1 comment

  1. dolf

    D’accord sur le côté délirant des reproches. Mais bon, je suis attaché à cette phrase de Charles Peguy, si je me souviens bien (et pourtant je n’aime pas particulièrement l’homme), “une revue doit toujours mécontenter un bon cinquième de ses lecteurs, l’important est que ce ne soit jamais le même cinquième.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *