L’inconnue du vote catholique aux États-Unis

Download PDF

Tous les observateurs s’accordent à souligner l’importance que jouera encore dans les élections qui se déroulent aujourd’hui au États-Unis le vote catholique. Certes, les catholiques sont loin de constituer un groupe électoralement compact et uni… Toutefois, les derniers sondages tout en n’arrivant pas à se mettre d’accord sur les intentions de vote des électeurs américains pour le scrutin présidentiel, voient des résultats au coude à coude entre Romney et Obama : c’est 49/48 ou 48/49 ou 49/49… Tout semblant pouvoir se jouer à 1 point, c’est-à-dire à environ 1 million d’électeurs. En effet, le corps électoral américain compte 215 millions de citoyens en âge de voter, mais il est rare que plus de la moitié de ce corps électoral se déplacent le jour du scrutin. On peut donc estimer qu’il y aura un peu plus de 100 millions d’électeurs à se rendre aux urnes aujourd’hui, ce qui met bien le point à environ 1 million de votants.

En 2008, 54 % des électeurs se disant catholiques avaient voté pour Obama et seulement 45 % pour McCain. Or en 2012, selon le dernier sondage Pew, Romney aurait 2 points d’avance sur Obama dans l’électorat général catholique. Chez les seuls catholiques Blancs, 50 % voteraient pour Romney : il n’y en avait que 41 % en 2008 pour McCain. Un basculement de 9 points en quatre ans…

Tout cela, bien sûr, ce ne sont que des sondages. Il faudra sans doute attendre quelques jours pour avoir des extrapolations sur le vote des catholiques qui est en train de s’accomplir.

 

1 comment

  1. btk

    malheureusement, la descente aux enfers va continuer ; les catholiques qui auront failli aux Enseignements de Jesus, comme les autres vont en souffrir

    ce n’est pas la distribution des food stamps, l’Obama care, etc.. qui arrangeront la situation economico-politique (et morale) du pays

    une nouvelle forme d’esclavage se developpe dans ce pays, qui sous le voile funebre de democratie et de socialisme, laisse apparaitre l’ombre du systeme marxiste

    l’American dream est fini.. helas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *