Ils rêvent de voir Mgr Pontier cardinal

Download PDF

Dans La Provence, Philippe Gallini écrit :

“Beaucoup de fidèles ne cachaient pas leur déception ce dimanche en constatant une nouvelle fois que l’archevêque de Marseille, Mgr Georges Pontier, 71 ans, ne figurait pas au nombre des vingt nouveaux cardinaux nommés par le pape François.

En effet, depuis le départ à la retraite de Mgr Panafieu il y a huit ans, le diocèse de Marseille n’est plus conduit par un cardinal, ce qui constitue une rupture notable avec une longue tradition qui voulait que le plus haut dignitaire religieux de la deuxième ville de France porte la fameuse soutane pourpre.

Mais une autre tradition tout aussi ancienne veut qu’un diocèse ne puisse avoir plusieurs cardinaux. Or, celui-ci en compte déjà deux, certes retraités et non électeurs du pape, mais toujours archevêques émérites de Marseille, à savoir Mgr Roger Etchegaray, 92 ans, résidant à Rome, et Mgr Bernard Panafieu, 84 ans le 26 janvier prochain, retiré dans un monastère du Vaucluse.

D’autre part, le diocèse phocéen n’est pas un siège cardinalice dont le titulaire est automatiquement nommé, comme peut l’être par exemple l’archevêque de Venise.”

Précisons que Mgr Moraglia, Patriarche de Venise, ville d’origine de nombreux papes (saints Pie X et Jean XXIII, Jean-Paul Ier), n’a pas été élevé au cardinalat, ce qui constitue ici, effectivement, une rupture.

“Une autre raison évoquée pour expliquer cette situation inédite concerne la volonté du pape François de rééquilibrer la représentativité de plusieurs pays à l’échelle du catholicisme mondial, afin notamment de redonner toute leur dimension à des continents et sous-continents majeurs comme l’Amérique du Sud, l’Asie du Sud-Est ou l’Océanie.

“Or avec 9 cardinaux dont 5 (à Paris, Lyon, Bordeaux et Rouen, plus Mgr Mamberti en poste à Rome) susceptibles d’élire le prochain souverain pontife, “la fille aînée de l’Église” peut être considérée comme déjà très bien servie, surtout si l’on se réfère à sa part dans la population mondiale et au nombre de catholiques qu’elle abrite.”

Bien heureusement, l’archevêque de Rouen, Mgr Descubes, n’est pas cardinal. Le 5e est un autre membre de la curie, Mgr Jean-Louis Tauran.

“Enfin, et ce n’est pas négligeable, Mgr Pontier n’est pas connu comme un “affairiste” à la recherche d’honneurs, bien au contraire. Sa nouvelle charge de président de la Conférence des évêques de France mobilise déjà toute son énergie. Lui-même avait fait savoir lors de son élection à ce poste en juillet 2013 que devenir cardinal n’est pas sa priorité.

Est-ce à dire que les 15 nouveaux cardinaux-électeurs nommés sont des affairistes qui ont de l’énergie à revendre ? Ce n’est pas sérieux.

“Reste qu’il se murmure dans les cercles bien informés que la venue probable du pape François en France, et peut-être à Marseille, à la fin de cette année ou au début 2016, pourrait réserver quelques surprises…”

il se murmure dans les cercles bien informés... on dirait du Coluche. Au vu des erreurs de cet article, cette information est vérolée.

5 comments

  1. Bruno ANEL

    Marseille n’était pas un siège “cardinalice” même s’il est vrai que depuis le P.Etchegaray, plusieurs archevêques de cette ville ont reçu la pourpre. Mais de toutes façons , le pape a mis fin à cette tradition: Chicago, Philadelphie, Bruxelles, Turin, Venise sont privés de pourpre. Les déçus sont peut-être nombreux mais n’en mourront pas. Les cardinaux sont des serviteurs quelconques, comme chacun d’entre nous.

  2. de' Ptovenchères Charles

    Ce fût pour moi une bonne nouvelle que de voir Pontier rester sur la touche …Il n’a pas l’étoffe d’un Evêques alors d’un Cardinal…impensable. C’est un homme sans envergure et sans conviction. L’avez vous vu à la TV a la sortie de l’Elisée hier MINABLE ….

  3. Hervé Soulié

    Cinq cardinaux français électeurs au conclave, c’est bien assez, compte tenu du peu de virulence du catholicisme dans ce pays aujourd’hui.
    Cela dit, Mgr Tauran et Mgr Mamberti ont quitté la France depuis longtemps et cet éloignement, joint aux fonctions qu’ils assurent à la Curie, font qu’ils transcendent largement toute notion de nationalité y compris française.
    On ferait mieux de les considérer comme ayant la nationalité vaticane, ce qui n’est pas leur faire injure d’ailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *