Le rôle de la liturgie dans la Nouvelle Evangélisation

Download PDF

Mgr Dominique Rey, évêque de Fréjus-Toulon, présente l’initiative Sacra Liturgia 2013 qui aura lieu du 25 au 28 juin 2013:

“Sacra Liturgia 2013 est inspiré par l’enseignement et l’exemple liturgique du pape Benoît XVI. En tant que Cardinal et ensuite en tant que pape, il a souvent insisté sur le rôle absolument vital de la liturgie dans la vie de l’Église. Je voulais rassembler les pasteurs et les liturgistes leaders du monde entier afin de promouvoir le rôle central de la liturgie dans la vie et la mission de l’Eglise dans l’Eglise du XXIème siècle, qui appelle à la Nouvelle Evangélisation.

Il semblait indispensable de venir à Rome pour cette conférence et être  proche du successeur de Pierre. Pour cette raison j’ai été ravi lorsque, peu de temps après, j’ai informé le saint Père du projet de Sacra Liturgia en 2013 lors de ma dernière visite ad limina en décembre, j’ai reçu un message de la Secrétairerie d’Etat me transmettant son vif «encouragement ” pour cette initiative. Maintenant qu’il a annoncé sa retraite J’espère que la conférence servira à promouvoir et à réfléchir sur son enseignement liturgique et de sa vision. C’est un don précieux qu’il a donné à l’Eglise, qui ne deviendra pas obsolète à la fin de son pontificat.

Pourquoi cette conférence est-elle  si important pour l’Eglise d’aujourd’hui?

Parce que la liturgie est la source et le sommet de la vie et de la mission de l’Église. Éminemment dans l’Eucharistie, la messe, bien sûr, mais dans toute la vie liturgique de l’Église, les sacrements, l’office des heures , les bénédictions, etc C’est dans la liturgie que nous rencontrons le Christ le plus parfaitement, pas individuellement , mais tous ensemble en tant que membres de l’Église. C’est là que le Christ agit le plus puissamment en nous. Parfois, nos efforts de renouvellement et d’évangélisation ont été au détriment du rôle central de la liturgie. Mais comme le cardinal Ratzinger l’a dit une fois, “la vraie célébration de la sainte Liturgie est le centre de tout renouvellement de l’Eglise.” Donc, la liturgie doit être au centre de la Nouvelle Evangélisation. Cela doit rester bien présent en notre esprit dans notre mission dans le monde. Toute notre activité missionnaire doit conduire le peuple au Christ, avec qui nous entrons en relation par le Baptême, la Confirmation et l’Eucharistie. Les autres actes liturgiques nous gardent dans cette relation dans notre vie de foi.

Mais la liturgie ne peut remplir son rôle central si notre catéchèse liturgique, la formation et la célébration ne sont pas ce que l’Église entend qu’ils soient. Nous devons examiner ces domaines et de voir quelles sont les possibles améliorations à entreprendre, selon l’esprit de l’Église. L’importance de la Sacra Liturgia 2013 est d’insister à nouveau en mettant  l’accent sur cette réalité et pour aider les gens à y entrer. Ce n’est pas une conférence sur les petits détails liturgiques. Bien sûr, il faut toujours prendre soin de suivre les directives liturgiques, mais à Rome, nous allons également aborder de plus grands  sujets  et des questions bien actuelles: la catéchèse et la formation, les relations entre la liturgie et de la psychologie humaine, le rôle d’Internet dans la promotion de la liturgie, la place de la musique liturgique dans la nouvelle évangélisation, etc

Qu’espérez-vous de cette conférence?

J’espère que cette conférence permettra de faire avancer la réforme liturgique si chère au cœur du pape Benoît XVI et de montrer le fondement liturgique de la Nouvelle Evangélisation en cette Année de la Foi commémorant le 50e anniversaire de l’ouverture du Concile Vatican II. Sacra Liturgia 2013 amènera des personnes à s’unir pour l’enseignement et la formation ce qui aidera à renforcer ce renouvellement. Il sera également un temps pour créer de nouveaux liens entre les gens du monde entier, ainsi que  des nouvelles amitiés qui aideront le «nouveau mouvement liturgique» à se propager. Il y a déjà des confirmations de participation de plus de 20 pays qui seront présents, cela sera une réelle conférence internationale.

Dans quelle mesure pensez-vous que la conférence aidera à résoudre certains des conflits sur la manière dont la liturgie doit être célébrée?

Tout d’abord, je tiens à dire combien il est triste et déplorable de constater de tels différends et combien il est important de les surmonter.  La liturgie est quelque chose que l’Eglise nous donne, pas quelque chose que nous créons, et nous devons la célébrer avec respect et de la manière que l’Église nous invite à la célébrer. Il y a des options légitimes et différents styles, bien sûr, et la Conférence des Évêques peut procéder à certaines adaptations. Mais la liturgie reste quelque chose de précieux qui nous est donné par l’Église et que nous devons  garder précieusement avec respect, et même un évêque doit savoir qu’il ne peut pas entreprendre n’importe quoi au niveau de ses propres  désirs de changements! Si nous avons tous à cœur  ce désir de respect de la liturgie beaucoup de différends s’effaceront d’eux-mêmes.

Il y a eu de profondes divisions entre ceux qui veulent célébrer la liturgie ancienne et  la nouvelle. Ce n’est pas nécessaire. A Sacra Liturgia 2013, nous  célébrerons les deux formes : les cardinaux Canizares et Brandmüller seront les célébrants. Comme le pape Benoît XVI l’a dit très clairement, les deux ont une place légitime dans la vie de l’Église. Ces deux formes ont un rôle dans la nouvelle évangélisation! Dans mon diocèse, une communauté qui célèbre la liturgie ancienne a la mission de l’évangélisation dans des quartiers à forte présence musulmane. Des prêtres de mon diocèse célèbrent selon les deux formes du rite. D’après leurs témoignages ainsi que ceux d’un certain nombre de séminaristes et de jeunes, cette forme ancienne de la liturgie les aide à se rapprocher du Christ. Ses richesses ont un impact positif sur les gens aujourd’hui.

Il n’y a pas d’opposition ou de division à avoir dans  la liturgie. Les rites modernes devraient être célébrés comme l’Eglise l’entend avec l’ « ars celebrandi » demandé par le Pape Benoit XVI. Les rites anciens doivent être librement accessibles à ceux qui le désirent et célébrés avec les mêmes exigences. Nous rencontrons le Christ en personne dans les deux formes! Ce qui est essentiel, c’est que nous rencontrons réellement le Christ dans la Liturgie de sorte que nous sommes fortifiés dans notre vie chrétienne et dans notre mission dans le monde, que nous recevions toutes les forces nécessaires pour le service de la Nouvelle Evangélisation. C’est tout cela Sacra Liturgia 2013.”

4 comments

  1. Pingback: Kirche heute, 12.März 2013 | Moment Mal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *