L’incroyable mauvaise foi de la Préfecture de police de Paris

Download PDF

Elle annonce 3 100 personnes à la marche d’hier. Un chiffre ridicule. C’est à se demander s’ils ne comptent pas volontairement le nombre de manifestants à 14h15 (le rendez-vous étant fixé à 14h30)…

Choisir la Vie indique que son dossier de sensibilisation sur l’avortement a été distribué à 4 500 exemplaires. “Et encore, à 1 personne sur quatre sans compter les enfants au départ de la marche”.

Les Étudiants Pro-Vie annoncent quant à eux avoir distribué 5 000 stickers.

Axel de Boer (Solidarité) s’étonne :

je voudrais qu’on m’explique comment on donne 3 000 tracts à juste une partie des manifestants, dont 1 par famille (ce qui fait jusqu’à 5/6 personnes), s’il y a 3 100 marcheurs. A vue de tractage le chiffre de 20 000 est très réaliste.

Un lecteur du Salon Beige observe quant à lui que :

cela ne fait même pas de quoi aligner tout le monde en file indienne du début à la fin du parcours. Et oui 2.6 km = 2 600m or une personne occupe moins d’un mètre carré en terme de surface. Tout nombre inférieur à 20 000 personnes semble absurde à un géomètre digne de ce nom.
Preuve: admettons que le parcours de 2600m était à moitié rempli à cause des espaces pendant l’instant où la marche s’étalait du début à la fin. (on a dû remplir en gros les 3/4 mais admettons 1/2). Alors cela fait au moins 1 300 personnes qui sont collés à un même trottoir (il y a 1m entre deux personnes en gros selon la longueur). On peut aligner au moins 20 personnes selon la largeur de la route (il en faut 10 pour une bannière). 1 300 * 20 = 26 000. Alors après il faut admettre qu’on était pas serré comme des sardines mais comme on a pris comme base qu’il y a un mètre de distance dans la longueur entre 2 personnes, on peut largement admettre qu’on était plus de 20 000.

Plus de 20 000 personnes qui savent maintenant quoi penser de la Préfecture de police de Paris. Vraiment, il y en a qui n’ont pas peur de se ridiculiser !

Thibaud