Mgr Barbarin demande que la manifestation antichrétienne de mardi “n’ait pas lieu devant la Cathédrale”

Download PDF

dans Le Progrès :

«L’an dernier, à l’archevêché, nous avons eu un vrai dialogue avec David Souvestre [président de la Gay Pride de Lyon, NDLR] et les représentants des associations qui s’étaient rassemblées devant la Basilique de Fourvière [pour protester contre les propos controversés du pape sur le préservatif, NDLR]. Ce dialogue s’est poursuivi, et il reste ouvert. Mais il peut être compromis par le projet de la manifestation de samedi [reportée mardi, NDLR], qui provoque un grand trouble. Pour éviter les violences et les provocations qui risquent de se produire, condamnables les unes comme les autres, je souhaite que ce rassemblement n’ait pas lieu devant la Cathédrale. J’invite les catholiques à prier et à agir pour que tous soient des «artisans de paix »

Selon Le Progrès, David Souvestre a envisagé d’organiser une manifestation de protestation devant l’archevêché lundi soir, avant de se raviser… et d’appeler à un rassemblement contre le pape et Mgr Barbarin mardi soir à 19h30 sur le parvis de ma cathédrale Saint-Jean. Il n’y a, semble-t-il, plus un jour où celui-ci n’échafaude pas des projets de rassemblements antichrétiens. Pendant ce temps, des homosexuels sont pendus au nom de la Charia dans certains pays musulmans et personne ne dit rien…

Cette nervosité des extrémistes “gays” montre à quel point l’opposition ferme, courtoise (contrairement à ce qu’ils cherchent à faire croire aux médias) et inhabituelle de jeunes catholiques à leur projet de “kiss-haine” antichrétien les a ébranlés. Et forcés à “[montrer] leur vrai visage” au grand public comme je l’ai déclaré au Progrès. Il n’y avait qu’à se promener sur les profils Facebook des organisateurs pour mesurer leur détestation du catholicisme. Parallèlement, ils vous assuraient la main sur le coeur que ce “kiss-in” n’avait rien d’antichrétien… Les choses ont le mérite d’être maintenant plus claires.

Maxime Aicardi, “serial-kisseur” à la dérive, “[regrette] que la préfecture ait cédé aux pressions de catholiques intégristes” (sic). Le naïf, il oublie que la procession portugaise partant du parvis de la cathédrale lyonnaise en direction de Fourvière pour célébrer l’apparition de la Vierge à Fatima a joué un rôle au moins aussi important dans cette interdiction. Nous remercierons donc très nombreux la Sainte Vierge pour ce coup de pouce et prierons pour la conversion des pêcheurs (nous, vous, tout le monde en fait !) mardi soir dès 19h sur le parvis de la cathédrale Saint-Jean de Lyon.

Arthur Leroy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *