L’ONU a recommandé au Chili d’autoriser l’accès des mineures à l’avortement

Download PDF

Un grouped’experts des Nations unies spécialisé dans les discriminations à l’égard des femmes a recommandé mardi au Chili de légaliser l’avortement pour les mineures, invoquant le taux alarmant de grossesses adolescentes dans ce pays.

Frances Raday, universitaire féministe (photo : Haaretz).

Il s’agit d’« une affaire de santé physique et mentale », selon les termes du document de travail publié par le « Groupe de travail » de l’ONU sur les discriminations envers les femmes : le rapport affirme que chaque année, 60.000 à 70.000 avortements illégaux ont lieu au Chili – selon la vieille habitude des partisans de l’« IVG » d’invoquer des chiffres très élevés, généralement bien au-delà de la réalité.

« Les avortements illégaux sont dangereux par définition, mais c’est pire lorsque les femmes qui se

rendent à l’hôpital pour des complications sont dénoncées à la police par les autorités sanitaires. Les femmes ne sont pas seulement exposés à des avortements qui ne sont pas sûrs, on les empêche de chercher de l’aide en cas de complications », affirme Frances Raday, présidente du groupe de travail.

Assurant que la « violence intrafamiliale touche une femme sur trois », elle ajoute qu’il « est nécessaire de transformer une culture de discrimination et de stéréotypes d’une société conservatrice marquée par des valeurs religieuses qui ont laissé la femme sur le bord du chemin ». Telle est bien l’idéologie (du genre) défendue par tant d’agences onusiennes : elle récuse la religion et la rend coupable de tous les maux.

 

• Voulez-vous être tenu au courant des informations originales paraissant sur ce blog ? Abonnez-vous gratuitement à la lettre d’informations. Vous recevrez au maximum un courriel par jour. S’abonner

 

© leblogdejeannesmits

3 comments

  1. Introduction aux vraies raisons de la fixation féministe sur la légalisation de l’avortement et du mariage homo, pierres angulaires de la culture de mort antichrétienne:
    Certes, il faut dénoncer la dictature culturelle du politiquement correct qui, par ailleurs, est dirigée essentiellement (pour le moment) contre les catholiques (seul groupe n’ayant pas droit à la parole en occident. Dés que l’on condamne l’avortement Avortement: le vrai débat n’a jamais eu lieu. ou le mariage gay, on est effacé dans tous les forums). En revanche, ceux qui essayent de faire porter le chapeau aux Juifs et aux franc-maçons, se trompent sur l’essence de cette dictature et font fausse route. Les Juifs (en tout cas ceux d’entre eux qui sont religieux) seront eux aussi tôt ou tard persécuter par cette dictature dont l’expression la plus pertinente se situe dans le concept de « culture de mort ». Cette culture de mort planétaire, bien qu’ayant il est vrai, des ramifications historiques dans les lumières françaises et la révolution, est maintenant dirigée par le noyau dur du fondamentalisme féministe international (et non pas par les juifs, les franc-maçons ou les capitalistes, même si par reflexe anticatholiques, ils y sont, il est vrai, souvent favorables). Elle s’est cristallisée au cours des années 80 dans les milieux de l’intégrisme féministe universitaire californien, le “saint Graal” géographique du « politiquement correct ». Les deux pierres angulaires de la culture de mort sont : la banalisation-normalisation du meurtre légal des enfants à-naîtres et la légalisation du « contre Dieu et nature » mariage homo. Cette culture de mort a par ailleurs une haine profonde contre les trois religions du livre qui sont les seuls vrais obstacles sérieux à son épanouissement funeste : catholicisme, islam et judaïsme. Certes, le catholicisme, en tant que seule vraie religion, est plus attaqué que les autres. Satan sait, en effet, que l’Église reste l’obstacle principal à son règne sur terre. Les Juifs sont actuellement encore « ménagés » pour des raisons historiques évidentes, notamment le drame de la Shoa, le plus grand crime dans l’histoire de l’humanité à ce jour. Quand le christianisme et l’islam seront réduit à des peaux de chagrin, viendra alors le tour des Juifs. N’oublions pas que la Torah s’oppose frontalement à la culture de mort en condamnant l’avortement « tu ne tueras pas » et l’homosexualité. Homosexualité: est-ce un péché?
    Le but final de la pieuvre tentaculaire est en réalité la disparition « en douceur » des êtres humains du sexe masculin. Pour cela, deux “conditions sine qua non” s’imposent:
    La “dépénalisation-déculpabilisation” absolu de l’avortement et l’homosexualité pour tous. Quand tout le monde sera homosexuel, les êtres humains de sexe masculins, pour des raisons de biologie évidentes, disparaîtront d’une façon naturelle, quasi automatiquement, sans s’en rendre compte. En effet, les hommes, contrairement aux femmes n’ont pas d’ovocytes et pas d’utérus. Ils ne seront donc pas en mesure de se cloner. Les femmes seront donc les seules à pouvoir se reproduire. Au fond, se sera un génocide “en douceur” et participatif.

    Par l’intermédiaire de “l’homosexualité pour tous”, de l’avortement sélectif et plus tard du clonage, le noyau dur du fondamentalisme féministe (certes une toute petite minorité mais toute puissante en influence) espère (bien qu’encore d’une façon plus ou moins diffuse, voire même inconsciente) ainsi créer une société « idyllique » de femmes toutes lesbiennes et à jamais « débarrassées” des hommes. On peu même imaginer qu’il n’y aura plus qu’une seule femme, lesbienne et clonée par centaine de millions.
    Une espèce de paradis du politiquement correct où régnera l’indifférenciation absolue. En somme, la réalisation du vieux rêve de Satan. La finalité ultime de “l’indifférenciation” étant, in fine, l’indifférenciation entre le mal et le bien. Donc, au fond, la négation de Dieu.
    En fait ce sera, bien évidemment l’enfer sur terre. Se regarder dans une glace en abolissant toutes différences n’a jamais été un acte d’amour mais plutôt une lâche fixation sur soi-même. Abolir les différences pour ne plus avoir à prendre le risque d’aimer.
    Oui il y a un complot, mais pas celui que l’on croit. C’est un complot de destruction biologique de la moitié de l’humanité. C’est vrai, ça semble un peu fou mais c’est pourtant de cela qu’il s’agit. L’immense majorité des féministes elles mêmes n’en sont pas conscientes. C’est pourquoi ce complot peut être qualifié de complot “inconscient” en ce sens qu’il est essentiellement animé par des forces sataniques à l’œuvre dans l’esprit de ses promoteurs sans qu’ils s’en rendent compte. Le drame c’est que par réflexe antireligieux, sans le savoir beaucoup de courants politiques et philosophiques facilitent la montée en puissance de la dictature culturelle mondiale de la culture de mort dont le complexe d’infériorité et la haine des féministes à l’endroit des hommes et au fond, à l’endroit de tout ce qui est différent, restent, in fine, le vivier fondamental. Je rappelle que de plus en plus de féministes pensent que l’acte hétéro sexuel normal est “en soi” une humiliation pour la femme (à cause de la pénétration) qu’il faudrait à la limite “pénaliser”. Autrement dit il faut pénaliser le plan du Créateur, le plan de Dieu, concernant la reproduction du genre humain.
    Certes, Dieu ne laissera pas faire. Dans cet esprit, il n’est pas faux de dire que le triomphe provisoire de la culture de mort, coïncidera avec l’entrée dans les temps apocalyptiques.
    https://www.youtube.com/watch?v=OzUWCvQdh8Q&list=UUfdmw7dFCLvI0k1YRuCRDFA

  2. martin

    Déja tu juges par rapport au facies. Mr fortin

    légalisation de l’avortement c’est fait depuis des décennies en france .mËME LES PARENTS NE PEUVENT S OPPOSER;
    les êtres humains de sexe masculins, pour des raisons de biologie évidentes, disparaîtront d’une façon naturelle, quasi automatiquement, sans s’en rendre compte. En effet, les hommes, contrairement aux femmes n’ont pas d’ovocytes et pas d’utérus. Ils ne seront donc pas en mesure de se cloner. Les femmes seront donc les seules à pouvoir se reproduire. Au fond, se sera un génocide « en douceur » et participatif.Non : ce sont les hommes et les femmes qu’ils veulent détruire.
    je ne suis pas d’accord .je pense sincèrement que les hommes et les femmes sont là pour se compléter pas pour se détruire entre eux.
    Je suis peut être un peu simpliste mais je suis aussi choquée que toi de ce qu’il se passe dans le monde!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *