique quantique car je me posais beaucoup de questions sur la création du monde. J’avais beau comprendre le principe des quatre atomes de la vie, la théorie de l’évolution, il me manquait quelque chose : une main créatrice. C’était évident. C’est ça la foi : quand l’être tout entier est en adhésion avec la croyance en Dieu. Ce qui ne m’empêche pas de continuer à m’interroger sur l’obscurantisme et l’origine du mal.

A ce propos, vous avez nommé un exorciste…

Il faut d’abord savoir que c’est une obligation de l’Eglise. C’est une fonction qui relève plus de l’accompagnement de personnes en souffrance que de l’usage de l’eau bénite ! Et j’ai nommé Charles de Lary car j’estime qu’il a de grandes capacités d’écoute. Souvent, il s’agit de personnes qui pensent avoir «le mauvais œil», comme on dit. Mais je ne dis pas qu’il ne faut pas rester ouvert car il y a bien des phénomènes exceptionnels qu’on ne s’explique pas. C’est très rare mais je sais qu’un confrère y a été confronté alors là aussi, il faut rester ouvert à toutes les hypothèses. Mais ces actions sont toujours menées avec tous les professionnels de la psychothérapie.”

6 comments

  1. Françoise

    Ne pas mélanger psychiatrie/psychothérapie etc. et véritable possession diabolique ! C’est plus rare, mais cela existe et le rôle de l’exorciste c’est d’abord d’identifier cette dernière avant de l’attaquer pour l’éradiquer.

  2. Benoît

    L’ouverture au monde, la place des femmes, le mélange des religions, même des agnostiques (il manque les athées), l’exorciste psychanalyste. Tout y est! Et vous, c’est quand que vous remettez votre mission, mgr? Avec tout ça, le diocèse d’Auch agonise, évidemment.

  3. gerard

    Tien ,avec tout se qui ce passe(les égorgeurs) Vous mettez tout les gens dans le même panier (sous entendu leurs frères modérés )ce la rejoins ce que me disait mon père ,des annonces des gens de gauche avant la guerre vis avis des Allemands modéré ?Merci pour 1940.

  4. Gilberte

    allez vers la physique quantique pour trouver Dieu c’est rare: Einstein avait refusé la physique quantique en disant “Dieu ne joue pas aux dés” car c’était d’abord l’étude des probabilités
    et “aller à d’autres cultures pour des échanges” c’est nouveau; autrefois on allait ailleurs pour convertir tout au moins pour faire connaître notre religion: Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus patronne des missions est tombée dans l’oubli

  5. boileau

    AUCH
    Prêtres diocèsains : 107. Age moyen des prêtres diocèsains : 72 ans
    Séminaristes : 2
    Paroisses dites « nouvelles paroisses » : 26 (501 auparavant)
    Baptèmes d’enfants : 794 en 2002 ( 944 en 1997 )
    Baptèmes de jeunes( plus de 7 ans )et d’adultes : 56 en 2002 (40 en
    1997 )
    Premières communions : 559 en 2002 ( 668 en 1997 )
    Confirmations : 100 en 2002 (195 en 1997 )
    Mariages religieux : 370 en 2002 ( 440 en 1997 )

    2012 :en voie de désertification (abbé Barthe)2009 : 38 prêtres en activité

  6. C’est peut-être parce qu’il est tard, mais j’ai du mal à m’y retrouver dans ce fatras de mgr l’Evêque qui, m’est avis, a séché quelques cours de séminaristes, et a sauté quelques pages de son bréviaire. Si je résume, on est un peu chez les bisounours. quoi. Bon j’essaierai de comprendre plus tard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *