Le Nouveau Centre à la dérive

Download PDF

Hervé Morin veut promouvoir de “grands sujets de société” comme l’adoption par les homosexuel(le)s. Le président du Nouveau centre et ministre de la défense (des revendications homosexuelles ?) s’est félicité lundi du chemin parcouru par son parti.

Promettant de s’atteler à la construction d’un projet politique dans la perspective des prochaines présidentielles et législatives, Hervé Morin a indiqué qu’il souhaitait défendre le dossier de l’homoparentalité “en ayant en tête l’idée d’intérêt de l’enfant”.

Sic.

“Il y a en France entre 30 000 et 40 000 enfants qui sont élevés par des couples homosexuels”, a expliqué le ministre en dénonçant la loi actuelle, “d’une hypocrisie formidable qui consiste “à autoriser des célibataires à adopter” mais pas les couples homosexuels.

D’où l’intérêt d’abolir l’adoption par les célibataires, dans l’intérêt de l’enfant qui a besoin d’un papa et d’une maman pour se construire…

“Face à cette situation, l’intérêt de l’enfant, c’est que les couples homosexuels puissent bénéficier du même partage de l’autorité parentale que les couples hétérosexuels. Ceci, pour assurer une protection supplémentaire aux enfants de ces couples. Au moins une dizaine de pays européens ont accepté cela et tous les pédopsychiatres de la terre disent que cela ne provoque aucune perturbation pour l’enfant, a osé Hervé Morin en proposant à son parti “d’accompagner ce mouvement de fond”.

C’est évidemment complètement faux.

Arthur Leroy