La marche pour la vie de Bordeaux en direct

Download PDF

Bordeaux. Il pleut un peu. Forte présence policière. Une contre-manifestation gauchiste empêche certains militants pro-vie de rejoindre le cortège. L’évêque orthodoxe de Bordeaux, Mgr Marc Alric, est présent. Selon nos estimations, 1 000 personnes (moyenne d’âge : 20 ans) marchent. Présence prêtres de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pierre et de l’Emmanuel.

15h : selon le service d’ordre, ce sont 2 500 à 3 000 personnes qui sont rassemblées derrières deux bannières “Oui à la vie” et “Honneur aux mères”. Beaucoup de familles, de poussettes et de fauteuils roulants. Des religieuses dominicaines sont présentes ainsi que les abbés Alexis Garnier, Benoït Joseph (Fraternité Sacerdotale Saint-Pierre) et Carné (Légionnaires du Christ). La rumeur court parmi le service d’ordre que la tension est très forte entre les forces de l’ordre et les extrémistes pro-mort venus contre-manifester.

15h20 : “Ambiance de folie” selon un lecteur présent sur place. Accrochages entre la police et l’extrême-gauche confirmés. Aucun élu du peuple n’est a priori présent.

15h30 : le quotidien de gauche anticléricale Sud-Ouest estime à 800 le nombre de marcheurs pro-vie et à 750 celui des pro-avortements et des extrémistes de gauche. Malhonnête, il illustre son propos avec une photo d’un chapelet pour la vie prise en novembre 2008 et regroupant une centaine de personnes alors que la marche n’est pas confessionnelle et conclut sur l’affaire des “Infiltrés”. Quel rapport ?

15h50 : la marche s’achève. Des discours suivent. “Le Patriarche de Moscou est en train de parler de la marche” annonce un organisateur sous les applaudissements. Il est demandé aux participants qui se dispersent de retirer leurs autocollants et leurs t-shirts (rouge et jaunes cette année) “oui à la vie !” pour éviter les agressions. Selon le porte-parole de “Oui à la vie”, 3 000 personnes ont participé à la marche cette année (“la police dit 2 500”). C’est à souligner, aucun élu du peuple n’a eu le courage de venir.

18h00 : une dépêche de l’AFP fait état des estimations suivantes : 1 000 participants selon la Préfecture, 2 500 selon les organisateurs. Les policiers ont essuyé de la part d’extrémistes de gauche venus contre-manifester quelques jets de canettes et ont procédé à deux interpellations “sur des faits mineurs, pour détention de stupéfiants”, selon Albert Doutre, directeur départemental de la sécurité publique (DDSP) de la Gironde.

21h30 : nos confrères d’Infos Bordeaux mettent en ligne de très belles photos de l’événement. Face aux furies du Planning et aux extrémistes de gauches, une jeunesse qui a soif de vérité et de culture de vie !

MPLVbx1MPLVbx2MPLVbx3 
  
Arthur Leroy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *