9 comments

  1. Arome

    Sourire pour la 1ere affiche, en lisant la signification du nom “Bouddha” – je ne sais pas en quelle langue, mais c’est un chef d’oeuvre de concision.

    Pour le reste, l’invasion silencieuse de l’esotérisme oriental (bouddhisme, chakkras, reiki, grand n’importe quoi) se poursuit, étonnament surtout dans les milieux cathos de gauche (ça alors !) mais aussi, c’est plus récent, chez les Tradis eux-mêmes. Après ça, il n’y a que la prière et le jeune qui soient efficaces pour sortir les gens de là, leur cerveau est complètement enténébré, c’est assez terrible.

    Arome
    Ce qui signifie “Celui qui prie pour que tous les hommes de bonne volonté s’unissent dans l’amour du Père et le combat contre l’ennemi commun, en cherchant d’abord à faire la Volonté de Dieu”.

  2. Eve

    Les techniques bouddhistes s’infiltrent partout discrètement, ou presque, comme des eaux qui montent sans bruit. A la vue de tous, ils viennent pratiquer leur méditation dans des sanctuaires.
    Certains disent “peut-être seront-ils touchés par la grâce dans ce lieu catholique ?”, mais en attendant
    ils viennent faire leurs exercices divers. Par exemple, le 08 décembre 2017, à coté d’une chapelle, il y a eu des gesticulations de qi cong sans que cela dérange des “responsables”, quel sacrilège !

  3. Jacques

    Si on n’est pas d’accord avec l’affichage et les priorités du diocèse d’Arras, il ne suffit pas de le dire, il faut arrêter de le soutenir financièrement par votre denier du culte. Il y a tant de “bonnes œuvres” qui ont besoin de votre soutien financier ! Votre bonne résolution pour cette année : plus un sou pour aider l’évêque d’Arras à faire connaître Bouddha, à aider la JOC et l’ACO favorables au meurtre des enfants dans le sein de leur mère, à favoriser l’invasion de la France par toujours plus d’immigrés (dont la plupart sont de jeunes hommes ayant abandonné femmes et enfants), à favoriser l’élection des listes conduites par des candidats francs-macs… !

  4. Hervé Soulié

    Effectivement, le diocèse d’Arras affiche à peu près toutes les maladies qui dévastent l’Eglise depuis 50 ans.
    Je pense que c’est une grâce du Seigneur (en même temps qu’une justice) que ce type d’église-là s’éteigne; avant qu’il ne disparaisse complètement.
    Ainsi va le troupeau, ainsi conduit à l’abîme par des pasteurs et un évêque, qui n’ont plus de sel en eux, pour reprendre les termes de l’évangile d’hier.
    Mais la vraie église de Jésus-Christ, elle vit ailleurs qu’à Arras, car il y a des lieux et des diocèses en France que la maladie n’a pas atteint, ou bien d’où elle est progressivement extirpée.

  5. Bayard

    Après l’œcuménisme niant les exigences de la vérité, l’indifférentisme interreligieux niant l’Esprit Saint, voilà le rétablissement du culte des idoles par les successeurs des Apôtres. Nous vivons vraiment une époque apostate et impie

  6. hermeneias

    Boudha est peut – être un brave homme , pas méchant , mais il ne SAUVE personne et sa “bienveillance” , sa “sagesse du coeur” est très nombriliste et auto-satisfaite dans sa quête d’un nirvana où la personne se dissout dans le “grand tout” …..

    Bref cette spiritualité sans Dieu , individuelle et narcissique à géométrie variable , convient très bien aux bobos relativistes errant dans l’existence et vouant un culte à “la planète” .

    Ce qui est , plus ou moins , étonnant n en principe , c’est que des chrétiens , des évêques servent aussi cette soupe ……. C’est sans doute plus facile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *