Le ministre de la justice grec s’élève contre les pressions des lobbys homosexualistes

Download PDF

Le ministre grec de la justice, Charalampos Athanasiou, a, lors d’une conférence de presse, le 11 décembre, fait valoir sa position au sujet des tentatives de l’Union Européenne de pousser le pays à la légalisation du « mariage » homosexuel ou des « unions civiles » ouvertes aux paires homosexuelles. Il a rappelé que le fait que bien d’autres pays se soient conformés à cette exigence moderne n’implique pas obligatoirement que la Grèce les imite. Il a invoqué le respect « des traditions et de la nature humaine » dans ce sens, mais aussi la volonté de ne pas toucher aux structures mêmes de la société grecque. L’Église grecque a en effet de nombreuses fois rappelé que de telles mesures étaient tout à fait contraires à la doctrine morale chrétienne. Enfin, le ministre a fait valoir l’incertitude qui pèse sur les véritables intentions de l’Union Européenne, soupçonnées de vouloir faire accepter l’adoption homoparentale par la même occasion.

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *