« Inventons les paroisses de demain »

Download PDF

C’est le thème du prochain synode des diocèses de Lille, Arras et Cambrai. Mgr Ulrich, archevêque de Lille, explique :

“Tous les mots sont importants ! « Inventons », c’est-à-dire cherchons dans l’existant ce qui va être porteur. « Paroisses », parce que nous croyons qu’elles demeurent vivantes dans l’Eglise mais qu’on peut mieux positionner la place respective des clercs et des laïcs. « Demain », car on voit dès aujourd’hui que le maillage paroissial est fragilisé. Nous sommes en train de constituer l’assemblée en fonction des critères canoniques requis, de finaliser la méthode et le calendrier.

Le synode s’ouvrira le 14 décembre 2013 et durera jusqu’au 1er février 2015. La première assemblée conviera 200 délégués à la maison diocésaine d’accueil de Merville, dans la campagne flamande. Nous avons prévu un instrument de travail pour les membres de l’assemblée et pour accompagner ce travail tout au long de l’année, des outils pour n’importe quelle équipe de base de chrétiens. Nous voudrions que chacun, en équipe, puisse réfléchir au thème du synode et faire remonter ses idées. C’est très participatif.”

9 comments

  1. Sébastien

    Puissent ils découvrir les “5 petits cailloux” enseignés par Marie à Medjugorje comme chemin de sanctification: “Le jeune, la confession, la lecture de la Bible, l’Eucharistie et la prière du Coeur” Mettons en pratique ces recomùmandations et nos églises seront de nouveau pleines!

  2. dobrovolsky

    Pour que les Eglises se remplissent de nouveau,et que les personnes retrouvent la foi, il faut consacrer sa paroisse au cœur Immaculé de Marie, et reprendre son chapelet. Avec la prière du rosaire, avec Marie, on obtient tout. Tout le reste, inventions nouvelles, c’est l’esprit de Satan qui ne veut pas que l’on prie ! et pour cause !

  3. Léon

    oui pour une Eglise plus vivante, plus proche de la réalité , moins canonique , moins théâtrale mais plus fraternelle et plus vraie:
    que nous puissions tous chrétiens dire un jour d’une même voix : NOTRE PERE ……..: du pape au plus petit chrétien martyrisé et plus petit chrétien qui meurt de faim
    utopie peut être mais l’écart doit se creuser

  4. Thècle

    “Inventons”… inventer quoi ? tout a déjà été dit et prescrit : Qu’ils commencent donc pas organiser de vraies prières,(les intentions ne manquent pas) chapelets et Rosaires comme la Sainte Vierge l’a si souvent demandé….mais ce n’est pas aussi drôle que d’organiser des tas de réunions et conciliabules parfaitement inutiles ! …ça va les occuper un moment, ils auront l’impression de travailler pour l’Eglise…..les pauvres !
    Y’en a marre de toutes leurs inventions stériles qui ne mènent nulle part et de tous ces laïcs qui se prennent pour des patrons et les piliers de l’Eglise !

  5. eljojo

    Au risque d’en surprendre quelques uns, il est plus nécessaire que jamais d’inventer.

    Non pas sur le contenu de la foi, mais bien sur la manière de la présenter.

    En l’occurrence, l’Eglise fait face à un problème majeur lié à la crise des vocations, et les enjeux liés à la charge de travail des prêtres sont extrêmement graves.

    Comment préserver la vie des prêtres sans abandonner le maillage local ? Voilà un vrai sujet où il faut innover.

    Dans un autre ordre d’idées, les catholiques doivent réapprendre à évangéliser, et là, pour le coup, il faut vraiment se bouger, ce qui passe par la prière, mais aussi par des méthodes en phase avec la société moderne.

  6. senex

    On ne refera pas les paroisses sans la Messe,la vraie;pas le “partage festif et convivial” qui a vidé les églises.Il suffit de fréquenter les chapelles de la tradtiion bondées de fidèles jeunes et pas seulement de têtes blanches. Il doit bien y avoir une raison …Messeigneurs.!

  7. Emmanuel Gauquelin

    Il n’ont qu’à se référer à ce qui se faisait avant le concile……
    Encore faut il accepter de se comporter en véritable Catholique et non en Catholique devant et protestant derrière ……

  8. bitika

    Se référant aux soixante-douze disciples que Jésus envoie, le Pape explique que les douze apôtres représentent les évêques et leur successeurs et que ces soixante-douze sont le symbole « des prêtres, des diacres mais aussi des catéchistes, des laïcs qui s’engagent dans les missions paroissiales, des personnes qui travaillent aux côtés des malades, des handicapés ou des marginaux »
    .
    Le but de cette communauté ainsi formée n’est pas « de se socialiser, de passer du temps ensemble mais d’annoncer le Règne de Dieu, et cela, c’est urgent ! » s’est exclamé le Pape.

    « Il n’y a pas de temps à perdre en bavardage, nous ne devons pas attendre le consentement de tous, nous devons aller et annoncer » a-t-il exhorté.

    Pape Francois sur Radio Vatican

    assez des reunionites et bavardages….
    de l’action concrete et efficace !!!! de l’evangelisation sur le terrain…. (et disait Pape Francois… pas en voiture de luxe… EN VELO !!)
    ou a pied…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *