Les religions libérales vont-elles disparaître ?

Download PDF

C’est la question que pose Bill Donohue, le président de la Catholic League après la sortie de l’édition 2010 du Yearbook of American & Canadian Churches qui confirme une tendance lourde observée depuis plusieurs décennies : plus la religion est conservatrice sur le plan des moeurs, plus elle progresse (ou moins elle perd de croyants), plus celle-ci est libérale et plus elle décline.

Les grands gagnants restent l’Église catholique romaine (+1,5% en 2009), les Mormons (qui se déclarent Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, +1,7%) violemment vilipendés par les lobbies gays pour leur participation très active à la campagne en faveur de la Prop 8 en Californie qui a permis d’interdire les parodies homosexuelles de mariage. Sans oublier les Assemblées de Dieu, un groupe pentecôtiste également en forte croissance (+1,3%). Les catholiques sont désormais 68 millions aux Etats-Unis, de loin la première confession du pays. Les grands perdants sont, comme d’habitude, les dénominations protestantes historiques (et libérales).

Plus les religions cherchent à être de leur époque et moins elles répondent aux besoin des hommes de cette époque. “C’est une bonne nouvelle pour les traditionalistes” constate Bill Donohue.

Arthur Leroy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *