Le cardinal Sarah dénonce la pression pro-mort internationale

Download PDF

Le cardinal guinéen Robert Sarah, responsable pour le Saint-Siège de l’aide catholique au développement, a parlé avec force, vendredi, contre l’invasion de « la mentalité contraceptive occidentale » et « l’idéologie du genre » parmi les travailleurs humanitaires catholiques.

« Certains membres de l’Eglise qui travaillent dans le domaine de la charité se sont laissé séduire et formater par l’éthique purement laïque des agences d’aide de la gouvernance mondiale, jusqu’à établir des partenariats inconditionnels et adopter les mêmes objectifs de déstructuration anthropologique, les mêmes langages et les mêmes slogans », a dénoncé le cardinal Sarah, président du Conseil pontifical « Cor Unum ». 

Il a évoqué « une double peine imposée à l’Afrique : l’imposition d’un modèle économique et social par les donateurs et l’imposition d’un modèle anthropologique étranger à l’Afrique ». Ce sont des « modèles destructeurs » : une « vision négative et destructrice de l’homme et de la femme » véhiculée, parfois « avec violence », par « certains organismes internationaux », a déclaré Mgr Sarah à l’ouverture de l’assemblée plénière de son ministère. Mercredi, le cardinal Sarah avait déjà critiqué les conditions posées par les agences d’aide au développement, « souvent liées au contrôle des naissances ou à la promotion de ce que l’on appelle “les nouveaux droits” ».

3 comments

  1. Quelle honte ! L’Occident aide l’Afrique contre la propagation de l’idéologie pro-mort et du genre !

    La république dite française fait des dégâts partout.

    Il est temps de s’en débarrasser !

    Vive le Roi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *