Messe d’obsèque pour un franc-maçon à Perpignan

Download PDF

Un internaute m’informe que le 14 novembre après-midi a eu lieu à la cathédrale de Perpignan l’enterrement d’un très haut dignitaire de la franc-maçonnerie locale : Henri Carbonell. Sur le cercueil ont été posés les signes de son appartenance, notamment son tablier.

Henri Carbonell est un ancien élu UMP de la ville de Perpignan et conseiller général du canton II-Saint-Jacques.

Le prêtre officiant, l’abbé Jean-Baptiste Blondeau, avec l’autorisation du curé de la cathédrale, l’archiprêtre Grégory Woimbee. Des assistants ont remarqué que le rite des obsèques a été quelque peu modifié…

Il y a pourtant toujours incompatibilité entre la franc-maçonnerie et Eglise catholique.

52 comments

    • giroud

      Qu’un franc-maçon ait des funérailles chrétiennes, pourquoi pas, s’il est baptisé ? Mais c’est en tant qu’enfant de Dieu qu’il reçoit ces funérailles dans une église, non en temps que franc-maçon. Sur son cercueil aurait dû se trouver la croix.
      Le fait d’étaler son appartenance maçonnique est une insulte à l’Église, ravalée au simple rôle de faire-valoir humain et les curés qui se prêtent à cela sont soit francs-maçons soit des lâches.
      En attendant, le malheureux Carbonell n’est plus qu’un pauvre homme devant son Dieu. …

      • Marie

        Oui, Giroud, il faut que les prêtres et les fidèles fassent preuve de courage et deviennent saints
        .
        Dans “Le Livre des Merveilles” (Ed. Mame/Plon) se trouve (en page 1305) l’histoire de “Monseigneur Romero, l’évêque martyr pour le peuple du Salvador” et on peut y lire :
        “Il (Mgr Romero) a une si haute idée de son sacerdoce et de sa mission que ses prêches, diffusés par cinq radios locales, font souvent l’effet de véritables bombes au sein d’une communauté très catholique, certes, mais habituée à plus de souplesse. (…) Récemment, il a interdit l’usage de la cathédrale pour une cérémonie en l’honneur du patriote Garardo Barrios, parce qu’il était franc-maçon ! “On n’est pas catholique à moitié” Juan” se contente-t-il de répondre à son jeune ami quand celui-ci lui conseille d’être plus modéré. Le père Romero n’est pas du genre à édulcorer le message de l’Evangile ou à l’adapter en fonction des intérêts des uns ou des autres et Juan ne peut s’empêcher d’être admiratif devant sa fermeté. Le Salvador a tant besoin de saints prêtres ! “

  1. Maurice

    « …le rite des obsèques a été quelque peu modifié … »
    Attendez un peu, des obsèques ne doivent-elles pas être célébrés toujours de la même manière ? (dans leurs formes)
    Et mettre les emblèmes maçonniques sur le cercueil dans l’église… rien ne choque ? Ça passe comme une lettre à la poste ? Cela a-t-il été fait dans un but d’attirer des personnes qui ne seraient pas venu sans ses emblèmes ? Doit-on mettre son mouchoir sur ce qui ne va pas plaire pour attirer dans les églises ?
    Je l’ai déjà souligné, mais pour les obsèques de ma mère, j’ai eu des difficultés pour avoir des chants grégorien et là, nous avons une cérémonie qui, d’après moi, n’aurait JAMAIS dû avoir lieu dans une église ! Ailleurs, où vous voulez, mais pas dans une église qui est un lieu qui n’est pas en accord avec l’idéologie maçonnique. Souvenons-nous du 29 mai 2013 – Pascal Vesin, curé de Megève et “frère maçon”.
    N’oublions pas :
    «S’agréger avec l’une, c’est divorcer d’avec l’autre », écrivait le pape Léon XIII, bien sûr c’était en 1892, mais est-ce remis en cause ?
    L’Église n’a pas varié dans son jugement :
    on ne peut pas être à la fois catholique et franc-maçon.
    J’ai loupé quelque chose ?!

    Seigneur, pourquoi nous infliger ça ? N’avons-nous pas tout notre soûl d’ennemis pour nous mettre des ecclésiastiques en sus en les laissant célébrer de telles obsèques ?!
    Je sais, la tolérance ne fait pas parti de mon monde.

    • ONY

      Je suis tout à fait d’accord avec ce que vous dites Maurice…Décidément, je ne comprends rien de rien….Et, je profite aussi de cette occasion pour faire observer que, curieusement, mon nom(mon pseudo) n’a pas été mentionné (ostensiblement) parmi les personnes qui ont fait des commentaires afférents à la loi Taubira.

      Alors, ma question se pose de savoir si cette fois-ci “on” va daigner prendre en considération mes présentes remarques ou non…L’Eglise fait-elle donc un tri sélectif ??? Réponse : OUI, eu égard à tout ce qui précède…. Force est de constater que “la riposte catholique” n’est pas, à mon humble avis, représentative de ce que l’Eglise à proprement parler doit l’être !!! L’Eglise, Corps mystique du CHRIST ne correspond pas du tout à ce que vous êtes en train de faire montre ! Le pape LEON XIII a tout à fait raison, et, c’est toujours d’actualité ce qu’il a écrit en 1892. Pour preuve, pour ne citer que les deux ouvrages ci-après : Arnaud de Lassus “Connaissance élémentaire de la franc-maçonnerie”, éd. Action familiale et sociale, 31 rue Rennequin – 75017 Paris ; “JESUS-CHRIST révèle aux siens ce qu’est la franc-maçonnerie” – Messages donnés à Françoise; éd. du Parvis -CH-1648 Hauteville/Suisse ; septembre 1998….D’ailleurs, sur la page de couverture de ce dernier ouvrage il est mentionné ce qui suit : “Les derniers papes ont constamment exprimé leur hostilité envers la franc-maçonnerie, Léon XIII, Pie X, Benoît XV, Pie XI, Pie XII, Jean XXIII et Jean-Paul II ont officiellement interdit aux catholiques d’y adhérer. Le 26 novembre 1983, la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, dans un document approuvé par le Saint-Père, déclarait : “Le jugement négatif de l’Eglise sur la franc-maçonnerie demeure inchangé parce que ses principes ont toujours été considérés comme incompatibles avec la Doctrine de l’Eglise ; c’est pourquoi il reste interdit par l’Eglise de s’y inscrire. Les catholiques qui font partie de la franc-maçonnerie sont en état de péché grave et ne peuvent s’approcher de la Sainte Communion.”
      “Dans les messages qu’IL a confiés à Françoise, une mère de famille de la région parisienne, Jésus déplore que la franc-maçonnerie ait pénétré dans l’Eglise et IL annonce qu’IL interviendra pour chasser les brebis galeuses.
      “Les francs-maçons…prêchent l’amour alors que Je ne vis pas en eux, parce qu’ils n Me désirent pas. Ils prêchent l’amour qui engendre la gloire humaine et non l’amour désintéressé et pur qui est don de soi…”(16.8.1996)
      “Les honneurs humains sont un mal terrible lorsqu’ils ne sont pas accueillis simplement mais recherchés avant tout. Ils corrompent l’âme et la détruisent, en la détournant de Moi…”(4.9.1997)
      “La franc-maçonnerie ne régnera pas dans Mon Eglise : Je l’ai juré. Ce temps vient où chacun de ceux qui Me frappent sera dénoncé et mis dehors.” (2.10.1997).

      Voilà ce que j’ai à vous dire. Libre à vous de l’admettre ou non. Il est de mon devoir de dénoncer le mal dans l’Eglise. J’en ai pris l’engagement, et, pour qu’un tel engagement ne soit pas un vain mot…J’ai pris à mon compte la prière de St Jean-Gabriel Perboyre : “O mon Divin Sauveur, par ta toute – puissance et ton infinie miséricorde, que je sois changé et tout transformé en TOI. Que mes mains soient tes mains, que mes yeux soient tes yeux, que ma langue soit ta langue, que mes sens et mon corps ne servent qu’à te glorifier ; Mais surtout, transforme-moi ; Que ma mémoire, mon intelligence, mon cœur soient ta mémoire, ton intelligence et ton cœur ; Que mes actions, mes sentiments soient semblables à tes actions, à tes sentiments et de même que ton Père disait de Toi : “Je T’ai engendré aujourd’hui, Tu puisses le dire de moi et ajouter aussi comme Ton Père Céleste. Voici Mon Fils Bien-Aimé, en Lui J’ai mis tout Mon AMOUR. AMEN !”

      • COOWAR

        La Franc-maçonnerie est l’une des manifestations de la Bête. Et la Bête est dans l’Eglise.
        Je suis ancien franc-maçon, 18ème degré du Rite Ecossais. J’ai été président même d’un atelier philosophique (Dits Hauts-grades). Je suis prêt, si je trouve un éditeur catholique, à démontrer, preuves à l’appui, toute cette imposture et cette diabolique fumisterie. il s’agit entre autres documents de mon dossier judiciaire maçonnique. Une véritable histoire de cour des miracles.
        Mais hélas, pour de multiples raisons, certaines louables, d’autres inavouables, je sais que l’Eglise ne sera pas de mon côté. Dans ma paroisse où tout le monde connaît mon passé et les causes fracassantes avec révélations au grand jour des malversations et autres concussions de “frères” maçons et les causes donc de ma radiation de la Franc-maçonnerie, on m’aime bien avec force sourires et bienveillantes attentions. Mais on évite, alors que j’en réclame la grâce, et de Dieu et du clergé, que j’ai à m’occuper de quoi que ce soit de la paroisse.
        Bourbonneux tout cela! Et bien décevant. Il n’y a que mon amour pour le Christ et ma dévotion pour la Sainte Mère qui me retiennent dansSon Eglise.
        Claude

    • ab gabby

      Franchement, je ne comprends plus rien. Je sais que notre Mère l’Eglise doit pouvoir accueillir tous ses enfants, mauvais et bons……mais que veut dire véritablement accueillir? en y répondant chacun trouvera certainement quelques lumières sans s’inféoder, ni sa foi, ni rien; Merci

  2. NAVARRO Jean Marc

    Jésus a dit: “on reconnait un arbre à ses fruits”!!! Si ce monsieur ne s’est pas converti en temps, en heure au Coeur Sacré de Jésus, il est trop tard ensuite!!! Vraiment très incompatible entre l’Eglise et la Franc – Maçonnerie!!! Je sais que trop de religieux sont dans cette secte – là, ils ont oublié qui est le Christ!!! Ils ont ont oublié son sacrifice, son Sang Divin versé pour nous racheter au delà de toute espérance!!! Ils ont oublié les Saints, les Saintes, les Martyrs, les prophètes !!! Que la vraie Justice de DIEU, sa Sainte Vérité triomphe. Amen. +++

  3. chouan 12

    encore une fois nos prêtres et nos prélats se parjurent, ils ne veulent plus enterrer les brebis de leurs troupeaux ils le font faire à des bonnes femmes mais pour un élu franc mac on n’hésite pas à dire une messe, mais pour le pauvre catholique de base nada, une honte à tous ces prêtres et évêques qu’un bon coup de balai nettoierait comme il faut. chez nous la semaine dernière l’évêque présidait l’enterrement d’un prêtre concubinaire!!!!!!!!, un peu de retenue , c’est le moins qu’on pourrait attendre. Pour des gens humbles qui ont essayé de vivre leur Foi le mieux qu’ils ont pu, respecté autrui et les commandements, pratiqué tous les dimanches etc…. RIEN. On se demande si certains responsables de l’église qui est en France ne se conduisent pas de la même manière que les gouvernants actuels, ils sont sourds, ils passent leur temps à nous sussurrer qu’ils manquent de prêtres ….sauf sans doute pour les FM, les politicards de droite ou de gauche etc Ras le Bol

  4. eljojo

    Ce n’est pas parce qu’il y a incompatibilité entre Eglise Catholique et franc-maçonnerie qu’il est interdit de leur donner des funérailles chrétiennes, de même qu’aujourd’hui on ne les refuse plus aux suicidés.

    Autant l’Eglise doit être intransigeante sur ses principes, autant elle doit être capable d’accueillir tout un chacun.

    • COOWAR

      Oui! Il faut le répéter sans cesse et avec force qu’il y a incompatibilité entre l’Eglise de Rome et la Franc-maçonnerie. Cette dernière nie la devinité de la personne du Christ, le Verbe à la fois Créateur et Rédempteur. Dans ses rituels ,elle ravale notre Bieu venu pour racheter les péchés du monde au rang de grand initié au même titre que Pythagore, Platon, Bouddha et même Mahomet. Comment celà se fait il que des écclésiastiques persistent après qu’ils se soient rendus compte des choses, à rester dans cette structure hérétique?

      Enfin, pour ce qui est des fidèles lambas, ainsi qu’il en ait de mon humble exemple, s’ils continuent à rester alors même qu’ils s’aperçoivent de l’imposture maçonnique et donc du bien-fondé des positions de l’Eglise, c’est tout simplement parce qu’il y a plein de braves gars souvent un peu paumés dans les Loges
      – instruction religieuses bâclée ou absente.
      – recherche de liens d’amitiés fondés sur des échanges culturels
      – recherche encore de ce qu’on appelle la Tradition judéo-chrétienne. Qu’ils n’en déplaisent àceux qui aiment en bon catholique croquer de tempsen temps un petit juif, à l’instar de nombreux franc-maçons, particulièrement d’une certaine obédience, qui se plaisent à bouffer du curé et à terminer leurs tenues en clamant “à bas la calotte”.

      Enfin je souhaiterais apporter un autre éclairage en ce qui concerne la communion donnée à certains franc-maçons.

      J’ai personellement eu un entretien respectivement, il y a plus de 20 ans de celà, avec l’évêque de mon diocèse et le vicaire de ma paroisse où je leur avais respectivement expliqué les causes qui continuaient à m’attacher affectueusement à ma Loge, tout en désirant continuer à recevoir le Saint Sacrement de la Communion et à pratiquer ma dévotion pour la Sainte Vierge.

      Après quelques éclaircissements qu’ils me demandaient et que je leur donnais, ils me donnèrent leur autorisation.

      J’ajoute que ce prêtre qui me donnait l’hostie à chaque messe, c’était plus fort que lui, regardait si je ne mettais pas l’hostie dans ma poche; à tel point qu’un jour au comble de mon irritation parce certains fidèles s’étaient aperçus de la chose, après que j’absorbai le Corps du Christ et que lui le prêtre s’en était bien aperçu, ce fut plus fort que moi, je faisais mine de mettre subrepticement quelque chose dans la poche de mon pantalon…

      Une autre fois, minuit largement dépassé, au sortir d’une tenue en Loge et des traditionnelles agapes dans un restaurant appartenant à un “frère”, j’éprouvais le besoin en retournant chez moi, de m’arrêter sur le site, situé à proximité du cimetière, de la Vierge Noire de ma paroisse pour “parler” à la Sainte Vierge.

      Quel ne fut pas mon étonnement au bout d’un moment de voir une sorte de fanal venir dans ma direction, ne venant pas du cimetière mais des constructions de la Cure. J’étais perplexe et attendais donc quel était le personnage qui s’intéressait selon toute vraisemblance à ma présence à défaut de ma prière.

      Comble de mon exclamation qua
      ,

      • COOWAR

        Je reprends la suite de mon texte, suite à une fausse manoeuvre sur le clavier de mon PC,

        Comble donc de mon exclamation que je m’aperçus de qui s’agissait-il, du vicaire, à qui je souhaitais un sonore bonsoir. Il éclairait mon visage, avait l’air étonnéde ma crava

  5. Il faut imaginer que le prêtre a dit qu’en désirant une messe ce monsieur a rejeté du même coup son appartenance à la fr maçonnerie,car Jésus dit “on ne peut pas être contre moi et pour moi et je vomis les tièdes”.
    Henri est un chrétien ! Il renie ses engagements antérieurs.

  6. gege

    Chouan 12 a raison de souligner la différence de traitement entre le pauvre catho de base qui demande l’accompagnement de l’Eglise pour le dernier viatique et qui n’a droit qu’à une cérémonie souvent indigente réalisée par des laïcs qui ne sont pas des ministres ordonnés et qui n’ont pas la formation pour et des messes à plusieurs prêtres pour des personnalités dont la vie relève souvent d’un douloureux contre témoignage évangélique. Si en plus à la place d’un requiem ou d’un de profundis on a entonné les chansonnettes à la mode comme : ” Sur le seuil de sa maison notre Père t’attend et les bras de Dieu s’ouvriront.. ” ou ” Ajoutes Seigneur un couvert à ta table, tu auras aujourd’hui un invité de plus!”
    On dicte à Dieu la conduite qu’il doit avoir en recevant celui qu’on lui envoie même si c’est un mécréant ou un membre d’une secte luciférienne.
    Qu’avons nous fait de Dieu? Dans le premier cas un portier, un concierge, un groom obligé d’accueillir celui qu’on lui envoie dans l’autre un garçon de snack qui doit mettre la table, prendre le tablier et faire le service sur notre ordre, car nous chantons à l’impératif.
    Des profondeurs je crie vers Toi Seigneur écoute ma prière!
    Mon Dieu qu’avons nous fait de Dieu! Comment le Roi de l’univers, Créateur du ciel et de la terre peut-il entendre pareilles débilités?
    Ayez pitié de nous … Miserere nobis .

  7. Hélène

    Lorsqu’on souhaite célébrer en forme extraordinaire c’est tout un parcours ( du combattant). J’ai vu des obsèques en forme extraordinaire célébrées à la porte d’une église parce que le ” prêtre” n’a pas voulu laisser entrer ces fidèles!!! Je constate que lorsqu’on professe des hérésies on est accueilli et qu’on ” adapte” le rite! Mais jusqu’où ira-t-on?

  8. Roger AUBERT

    Voyez-vous, il faut que par ses agissements, l’Eglise soit claire! Or, celui qui est donné par de telles obsèques ne l’est pas ! C’est grave, très grave… L’Eglise, même le pape François adulé par les F.M. les Juifs et les Musulmans, ne doivent pas le faire. Si cela est fait… et c’est ce que je constate avec les informations d’en bas et celles données d’en haut, c’est que la motivation donnée à de tels agissements est d’être en paix avec tout le monde.
    Je le répète, c’est grave, très grave, c’est la fausse paix annoncée avant les terribles événements déclenchés par Lucifer et ses affidés, mais qui attend pour cela la permission du Père, Père d’une patience infinie qui trouve
    encore des âmes victimes, des milliers de martyrs actuels qui en sauvent encore quelques-uns!
    Oui, le Corps mystique va mourir avec de tels bergers déguisés qui sont des loups voraces et dont nous devons avoir peur. Mais quelle résurrection quand on aura touché le fond… Mais il y a de quoi verser des larmes de sang quand on voit le nombre de perte en âme. Marie a dit à l’Escorial: ” Satan s’est emparé de la plus grande partie de l’humanité. Je voudrais qu’au moins, le tiers soit sauvé, mais il fait même des brèches dans ce tiers.” Vous vous rendez compte !!! Et la catéchèse des enfants qui ne vaut rien, rien, rien dans cette Eglise moderniste… On écrit ses péchés (ou on les coche sur une fiche) sur un papier et on brûle le papier !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Quand à l’eucharistie, on leur dit simplement que c’est le “pain de vie”. Ils font donc leur profession de foi sans connaître la présence réelle, sans savoir dire pardon… ce qui est le premier mot à apprendre en éducation avec le merci, le “s’il vous plaît”, le bonjour etc… Si on ne sait pas dire ce pardon au départ, saura-t-on le dire à l’heure cruciale de la mort ! Voilà la cause de tant de damnation… corroboré par des message, un plus précis exprimant cela. (J’émets en substance pour faire court… Il y a de quoi ne pas dormir… Heureusement que la paix de l’âme sert de sédatif sain, saint et puissant.

    Sachez d’autre part, que Dieu envoie les jeunes (instruits) en mission. Dans les messages à Monique-Marie, il dit: si 2 garçons ou deux filles, discrètement, sur la cour du lycée ou du collège récitent une dizaine de chapelet à la récréation, cela aura l’effet d’une bombe nucléaire!” J’en passe… Mais retrouver de nos jours, 4 enfants comme à l’Île-Bouchard ou 10 enfants comme à Pontmain, relève des coulisses de l’exploit.
    Mon ami qui sert l’Eglise (organiste) est désespéré… oui, dé-ses-pé-ré, car il ne peut se confesser régulièrement, tant les prêtres (qui d’ailleurs se font rares) sont de plus en plus réticents à le faire. Les 1500 prêtres qui ont défilé à Ars en 2009 n’ont-ils pas eu l’idée d’imiter celui qui restait jusqu’à 17 heures dans son confessionnal?
    Toutes ces difficultés économiques etc… n’ont été créée artificiellement que pour pouvoir dérouler le tapis rouge à l’antéchrist qui va ainsi pouvoir se présenter comme le sauveur et prendre la place, dans l’esprit de beaucoup, ignares sur les questions de foi, comme le sauveur à la place de Jésus-Chris. Et ce sera la majorité… puisque nos évêques eux-mêmes ont perdu les pédale, le gouvernail etc…
    A chacun de se faire l’écho de ce que je donne ici… comme il peut, dans son milieu, avec une réelle vie de prière et sacramentelle comme base. C’est incontournable!
    Bon courage, car il en faut… comme quitter la télé et tant d’autres choses futiles.

    • “Bon courage, car il en faut… comme quitter la télé et tant d’autres choses futiles.”

      «Reste à savoir, dans un monde qui remplace l’art de lire par l’interconnexion permanente et qui proscrit l’élitisme culturel au nom de l’égalité, s’il est encore possible d’hériter et de transmettre.»
      Finkielkraut a bien identifié la cause: la connexion permanente mais l’Eglise propose l’ouverture et parle de confiance en l’homme . Dans ma paroisse mon curé organise un pot de l’amitié en fin de messe ou un jeu de piste dans la ville de Jonzac ou encore veut un musique proche des jeunes….
      Finki te donne raison Roger mais le doc en neurosciences Desmurget également ( on le trouve sur le net) , il a écrit TV lobotomie. Il explique ainsi que l’attention vient de l’extérieur ce qui expliquerait l’absence de vie intérieure donc de spiritualité. Il ajoute que l’addiction psychologique est si forte que c’est un combat perdu d’avance.

  9. Agathe

    L’enterrement à l’église à tout de même plus d’allure, de classe, d’esthétisme, de références historiques et littéraires, et il y a plus de monde, qu’un enterrement civil !!!

    • COOWAR

      Ce n’est pas le fait qu’un franc-maçon ait eu des obsèques religieuses qui me choque. Bien au contraire C’est peut être le signe que si cet enterrement religieux a pu avoir lieu c’e pourrait être grâce à son ultime et salutaite conversion.
      Par contre cinq choses me choquent et m’interpellent quelque peu à travers les propos qui sont tenus sur ce sujet.
      1) Qu’est-ce que les décors maçonniques avaient à être posés sur le cercueil? A ce que je sache en tant qu’ancien franc-maçon on n’emmène pas ses “métaux” à l’Orient Eternel!
      2) Qu’est-ce que le Grand Maître de cette fumeuse Grande Loge Catalane avait à prendre la parole quand on sait qu’a contrario du discours officiel qu’elles tiennent, toutes les obédiences maçoniques dans leurs mémentos d’instructions destinés à leurs membres tirent à boulets rouges sur une certaine nocivité des religions!
      3) Comment le curé de cette paroisse n’avait-il pas été tenu au courant de cet “évènement” puisque selon le droit canonique, tout franc-maçon lié à une obédience de par le serment “d’inconditionalité absolue” qui le lie à “l’Ordre” est en état de péché grave; sauf bien sûr lorsqu’on est abbé censé respecté plus que quiconque les lois de l’Eglise, et que l’on aurait de surcroît ( Cà été écrit) la bénédiction hiérarchique!
      4) On a parlé de crise des vocations. Mais la faute est à l’Eglise. Elle refoule celui-là même qui s’est sincèrement reconvertit. Attention qu’il se mette à tenir un langage qui dérange. J’en sais quelque chose pour m’être fait viré comme un malproppre alors que je voulais devenir diacre.
      Bien fraternellement à tousses!

          • [Je ne publie pas vos réponses car la maçonnerie étant condamnée par l’Eglise, il est hors de question que Perepiscopus verse dans le relativisme en laissant des laudateurs de cette secte s’exprimer ici. Les gros médias le font déjà assez.
            Max Bernard.]

          • COOWAR

            Mon Très cher frère

            En quelle qualité, vous permettriez-vous de ne pas publier mes écrits?
            1) Je ne suis plus franc-maçon depuis plusiers années.

            2) Le curé de ma paroisse est informé de mon ancienne qualité; et en compagnie de son vicaire, il m’a même administré il y a quelques mois le Sacrement des malades alors que j’étais au plus mal.

            3) L’intolérance que vous manifestez à l’égard de ma personne, soi-disant en qualité de laudateur de cette secte, et c’est bien d’ailleurs parce que c’est une secte que je n’en fais plus partie, laisse percevoir en votre personne un penchant pour l’inquisition et le bûcher.

            4) Je ne vois pas en quoi l’éclairage que j’essaie d’apporter à Riposte catholique sur un sujet que je connais bien, puisse offenser qui que ce soit.

            5) Pour ce qu’il en est des condamnations de notre Mère l’Eglise, que j’approuve totalement en ce qui concerne la Franc-maçonnerie qui nie la divinité du Christ et combat le clergé, je tiens tout de même à vous rappeler qu’elle vient de rétablir un certain astronome qu’elle avait faiili – heureusement que le pauvre se rétracta – envoyer sur le bûcher parce qu’il avait osé démontré que la terre tournait autour du soleil.

            6) Votre anathème contre ma personne me fait pitié et m’incline à la consternation et à la miséricorde; car elle expliquerait cette désertification des églises, la crise des vocations, jusqu’à des membres du clergé, et pas des moindres qui vont chercher dangereusement un peu de chaleur humaine dans les temples maçonniques, et de sus hélas donne du grain à moudre à une certaine presse “anticatho” qui a beau jeu à nous assimiler à tous mollahs et ayatollahs.

            Bien fraternellement à tousses, si ce n’est pas interdit d’employer l’expresion qui pourtant donne accès à des indulegences partielles dans le Droit Canon de 1983 encore en vigueur. Avec le plaisir de bientôt vous lire mon frère, en dépit de vos invectives.

          • “Pour ce qu’il en est des condamnations de notre Mère l’Eglise, que j’approuve totalement en ce qui concerne la Franc-maçonnerie qui nie la divinité du Christ et combat le clergé, ”
            je retrouve une récente déclaration de Mgr A Vingt-Trois, on ne peut pas être franc maçon et chrétien à la fois…il faut le dire car ce n’est tjrs une évidence pour tout le monde!
            “elle(Votre anathème )expliquerait cette désertification des églises, la crise des vocations, jusqu’à des …”
            Alors là tu n’as pas le compas dans l’oeil mon frère !
            Finkielkraut
            “Reste à savoir, dans un monde qui remplace l’art de lire par l’interconnexion permanente et qui proscrit l’élitisme culturel au nom de l’égalité, s’il est encore possible d’hériter et de transmettre.”
            Cette phrase indique clairement les raisons du déclin sur les difficultés de transmettre. De plus ton argument :l’anathème n’explique pas que le déclin est partout en Europe…au Pays Bas par exemple ils ne doivent pas connaître ce mot ?
            Pour approfondir cette idée ,il faut découvrir Desmurget doct en neurosciences qui parle de TV lobotomie (vidéo/net ou livre)
            la recherche dans la secte n’est pas une recherche de la Vérité mais c’est une recherche d’intérêts, avoir des relations…ça c’est vendeur !

          • COOWAR

            Mon frère

            Heureusement que je n’ai pas le compas dans l’oeil sinon il serait le cente du monde; avec la Perpendiculaire qui s’en élèverait.

            1) Tu défonces une porte ouverte en citant Mgr Vingt-trois. Je ne suis plus franc-maçon parce que j’ai effectivement été confronté à l’incompatibilité entre les deux voies. Et que j’ai donc fait le choix de mon Maître à servir.

            2) Heureusement quele déclin n’est pas partout. Je ne connaissais pa

          • COOWAR

            Mes frères et soeurs

            J’ai des problèmes avec mon PC et vous prie de m’en excuser. Je reprends donc

            2) Heureusement que ce déclin n’est pas partout. J’ignorais l’exemple de la Hollande. Tant mieux si le fait est exact dans le cadre rigoureux de l’Eglise Une, Sainte, Catholique, Apostolique et Romaine; sans les dérives de certains de ceux qui sont à la tête de l’Eglise de France et de la déchristianisation de ses fidèles: parce qu’on n’a pas su expliquer à ces derniers le corps doctrinal de la Tradition judéo-chrétienne (les relations qu’il y a par exemple entre les deux premières Sephires de l’Arbre de la Kabbale et le Credo).

            J’espère qu’on ne me lancera pas une fois encore d’anathème parce que je fais allusion à la Kabbale; car hier en début de soirée à une cobférence et causerie organisée par ma paroisse sur le Credi et l’année de la Foi, j’y ai fait allusion avec toute l’approbation et la satisfaction du prêtre conférencier.

            3) Il est absolument faux d’affirmer que ceux qui rentrent dans la secte maçonnique le font par intérêt. Qu’est-ce que cst donc ce genre d’affrirmation lapidaire suivie du nom de Finkielkraut et les raisons du déclin de transmettre qui marchent cependant bien apparemment
            dans les Eglises de Hollande, d’Afrique et de notre petite Ile de La Réunion, département français de l’Océan Indien pour ceux qui la situeraient quelque part aux Antilles!
            “Vérité en deci ne l’est pas en deçà”.

            a) A part une rapide lecture de l’un des enquêteurs sur les règlements Généraux de l’Obédience présentés sous un jour tellement dithyrambique qu’il ne vient à aucun candidat la pensée de prébendes à partager ou gagner.
            b) les gens viennent chercher des réponses d’ordre spirituel et métaphysique auxquelles on ne leur répond pas dans les associations diocésaines et paroissiales. Il appartient à ces structures de se mettre à l’écoute des attentes de leurs ouailles tel que cela commence à se faire dans notre diocèse et les échanges sont très francs. Les paroissiens sont devenus treès demandeurs et on n’y conte plus tel que je l’ai entendu i l y a 50 ans en cours de religion que Kabbale était un sorcier juif maintenant en enfer.
            Ils peuvent enfin poser des questions sur d’apparentes et flagrantes contradictions entre la Science et les Ecritures.

            Connaissant bien la Bretagne et plus particulièrement la ville de Crozon alors que je servais à la base aéronavale de Lanvéoc-Poulmic, je voudrais bien voir ce genre de demande d’échanges sans se faire virer avec force vociférations et invectives de l’église.

            Avec mes meilleurs à tousses

            Claude

          • COOWAR

            Très chers frères et très chères soeurs

            Puisque l’on me prie de répondre aux commentaires de notre frère Oizel, alors que celà a déjà été fait, je le ferai en essayant d’être aussi précis que concis, dans les limites de mes humbles capacités.

            Il y a incompatibilité entre l’appartenance à la franc-maçonnerie et la qualité de chrétien et plus précisemment de catholique romain pour les raisons suivantes.

            Au premier degré du rite écossais ancien et accepté que je connais bien pour l’avoir pratiqué pendant plus de vingt ans, il y 3 raisons de découvrir que la démarche de ce prétendu Ordre Initiatique est plutôt louche et tortueuse.

            – Dans la pénombre du Cabinet de réflexion où tout est censé faire réfléchir à notre future mort terrestre et à notre très prochaine renaissance initiatique, on apporte d’une manière subreptice un papier à signer au postulant. Il s’agit de s’engager à exécuter tous les ordres venant du Grand Maître de l’Obédience ou de tout conseiller féféral mandaté par lui, dans l’intérêt de l’Ordre maçonnique. Comme on est à ce moment-là sur un petit nuage et dans un certain état de conditionnement, on signe; puisque l’Ordre est si droit, après qu’on eût entendu précédemment à l’occasion des enquêtes la lecture des Règlements Généraux de l’Obédience qui ne vont absolument pas à l’encontre de la Religion catholique et de la morale.

            – C’est après que l’on commence à se demander s’il n’y a pas du tricotage.

            * Monsieur, nous vous demandons un engagement d’honneur. Promettez-vous, quoiqu’il advienne, de ne jamais rien dire sur tout ce que vous avez entendu, depuis que vous avez été introduit dans ces lieux, où d’abord vous avez rédigé votre testament philosophique (dans le cabinet de réflexion); et de ne rien révéler non plus de ce que vous pourrez voir, voir ou entrendre ici. Le promettez-vous? ….

            * Il y a ensuite le serment prêté solennellement sur la Bible ouvert à la première page de l’Evangile de Saint-Jean (le prologue) ! Allons donc, comment ne pas avoir confiance malgré la couleuvre que l’on vient d’avaler?
            Moi … de ma propre et libre volonté, en présence de cette respectable Loge de Maçons, je jure et promets solennellement et sincèrement de ne jamais révéler azucun des secrets de la Franc-maçonnerie à qui n’a pas qualité pour les connaîtres. Je promets d’observer consciencieusement les lois de la Fraternité maçonnique, de travailler à la prospérité de ma loge, d’en suivre régulièrement les Tenues, d’aimer mes Frères, de les aider par mes conseils et mes actions Je préfèrerais avoir la gorge coupée, plutôt que de manquer à mon serment

            * Puis il y a la scène des épées: Monsieur, ces épées que vous voyez tendues vers vous sont un emblème, et ne menacent pas votre personne. Elles vous annoncent aussi que tous les Maçons voleront à votre secours, au moment du danger. Mais, elles vous annocent aussi, qu’en aucun cas, vous ne devez trahir vos Serments et qu’elles vous perceraient, si vous deviez être parjure. Vous êtes maintenant informé de tous les dangers auxquels vous vous exposeriez, en n’observant pas strictement, les engagements que vous avez contractés….

            A

  10. Sébastien

    Ne jugeons pas Le jugement par lequel nous nous permettons de condamner qqun s’appliquera à nous aussi. Qui sait si à la dernière minute de sa vie, ce Franc maçon n’a pas exprimé en son coeur un profond regret et demandé pardon à Dieu. Dans ce cas, la sainte messe et les mérites du sacrifices de Jésus, offerts au Père durant la Sainte Messe seront tout au bénéfice du salut de cette âme… N’oublions pas le témoignage du bon larron au dernier moment de sa vie.
    Ne jugeons pas!

  11. Bayard

    Appartenir à la franc-maçonnerie et se faire enterrer à l’église n’a pour seul but que de recruter de nouveaux “faux-frères” dans l’assemblée de ceux qui ne savent pas le danger que cette secte fait courir à l’Eglise du Christ. Le prêtre cité est, selon mes sources, lui-même franc-maçon, et n’hésite pas à user de son autorité cléricale pour apaiser les craintes et vicier les consciences. L’ Eglise est vraiment en danger quand ses pasteurs ont pactisé avec les loups, dont la peau doit recouvrir jusqu’au cercueil de leurs “frères” maçons lorsqu’ils président à leurs funérailles! On joint lors le blasphème au parjure…

  12. denyse

    J’aimerais rappeller l’information que j’ai trouvee lorsque j’ai fait une recherche sur la position de l’Eglise sur la franc-massonerie:
    L’éditorial de l’abbé Régis de Cacqueray
    (In “Fideliter Nº 156” – Novembre-Décembre 2003)
    Une radicale incompatibilité

    La franc-maçonnerie est actuellement partout. Il ne se passe pas de semaine sans qu’un quotidien ou une revue ne consacre un dossier à ce sujet. La
    franc-maçonnerie a particulièrement connu le devant de la scène, ces dernières années, en raison des “affaires” et scandales financiers dans lesquels des “frères” sont activement mêlés. D’un autre côté, l’évolution politique et sociale a poussé les obédiences à multiplier les
    interventions sur la laïcité, sur la bioéthique, sur la défense de la République, etc.
    Le sommet de ce “retour en grâce” de la maçonnerie a été orchestré récemment par la réception solennelle de toutes les obédiences françaises par le Président de la République et les principaux ministres, sous le bien léger prétexte du 275ème anniversaire de la franc-maçonnerie.
    Parallèlement, une véritable offensive de charme en direction des catholiques a été lancée, tant par la maçonnerie elle-même que par ses compagnons de route, en particulier les grands journaux qui donnent le ton
    (Le Monde, le Figaro).
    Il s’agit de laisser entendre ou de faire croire que la franc-maçonnerie, ou du moins certaines obédiences maçonniques, ne sont plus rigoureusement
    incompatibles avec l’Eglise catholique, pour divers prétextes ou raisons (prétendu abandon de l’anticléricalisme ou du secret maçonnique, par exemple).
    Cette campagne insidieuse touche d’autant plus les âmes faibles et peu éclairées que le discours de l’Eglise officielle a largement perdu de sa netteté, de sa clarté. La période du concile et de l’après-concile a laissé croire (comme pour la contraception et d’autres sujets analogues) que tout allait changer désormais, et qu’il serait ainsi possible d’être franc-maçon (spiritualiste, soulignait-on) et catholique.
    L’affaire du Code de droit canonique de 1983 n ‘a fait qu’ajouter a la confusion. Pour des raisons diverses, certaines strictement techniques et canoniques, d’autres franchement plus douteuses, la condamnation explicite
    de la franc-maçonnerie, sanctionnée par l’excommunication, a été supprimée et remplacée par une formule vague. Certes, le cardinal Ratzinger a tenté,
    par une déclaration de 1983, de revenir sur cet abandon, mais une déclaration n ‘aura jamais la force d’un canon.
    De son côté, l’épiscopat français ne cesse de lancer des signes en direction de la maçonnerie, notamment lorsque des évêques sont reçus en “tenue blanche”. Ce fut d’abord le cas d’évêques considérés comme de
    gauche, tels Mgr Pezeril et Mgr Gaillot. Puis ce fit le cas d’évêques réputés modérés, comme Mgr Thomas. Enfin, tout récemment, cela a été le cas de Mgr Vingt-Trois, un évêque classé “conservateur” et dont on sait qu’il ne fait rien sans l’approbation du cardinal Lustiger.
    Or, cette nouvelle offensive de charme de la maçonnerie, soutenue par les compagnons de route et ne rencontrant pas, du côté du magistère officiel comme de la hiérarchie, une opposition suffisamment claire et tranchée, ne peut en aucune manière altérer la vérité, celle que des dizaines
    d’encycliques et de lettres apostoliques ont affirmée depuis 1738 : il y a une incompatibilité radicale et définitive entre la foi catholique et l’idéologie maçonnique (quelle que soit la loge ou l’obédience), donc une
    incompatibilité entre la vraie vie chrétienne (la vie selon la grâce) et l’appartenance à la franc-maçonnerie.
    Un franc-maçon qui se prétend ou se veut catholique, quelles que soient les contorsions des uns et des autres, malgré les sophismes et les rideaux de fumée, est en état de péché grave contre la foi, et à ce titre ne peut
    accéder à la communion. En d’autres termes, tant qu’il reste franc-maçon, il est “excommunié”.
    Abbé Régis de CACQUERAY-VALMENIER
    Supérieur du District de France

    Le Christ et le clergé franc-maçon
    Une vision du Padre Pio (In la “Lettre aux amis de saint François” nº 20 -19 mars 2003) « Combien de nos malheureux frères [dans le sacerdoce] répondent à son amour en se jetant à bras ouverts dans l’infâme secte des
    francs-maçons ! »
    Vendredi matin (28 mars 1913), Jésus m’apparut alors que j’étais encore au lit. Il était en bien piteux état, méconnaissable. Il me montra une foule de prêtres réguliers et séculiers, dont plusieurs dignitaires de l’église
    ; parmi eux, certains célébraient, d’autres se paraient de leurs ornements sacerdotaux ou les enlevaient.
    La peine qu’il éprouvait me faisait mal et je demandai à Jésus la raison de sa souffrance. Je n’obtins pas de réponse. Il continuait, le regard horrifié, de fixer ces ecclésiastiques. Comme s’il était las de regarder,
    il leva les yeux sur moi et je découvris avec effroi que deux larmes coulaient sur ses joues. Il se détourna de tous ces prêtres avec une expression de dégoût et s’écria “Bouchers !”
    Puis, s’adressant à moi : “Mon fils, ne crois pas que mon agonie n’ait duré que trois heures, non, à cause des âmes que j’ai le plus comblées de bienfaits, elle durera jusqu’à la fin du monde. Pendant le temps de mon
    agonie, il ne faut pas dormir, car mon âme a besoin de quelques larmes de pitié humaine. Hélas, les hommes me laissent seul sous le poids de leur indifférence. L’ingratitude et le sommeil de mes ministres rendent mon
    agonie plus pénible. Hélas ! Comme ils répondent mal à mon amour ! Ce qui m’afflige le plus, c’est qu’à leur indifférence, ils ajoutent mépris et incrédulité. Que de
    fois j’ai été sur le point de les foudroyer, si je n’avais été retenu par les anges et les âmes qui me sont acquises… écris à ton père spirituel en lui relatant tout ce que tu as vu et entendu de moi ce matin. Dis-lui de communiquer ta lettre au père provincial…
    Je ne pourrai jamais révéler à qui que ce soit ce que Jésus me révéla par la suite. Cette apparition déclencha en moi tant de douleurs morales et physiques que je restai prostré toute la journée. J’aurais cru mourir si Jésus ne m’avait alors relevé… Comme Jésus a raison de se plaindre de notre ingratitude ! Combien de nos malheureux frères [dans le sacerdoce] répondent à son amour en se jetant à bras ouverts dans l’infâme secte des
    francs-maçons ! Prions pour eux, afin que le Seigneur les illumine et touche leur cœur…
    1 – Lettre du Padre Pio au Père Agostino, du 7 avril 1913 ; RECUEIL DE LETTRES (1910-1922), traduction d’Yves d’Horrer, Paris, Téqui, 2001, p. 344-346.

    Décés de l’abbé Jean-Claude DESBROSSE
    Le faire part de décés de l’abbé Jean-Claude DESBROSSE paru dans le carnet du jour du Figaro du 9 décembre 1999…
    « Autun. »
    « On nous prie d’annoncer le retour à l’Orient éternel de l’abbé Jean-Claude DESBROSSE, prêtre du diocese d’Autun, Châlon et Mâcon. »
    « La messe de funérailles a été célébrée le samedi 4 décembre, en la cathédrale d’Autun. »
    « En vertu d’une autorisation accordée en 1980 par l’autorité ecclésiastique, l’abbé Desbrosse était membre, depuis cette date, de la Grande Loge Nationale Française. Il est entré au souverain grand comité de cette obédience en 1994. Il fut membre, plus spécialement des respectables loges suivantes : Atlas 171 (Neuilly), Gislebertus 478 (Autun), Trafalgar223 (Edimburgh). Il fut également dignitaire de la Grande Loge des maîtres
    maçons de marque de France, membre de la loge de marque Augustodunum 28 (Autun). Il fut aussi dignitaire des grands chapitres de la Sainte et Royale Arche de Jérusalem de France, d’Ecosse et de l’Etat d’Israël. Il
    était encore membre du grand prieuré d’Ecosse des chevaliers du Temple et de Malte. Cependant, c’est dans l’ordre Royal d’Ecosse qu’il trouva ses plus grandes joies maçonniques. Il se recommande à la prière de ses
    frères, compagnons et chevaliers. »

    [Les parties de ce message comportant autre chose que du texte seul on été supprimées]

    Comme quoi il y en beaucoup parmi nos venerables bishops et simples pretres “qui n’ont rien compris” des ecrits des Papes des 19 et 20ieme Siecles!!!
    En ce qui concernent nos ames de laics, a quoi servent ils s’ils ne sont pas meme capables de sauver leur ame de pretre “qui pavent l’enfer”?

    • COOWAR

      Oui c’est vrai la Franc-maçonnerie essaie d’être partout, dès qu’elle détecte un noyau catholique. Je ne serais pas étonné qu’il y en ait de ses membres appartenant toujours cet l’Ordre, présents et attentifs sur ce forum.

      Je ne vous dis pas sans être paranoïaque ce qu’ils doivent me maudire et tenter de mijoter à mon encontre.

      Claude

  13. chouan 12

    @ el jojo, oui l’église doit accueillir tout un chacun mais de la même manière, pourquoi et je me répète un FM aurait droit à une messe , un politique à la même chose, les deux ayant bouffé du catho toute leur vie et un curé voire un évêque leur cirerait les pompes alors que le pauvre catho de base à droit à une cérémonie mirabilissime. Et je le répète honte à ces évêques et ces prêtres qui agissent ainsi privant le pauvre peuple de la plus grande miséricorde de Dieu et allant à l’encontre de l’enseignement de Benoît XVI: les obsèques doivent être précédées d’une messe! Mais Benoît XVI pour un trop grand nombre de prêtres est un pauvre vieux un peu loufoque, mais pas pour moi, c’est un des plus grands Papes que j’ai eu le bonheur de connaître

  14. charlier

    quand aura-t’on de la transparence dans notre Eglise, c’est comme l’alimentation, pas de traçabilité! on nous empoisonne en nous enfumant! sachons-le et disons-le partout haut et fort!

  15. THEOBALD François

    Question : Je remarque sur la photo au premier siège de sa rangée un assistant en costume sombre qui porte à sa manche 4 à 6 galons dorés, très voyants pendant un enterrement. Cette décoration a–t-elle une signification ? Quelqu’un pourra-t-il répondre à ma curiosité ?

  16. Pingback: Perpignan : les obsèques célébrées sans l’accord du curé | Riposte-catholique

  17. Melmiesse

    y a-t-il un pilote dans l’avion,? Y a-t-il un pilote dans l’avion-Eglise? elle n’a plus la force de résister à toutes les turbulences du monde ,attachez vos ceintures ! la tour de contrôle ne répond plus

  18. Effaige

    De toutes façon à Perpignan, hormis la Fraternite Saint-Pierre, c’est du grand n’importe quoi !!!!!!!!!!!
    La regrettable mollesse de Monseigneur fait pitié.

  19. COOWAR

    Je lis des propos en toute absence de sérieux fondement et approche méthodique.

    1) D’abord, qu’est-ce que la franc-maçonnerie?
    2) Pourquoi y a-t-il de frères et soeurs catholiques qui ne trouvent pas de réponses à leurs interrogations dans l’Eglise, et qui vont de ce fait, certes en toute erreur, mais en bone foi, frapper à la porte du Temple?
    3) Un peu de réponse ne serait-il pas que certaines paroisses sont au mains de laïcs ayatollesques et plus curés que le curé.
    Si Karl Marx a pu écrire que la religion est l’opium des peuples, c’est parce que l’oubli des sources a été l’opium de prétendus clercs qui font de la Maison du Père une Maison de ladi, lafé (patois créole de l’Ile de La Réunion).
    Pendant combien serai-je en attente de publication soumise à la seule autorité du modérateur; alors que je n’offense parsonne.
    Claude

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *