Bobby Jindal veut supprimer les impôts sur les revenus et les sociétés en Louisiane…

Download PDF

Lu ce matin sur le site du quotidien Le Figaro cet article qui traite d’un projet fiscal du gouverneur catholique d’un État en grande détresse économique, Bobby Jindal d’origine indienne.

Louisiana Governor Bobby Jindal Speaks In WashingtonLe gouverneur républicain de Louisiane, Bobby Jindal, a annoncé jeudi qu’il souhaitait supprimer les impôts sur les revenus et sur les entreprises prélevés au niveau local pour favoriser le développement économique de cet État du Sud.
« Notre objectif est d’éliminer tous les impôts sur les revenus et sur les entreprises de manière neutre pour nos recettes », a-t-il dit dans un communiqué.
Bobby Jindal, à qui l’on prête des ambitions nationales, ne précise pas les détails de sa proposition. Il ne confirme pas non plus un projet de relèvement parallèle des taux de la TVA [en vérité, il n’y a pas d’équivalent de la TVA aux États-Unis : le journaliste a du traduire Sales Tax par TVA. D.H.]afin de compenser ces pertes de recettes.
« Nous voulons maintenir la taxe sur la valeur ajoutée à un niveau aussi bas que possible », a-t-il dit.
« Supprimer l’impôt sur le revenu permettra de restituer du pouvoir d’achat aux familles de Louisiane et simplifiera le code des impôts de sorte que la Louisiane devriendra plus attractives pour les entreprises désireuses d’y investir et d’y créer des emplois. »

 

2 comments

  1. Chris du Fier

    Enfin un qui a compris que pour relancer une économie il faut baisser la fiscalité. On ne pourrait pas trouver une solution à la Poutine/Depardieu et lui accorder un passeport Français ?.. Par contre, le rédacteur du Figaro qui a mené l’ “enquête” n’a pas du bien sortir de son hôtel en déclarant la Louisiane comme un État à grande détresse économique. La Nouvelle Orléans est trés prisée par les investisseurs tant privés qui institutionnels des USA.Beaucoup plus que les grandes villes du Nord.. Qu’il se renseigne un peu.

    • @Chris

      La journaliste du Figaro s’est contenté de reprendre une dépêche de Reuters – si ma mémoire est bonne. Mais non, la situation économique en Louisiane n’est pas vraiment bonne, et cet État ne se réduit pas à la Nouvelles Orléans…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *