Merci… et pardon

Download PDF

Parce qu’“un bon pasteur, un pasteur selon le cœur de Dieu, c’est là le plus grand trésor que le bon Dieu puisse accorder à une paroisse, et un des plus précieux don de la miséricorde divine” (Saint Jean-Marie Vianney), deux laïcs catholiques ont ouvert un blog (et un groupe sur Facebook) pour dire leur reconnaissance à tous les prêtres de l’Eglise catholique. “En cette période où nos prêtres sont particulièrement attaqués, nous, laïcs, voulons leur apporter tout notre soutien, et leur témoigner notre affection et notre confiance” :

“Merci de vous être consacrés à Dieu, nous montrant ainsi que Dieu est si grand qu’il peut combler une vie.

Merci d’avoir donné votre propre vie pour nous transmettre la Vie Divine, à travers la prédication et les sacrements.

Merci pour votre disponibilité, sans horaire d’ouverture !

Merci pour le temps passé à nous écouter, à nous consoler, à nous encourager.

Merci d’écouter nos péchés, avec patience et sans nous juger, puis de nous relever au nom du Christ.

Merci de nous donner chaque jour Jésus dans l’Eucharistie.

Merci de nous avoir baptisés, transmis la foi, de nous marier. Puis de baptiser nos enfants, de leur transmettre la foi, de les marier ou d’encourager leur vocation consacrée…

Merci d’accompagner notre dernier souffle, de nous tenir la main pour passer vers la Maison du Père.

Pardon d’être un peuple à la nuque raide, qui vous en demande beaucoup, mais qui ne veut surtout pas qu’on le dérange.

Pardon pour notre refus de nous convertir, de changer de vie.

Pardon pour nos critiques dès que quelque chose ne nous plaît pas, pour notre manque de soutien.

Pardon de nous soucier rarement de ce que vous vivez ou éprouvez.

Pardon de vous donner des nouvelles, sans prendre des vôtres.

Pardon de considérer comme normal que votre presbytère ou votre couvent nous soit ouvert, sans penser à vous ouvrir notre porte.

Pardon de si souvent considérer votre disponibilité comme un dû…

Nous considérons comme injuste et partiale la manière dont les media traitent les dérives de quelques uns, en cherchant de toute évidence à nuire à l’ensemble des prêtres.

Nous croyons au contraire que l’écrasante majorité d’entre eux vit dans la fidélité à ses engagements.

Nous affirmons qu’il est faux que le célibat induise des comportements déviants :

– Beaucoup de nos concitoyens sont célibataires : ils ne sont pas pédophiles pour autant.

– La plupart des pédophiles sont des gens vivant en couple, ou en tous cas n’ont jamais fait vœux de célibat.

– Tous les instituteurs ou éducateurs sont-il pédophiles, parce que quelques uns d’entre eux l’ont été?

Nous affirmons notre soutien à l’Eglise Latine, dans son choix millénaire de lier ordination presbytérale et célibat : oui, c’est une belle et grande chose que le prêtre ait consacré toute sa vie au Christ !

– Car le Christ a consacré toute sa vie à son Père, et à notre Salut.

– Car nous avons besoin de pasteurs vigilants et disponibles.

Toi qui as du mal à comprendre le célibat des prêtres, peut-être seras-tu un jour heureux(se), quand tu en auras besoin, de croiser un prêtre qui te consacrera son temps sans compter : parce qu’il a aussi donné sa vie pour toi.”

AL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *