L’alligator consommable en Carême selon l’ordinaire de la Nouvelle Orléans…

Download PDF

Ce document qu’on me transmet (merci A.-C. C) ce matin m’a, je dois le confesser, fait sourire. Surtout que je le reçois un vendredi – abstinence recommandée par l’Église ! – et un vendredi de Carême. Certes, il date du 3 mars 2010, mais je ne pense pas que Mgr Gregory Aymond, l’archevêque de la Nouvelle Orléans (Louisiane), ait changé d’opinion depuis. La lettre qu’il a adressée ce jour là au propriétaire d’une nurserie et d’un élevage d’alligators de Louisiane, et dont vous découvrirez le fac-similé ci-dessous, est tout de même assez curieuse… En voici la traduction : « Cher Jim, je vous remercie de votre lettre du 24 février 2010 posant la question de savoir s’il est permis de consommer de l’alligator pendant le Carême. Tout à fait : l’alligator est considéré comme appartenant à la famille des poissons et je suis d’accord avec vous, Dieu a créé cette magnifique créature qui est importante pour l’État de Louisiane et que l’on considère comme fruit de mer »… C’est légèrement “talmudique” comme jurisprudence – il y en avait une autre assez rigolote sur la poule d’eau autrefois –, mais dès lors que la viande de cheval équivaut à celle du bœuf chez nos industriels du surgelé, et si le goût vous en dit…

EatingAlligatorforLent

8 comments

  1. Bea Klenik

    l’alligator, c’est tres bon !!! si vous en trouvez en France, je vous le conseille avec une sauce a la creme.. mais je ne sais pas si nos cousins de Louisiane le preferent a la sauce cajun ou autre version plus epicee….
    plus serieusement, il y a un texte tres precis a ce sujet en Droit canonique
    Can. 1251 – L’abstinence de viande ou d’une autre nourriture, selon les dispositions de la conférence des Évêques, sera observée chaque vendredi de l’année, à moins qu’il ne tombe l’un des jours marqués comme solennité; mais l’abstinence et le jeûne seront observés le Mercredi des Cendres et le Vendredi de la Passion et de la Mort de Notre Seigneur Jésus Christ.
    Can. 1253 – La conférence des Évêques peut préciser davantage les modalités d’observance du jeûne et de l’abstinence, ainsi que les autres formes de pénitence, surtout les oeuvres de charité et les exercices de piété qui peuvent tenir lieu en tout ou en partie de l’abstinence et du jeûne.
    http://www.vatican.va/archive/FRA0037/_P4L.HTM

  2. aplusbégalix

    Autrefois, la consommation de viande de castor était aussi permise en carême, parce que c’était un animal qui allait à l’eau, tout comme l’alligator d’ailleurs. Mais classer l’alligator parmi les poissons, c’est totalement erroné. M’enfin?

  3. c

    C’est un document récent, mais il me semble que la question pour des animaux aquatiques au sens large et non poisson, avait été posée depuis très longtemps dans les “nouveaux” pays catholiques se trouvant face à des “nouveaux” animaux (exemple l’évêque de Québec pour les castors) et notamment aussi en Amérique du sud hispanophone et lusophone, pour le plus gros rongeur de la planète et qui vit dans l’eau et doit bien peser dans les 50kg, le carpincho (capybara en français?). Cette grosse bébête qui est maintenant protégée presque partout avait été autorisée, à l’époque où le carême était vraiment très stricte et sans viande et pas seulement quelques jours.

  4. Bea Klenik

    je ne sais plus ou j’ai lu cela, mais la consommation d’animaux a sang froid serait autorisee, ce qui est le cas – sauf erreur de ma part, de l’alligator

  5. Théofrède

    il a toujours été considéré que le gibier d’eau était maigre; je voyais dans ma jeunesse les gens manger de la poule d’eau le vendredi, ce qui doit d’ailleurs être une pénitence en soi, alors pourquoi pas l’alligator, surtout si l’ordinaire local, a priori seul compétent, est d’accord ?
    on mange bien pour faire pénitence le vendredi du homard ou de la langouste

  6. Virginie Delcourt

    ” je le reçois un vendredi – abstinence recommandée par l’Église ! – et un vendredi de Carême”. Juste un rappel mais pas du tout inutile, M. Hamiche: en France, l’abstinence de viande n’est pas recommandée les vendredis de carême mais obligatoire.

  7. Yves

    @Théofrède: en effet, il m’est aussi arrivé de manger, si ce n’est de la langouste au moins des saumons fumées et autre douceurs marines des vendredi de carême. Et, je ne sait pas si ça a représenté des pénitences (je répondrai plutôt par la négative), mais des sources de réflexion sur ce qu’est le jeûne. Il y a dans la stricte observance d’une liste des aliments autorisés ou non un pharisianisme assez stérile, voire dangereux. L’Église nous donne un cadre de référence, veillons à en suivre l’esprit au moins autant que la lettre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *