Kenya : mobilisation “religieuse” pour le planning familial

Download PDF
Un vieux poster vantant la limitation des naissances

Des leaders religieux ont été mobilisés par le gouvernement kenyan pour faire la promotion du

planning familial : c’est du moins l’objectif de la campagne « Des familles pour une meilleure santé au Kenya » qui annonce comme objectif la baisse de la mortalité infantile. Moins d’enfants dans l’absolu implique – c’est mécanique – moins d’enfants morts dans la période périnatale. Lea Conseil interreligieux du Kenya, IRCK, a d’ores et déjà apporté son soutien à la campagne, en attendant que les dignitaires sur le terrain suivent.

« Families for a healthier Kenya » entend démontrer, par le biais d’un discours religieux habillé d’images, de musiques, de vidéos et autres animations que l’espacement des naissances et le contrôle de la taille des familles n’a que des retombées positives : une opération « gagnant-gagnant » qui assure une meilleure santé aux enfants, plus de moyens pour les élever, les éduquer et les soigner.

Et puisque ce sont souvent des « croyances religieuses » qui façonnent les comportements des couples et des familles à l’égard de la procréation, eh bien, ce seront les représentants des religions qui divulgueront les messages fortement axés sur l’acceptation de la contraception.

Sans surprise, la campagne est soutenue, inspirée et même largement financée par USAid, l’organisme officiel d’aide au développement des Etats-Unis : l’une de ses représentantes, Jerusha Karuthiru a indiqué qu’il s’agir d’« aligner » les questions de santé reproductive et de planning familial avec les cadres et croyances des religions, à l’instar de ce qui s’est passé en Egypte notamment. USAid a investi près de 2,3 millions de dollars dans l’opération prévue pour durer cinq ans.

Précision : l’Eglise catholique fait partie de l’IRCK, mais il est précisé qu’elle est opposée à « diverses formes de planification familiale ».

• Voulez-vous être tenu au courant des informations originales paraissant sur ce blog ? Abonnez-vous gratuitement à la lettre d’informations. Vous recevrez au maximum un courriel par jour. S’abonner

© leblogdejeannesmits

4 comments

  1. Nostradamus

    Combien l’IRCK a-t-il été payé pour faire cette déclaration? Combien de subsides promis et à quel usage? C’est ce qu’il serait intéressant de savoir.

  2. toto

    Et bien les “dignitaires” sur le terrain, il ne leur reste plus qu’à contrer cette infamie. S’ils ne le font pas, à toutes les homélies dans toutes les églises, ils seront complices du massacre des innocents.

    • W. Harvey

      Naturelle, écologique et équitable.

      Qui d’entre nous n’est jamais resté quelques jours, voire quelques semaines sans relations sexuelles ?
      Pourquoi alors les méthodes de régulation des naissances se fondant sur une continence périodique ont-elles si mauvaise presse, sont-elles décriées, honnies, attaquées ?

      Il s’agit d’une sexualité 100 % naturelle, écologique et équitable.
      Naturelles elles le sont ne recourant à aucun artifice, avec refus de la médicalisation d’une chose naturelle.
      Écologiques, sans engrais ni pesticide, elles ne perturbent ni l’environnement ni la biologie de la femme.
      Équitables , elles évitent le consumérisme et la marchandisation du sexe au profit des fabricants de latex, d’hormones de synthèse, de dispositifs intra-utérins onéreux.
      Sortir d’une sexualité dépendante du commerce et du marché peut être un vrai plaisir et une vraie libération. Libre comme le vent, vraiment maître de soi.
      Sans parler des effets secondaires néfastes sur la santé que l’on évite.

      La femme est cyclique, l’homme ne l’est pas. Pourquoi l’homme imposerait-il son mode de fonctionnement à la femme ? Pourquoi exiger qu’elle soit disponible en tout temps, 24/7 ? Comment ne pas se rendre compte qu’un petit jeune de temps en temps augmente le plaisir de la consommation ? Permet de découvrir d’autres mode de relation que celle qui est fécondante ? Que les paroles et les regards, les effeuillages et les caresses, les baisers et les jeux sont vraiment importants ? Que s’aimer ce n’est pas tant se regarder l’un l’autre que de regarder ensemble dans la même direction, et que le sexe n’est qu’une composante de la relation ?

      Pourquoi mettre dans les parties les plus intimes de la femme une machine à avorter automatique ?
      Pourquoi intoxiquer la femme avec des poisons à doses supra-physiologiques dyschronologiques, qui vont perturber sa circulation, son foie, son métabolisme, sa peau, son système nerveux ?
      Pourquoi enfiler une chaussette de latex qui amorti les sensations ?

      Qu’est-ce que la puissance si ce n’est de pouvoir avoir la maîtrise de ses instincts ? L’homme (et non pas le surhomme) n’est-il pas celui qui en toute circonstance est maître de lui ? La vraie liberté n’est-ce pas de se libérer à la fois de la pression du monde et de ses instincts ? Libre et puissant, puissant et libre, tel nous a créé le Créateur, mais cette liberté et cette puissance est non seulement à recréer à chaque instant mais à développer en permanence. Ne transformons pas l’homme en esclave.

      Mais finalement, pourquoi recevoir la vie, si ce n’est pour la transmettre ? La finalité ultime de la vie n’est-ce pas sa perpétuation ? Pourquoi priver la sexualité de son meilleurs fruit, l’enfant ?

      Croissez et multipliez, remplissez toute la terre et dominez la.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *