Mgr Guido Marini sur le départ ?

Download PDF

1069917-jpg_989499Certains détails, déjà assez nombreux, montrent que le nouveau Souverain Pontife n’a pas la “sensibilité” liturgique de son prédécesseur. Le visage qu’offrait Mgr Guido Marini, maître des célébrations liturgiques pontificales depuis le 1er octobre 2007, aux côtés du pape François lors de sa première apparition en simple soutane blanche et avec sa non moins simple croix pectorale d’archevêque de Buenos Aires, à la loggia des bénédictions au soir de son élection, ce visage semblait traduire une certaine et peut-être toute récente contrariété… La première Messe célébrée par le pape François en la Chapelle Sixtine a vu le retour du petit autel amovible sur lequel le Souverain Pontife, revêtu d’un ornement particulièrement dépouillé, a célébré versus populum contrairement à son prédécesseur en ce lieu insigne, délaissant l’autel majeur où l’on ne peut célébrer que versus orientem… On vient d’apprendre que pour sa Messe d’installation du 19 mars, le pape François se passera des services du maître des célébrations liturgiques pontificales, ayant confié le service liturgique de la cérémonie aux franciscains du sanctuaire de La Verna (Toscane), une abbaye édifiée sur un ermitage fondé par saint François d’Assise dont le Souverain Pontife à choisi explicitement le prénom comme nom de Pape. Dans le monde traditionaliste (forme extraordinaire) et traditionalisant (réforme de la réforme) ces “détails” créent une certaine perplexité. Minimalisme liturgique ou retour aux années 1970 ?

38 comments

  1. Claude Timmerman

    Il faut un certain aveuglement pour ne pas vouloir comprendre les “sympathies” du “pape François”…
    Violamment hostile au Motu Proprio comme le montre l’état de son diocèse, il est clair qu’il conduira le retour aux errances liturgiques minimalistes des années les plus noires du pontificat de Paul IV [VI ?]…
    Dès sa première messe dans la chapelle Sixtine, il a clairement annoncé la couleur…
    Le moins qu’on puisse dire c’est qu’il ne perd pas de temps!
    Reste à savoir s’il ira jusqu’à faire supprimer le Motu Proprio et à faire condamner la tradition…
    Ce qui pourrait bien finir par un schisme avoué…
    Ce n’est pas impossible!
    Il trouverait là un puissant allié en la personne de l’archevêque Muller – qui doit lui donner des gages s’il veut conserver son dicastère – stigmatisé comme il l’est, compte tenu de ses sympathies avouées pour la théologie d ela libération à la quelle le “pape François” semble très hostile…
    Il est bien évident que Mgr Marini n’est pas franchement dans la ligne liturgique qui se dessine pour ce pontificat…
    On risque d’assister à la Curie, comme dans l’ensemble du Vatican que ce pape ne connait absolument pas, à une effarente “épuration”…
    Il faut être journaliste pour imaginer que ce pape serait un “conservateur”….
    Plus qu’à l’enterrement de la “réforme de la réforme” nous allons clairement assister à une rupture totale sur la forme, et pljus grave, sur le fond…d’avec le précéedent pontificat…
    Il n’est pas sûr du tout que la catholicité en sorte indemne!
    C T
    Ancien cérémoniaire pntifical de S. E. le cardinal Veuillot

  2. Guignard francois

    Je comprends que pour celles et ceux pour lesquels, les fastes de la liturgie, la richesse des ornements, et la pompe des cérémonies étaient des aspects essentiels de l’expresssion de la foi chrétienne… soient perplexes…

    Ce nouveau pape, par quelques gestes simples, spontanés, vient de remettre les choses à leur juste place…! Aux “Viva el Papa” il prefere “Viva El Christo”! D’ores et dejà il a touché le coeur des croyants et aussi celui des non ou mal croyants.
    Cet homme nous renvoie à l’Evangile, à l’essentiel, à la Charité… OUI l’Esprit Saint a soufflé! rejouissons-nous tous, quelle que soit notre sensibilté, au sein de l’Eglise. Et souvenons-nous QUE LA LITURGIE doit nous donner accès au mystère de Dieu, et qu’elle doit donc dans sa forme, respecter l’esprit de l’Evangile, laisser toute sa force à la Parole de Dieu, et non lui faire obstacle….
    je ne suis pour ma part, absolument pas perplexe, mais au contraire plein d’esperance… la route est ouverte poour une nouvelle Evangélisation
    G.F

    • de RUETTE

      « Et souvenons-nous QUE LA LITURGIE doit nous donner accès au mystère de Dieu, et qu’elle doit donc dans sa forme, respecter l’esprit de l’Evangile, laisser toute sa force à la Parole de Dieu, et non lui faire obstacle…. »
      Je partage tout à fait cette opinion à la différence que je crois seule la liturgie traditionnelle capable de cela. Sa beauté, sa cohérence, sa progressivité vers le mystère, fruit d’un lent développement séculaire le permet à mon avis bien mieux que la liturgie moderne.
      Cette dernière, improvisée à bien des points de vue, multipliant les textes et les interventions parfois désolantes de pauvreté de laïcs pour les intentions par exemple, l’usage de la langue vernaculaire et de traductions discutables, les chants se voulant à la mode et vite démodés donnent une impression simplette parfois proche du ridicule et ne me semble que peu pouvoir attirer qui ne s’y est habitué. Le Rit traditionnel avec le mystère du latin (relatif puisque le missel en fournit la traduction) le maintien des gestes d’adoration et de respect à commencer par l’agenouillement, l’absence d’agitation comme le baiser de la paix entre fidèles et la beauté de la musique permet l’intériorisation et l’écoute de Dieu en son cœur.
      Après 30 ans d’abandon, c’est, en ce qui me concerne, la redécouverte de la Liturgie tridentine qui m’a ramené à une pratique régulière qui me procure les moments le plus précieux de communion avec Dieu.
      PR

  3. Lachapelle

    A travers ces commentaires on voit clairement une ligne de démarcation entre ceux qui adorent Dieu et comprennent ce qu’est la béatifique vision et ceux qui, sous prétexte de simplicité évangélique et de dépouillement donne la primauté à l’humain se soumettant sans le savoir à l’influence de la franc-maçonnerie, c’est-à-dire de Satan.

  4. Benjamin S.

    L’abbé Bergoglio ne perd effectivement pas une minute pour annoncer la couleur : cet homme sera le fossoyeur du magnifique chantier entamé par S.S. Benoît XVI et son formidable cérémoniaire Mgr Marini… et, j’en ai bien peur, le fossoyeur de la foi catholique tout court ! Le schisme est à notre porte…

  5. Voxcaelestis

    Jadis, lors du couronnement des papes, un franciscain brûlait à leurs pieds un morceau d’étoupe en prononçant les mots célèbres : “Sic transit gloria mundi”. Voici que des franciscains sont aujourd’hui érigés en “maîtres de cérémonie” pour consumer les derniers vestiges de cette gloire passée.

    Le pape François va, selon toute vraisemblance, parachever l’œuvre de déconstruction liturgique de Paul VI dont l’état actuel de l’Église montre les édifiants résultats.

  6. Benjamin S.

    @Vini Ganimara. Je “me surveille” comme vous dites… et surtout je n’ai pas de leçon de bonnes manières à recevoir… encore moins de leçon de langue de buis. Je ne regrette rien de ce que j’ai écris ci-dessus.

    • Vini Ganimara
      Author

      @Benjamin S.
      Je pense au contraire que vous avez de bonnes manières à prendre. Parler « d’abbé Bergoglio » est une insolence s’agissant de Sa Sainteté le pape François (I, Ier, Premier… comme il vous plaît), et un mésusage puisque l’évêque émérite de Buenos Aires comme jésuite a droit au « Père » ou ou « Révérend Père » et certainement pas à du « Monsieur l’abbé »… Inutile de vous donner la peine de me répondre. La discussion est close.

  7. alain clavier

    La violence des échanges semble être repartie de plus belle, chacun projetant hors de soi des fantasmagories probablement sans lien avec la réalité.
    Le Pape François nous interloque une peu ; ce n’est pas forcément une mauvaise chose.
    Certes, nous espérons que la réforme de la réforme (ou l’application de la réforme, comme on voudra) ne sera pas jetée avec l’eau du bain.
    Je relève en l’état que François s’est recueilli devant la tombe de Saint Pie V et a parlé dans son premier sermon de la Croix (c’est normal, mais parfois il est possible de se demander si nous ne l’oublions pas), du démon (terme oublié dans la vieille Europe) et a cité … Léon Bloy…
    Il n’est pas certain qu’il ne nous étonnera pas, et pas forcément dans le sens que d’aucuns souhaitent (lequel d’ailleurs ?).
    Rappelons nous Pie IX.

    Question : comment, sur un blog catho peut-on se dissimuler fraternellement derrière des pseudos ? Est-ce pour mieux s’écharper ? Merci de m’éclairer

  8. Oncle d'amérique

    Avant de raconter n’importe quoi, il faut 1. réfléchir ou raisonner (cela suppose aussi être raisonnable) 2. voir si ce que l’on va dire est pour le bien commun, le bien des âmes et s’il s’agit de la vérité.
    Bref, reprenons 1. les nouvelles au sujet de la messe d’intronisation 2. les commentaires sur la messe du 13 mars 2013 et faisons usage de la raison.
    S. S. le Pape François a demandé que le service liturgique soit assuré par les franciscains du couvent de La Verne. Où est-il dit qu’ils n’auront pas été préparés et “managés” par le Bureau des Célébrations Liturgiques du Souverain Pontife ? Pour n’importe quelle messe du pape, le service liturgique est assuré par des ministres provenant de tel ou tel séminaire ou couvent, sous la bienveillante et diligente supervision des Cérémoniaires Pontificaux et du Maître des Cérémonies.
    Sur les photographies de la Messe de Conclusion du Conclave du 20 avril 2005, on voit S. S. Benoît XVI célébrait la messe “face au peuple” et même assis devant le maître autel de la Chapelle Sixtine. En plus, l’on n’avait même pas enlevé les tables du conclave. Jeudi dernier, S. S. François était assis sur le côté, c’est-à-dire exactement à l’endroit du trône dans la forme extraordinaire et la chapelle avait été débarrassée des tables du conclave. C’était quand même plus digne, non ?
    Sur l’autel de la messe du 20 avril 2005, deux candélabres, par de croix; de plus les candélabres du maître autel ne semblent pas allumés. Sur l’autel de la messe du 14 mars 2013, il y a les six candélabres et la croix; et l’on peut même remarquer que les candélabres du maître-autel sont au nombre de 7 et allumés.
    L’ambon de la messe du 20 avril 2005 était au centre de la Chapelle Sixtine et donc les trois lieux : siège de présidence, autel et ambon étaient alignés et mal distingués.
    L’ambon de la messe du 14 mars 2013 est disposé sur le côté et l’on distingue bien les trois lieux selon les normes de la Présentation Générale du Missel Romain.
    Ensuite, je trouve liturgiquement et théologiquement beaucoup plus significatif que le pape François n’est pas prêché assis. En effet, il n’a pas encore été installé sur la chaire de saint Pierre et ne le sera que mardi 19, donc il était très convenable de prêcher à l’ambon.
    Enfin, à la messe du 20 avril 2005, le maître des cérémonies n’était pas revêtu correctement, puisqu’il avait conservé la mozette et la croix pectorale; alors que le maître des cérémonies du 14 mars 2013 était revêtu du surplis comme il convient.
    En conclusion, avant de surchauffer sans raison les méninges de nos cerveaux bien pensants, il conviendrait d’avoir une solide formation en liturgie.
    Laissons aux sirènes de ce monde leur chant enchanteur sinon nous ne sommes rien de moins qu’une de ces sirènes. Nous critiquons les journalistes parce qu’ils ne savent rien de rien, et nous en savons-nous davantage ?
    Que Notre Dame nous apprenne à méditer tous ces événements dans nos cœurs et ainsi nous vraiment des disciples de son Divin Fils.
    Je terminerai en reprenant les paroles de S. S. François: “bonne nuit et bon repos” Oui, nous avons besoin de repos.

  9. Baboline

    Je trouve son attitude fort courageuse!
    “Une Église pauvre pour les pauvre.”
    Le faste de l’Église était indécente, quand à ce qui s’y passe …

  10. Marie

    “Le schisme est à notre porte” (je cite Benjamin S) Vous avez l’air d’oublier qu’il y en a un en cours, si je puis dire. Pa sbesoin d’en créer un , allez les rejoindre et laissez-nous apprécier et admirer notre nouveau Pape.

  11. Rosme

    @ alain clavier : sur un blog catho comme sur tout blog internet, tout ce qu’on écrit est répertorié. Si on n’utilise pas de pseudo, nos paroles peuvent être reprises sur internet ailleurs que sur le blog alors qu’elles n’étaient destinées qu’au seul blog catho.
    Ce qu’on y écrit est souvent mal compris ou mal interprété par ceux qui qui n’ont pas la référence catholique. Par le moyen d’un pseudo, les échanges restent dans la sphère catholique à laquelle ils sont destinés et c’est mieux ainsi.
    De même tout courrier n’est pas destiné à tous.

  12. Loco

    Je fais confiance à notre Pape pour ne pas diviser l’Eglise dont il vient de prendre la charge.
    Il a choisi le nom et aussi un peu le style de François d’Assise qui a tant aimé l’Eglise et que l’Eglise , en sa totalité , a toujours aimé.
    Pour interpréter les signes, il faut en voir plusieurs. On ne peut s’arrêter au premier, comme à la première fleur choisie par la fleuriste pour faire son bouquet.

  13. Dr Jacques Bailly

    Après avoir fait remarquer que dès l’instant qu’il fut élu Pape, il manifesta clairement son mépris de la Tradition et de la liturgie, je me pose une question : Comment faire confiance à ce jésuite pape qui, lorsqu’il était évêque de Buenos Aires, montrait son hostilité au Motu Proprio Summorum Pontificum vivement encouragé par Sa Sainteté le Pape Benoît XVI ?

    Episcope, il désobéissait publiquement et gravement au Pape !

    Et devenu pape, par les votes de cardinaux modernistes qui n’ont certainement pas écouté ce que leur disait le Saint-Esprit, il détruit d’emblée ce que son prédécesseur a construit !

    Saint Ignace de Loyola doit se retourner dans sa tombe !

    Quant à Saint V, le Pape de la Messe de toujours, il n’a pas opéré de miracle lorsque François 1er est venu devant son autel ! Sans doute narguait-il la Tradition ?….

    • France

      Même si vous notez que vous êtes docteur, cela ne suppose en rien l’intelligence. Votre manquez de respect non seulement à notre nouveau pape et aux cardinaux qui l’ont élu mais aussi au Christ… lui-même et à son Église. Une dernière parole qui ne vient pas de moi: Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugé… soyez miséricordieux.

      • Boanergues

        Si j’utilise mon titre de “Docteur”, c’est simplement parce que derrière ce titre il y a un médecin qui lutte sans relâche et sans peur de déplaire, contre la contraception, l’avortement et l’euthanasie., avec toute l’autorité que me donne ma fonction, entendez par là celle d’un instrument de Dieu.

        Votre propos me force à sortir de l’humilité que j’entends sauvegarder dans ma démarche.

        Je vous retourne donc votre conclusion car je ne juge pas François, je relève ce que je constate ce qui est visible et connu (libre à lui de se mettre à genoux pour recevoir la bénédiction de pasteurs protestants et par ailleurs d’ignorer la génuflexion devant son Maître et Seigneur, libre à lui désobéir publiquement au Pape Benoît XVI au point d’interdire l’application du MP Summorum Ponticum, libre à lui de pratiquer l’humilité de façon ostentatoire puisque l’on ne parle plus que de cela), par contre vous, vous me jugez, jusqu’à m’assimiler aux pharisiens, sans même me connaître !

        Et, ce qui est plus grave, vous jugez Sa Sainteté Benoît XVI sur la voie qu’il aurait dû suivre !

        Et de quel droit s’il vous plait cette outrecuidance ?

        Avant de parler tourner 77 x 7 fois votre langue dans votre bouche, cela vous évitera de n’être que pie bavarde !

        • Durand francois

          Décidément, la haine, les jugements, les règlements de compte, sont chez de nombreux adeptes de ce site, les seules armes qu’ils connaissent…. Et ils se veulent plus chrétiens, plus catholiques que le pape… Auraient ils compris que L’Esprit saint a soufflé lors du conclave et que c’est bien LUI qui inspire son Eglise et son responsable ? OUI un peu plus de Bonté et d’Amour entre nous au-delà de nos sensibilités, et banissez a tt jamais les invectives, les jugements, les divisions… ALLONS A L’ESSENTIEL à la suite de Francois!

          • Durand francois

            Relisez vous quand vous parlez du “jésuite épiscope”…. Pour ma part j’ai toujours respecté le St Père benoît 16, et je respecterai le nouveau Pape Francois…

            A l’évidence vous avez déjà jugé Francois, et vous êtes dans la nostalgie. La successsion des papes et leurs charismes propres enrichissent l’Eglise…. Rejouissez-vous, c’est L’Esprit Saint qui nous a donné Jean Paul, Benoit, Francois et tous ceux qui les ont precédés… Soyez zen!

          • Boanergues

            Vous sortez DEUX mots de leur contexte, une pratique courante des médias anti-catholiques, pour me faire dire que je juge le Pape François.

            Je ne juge pas, je CONSTATE, comme beaucoup d’autres l’ont fait avant moi, et j’interpelle parce que je suis inquiet, comme beaucoup d’autres !

            N’y a-t-il pas des raisons de s’inquiéter sur ce que l’ont connais de son passé :

            Mépris de la liturgie.
            Interdiction de l’application du MP concernant la Messe Tridentine dans son diocèse (donc désobéissance au Pape !).
            Bénédiction publique reçue à genoux de la main d’un pasteur protestant (alors qu’il ne fait pas de génuflexion au moment de la Consécration !).
            Remise en service de l’autel en contreplaqué dans la chapelle Sixtine pour sa première Messe face au peuple (donc prévalence ostentatoire de la Messe moderne).
            Pas de bénédiction aux journalistes (pour ne pas blesser les non croyants : curieux apostolat !), etc…

            “Pour ma part j’ai toujours respecté le St Père benoît 16” :

            Si vous respectiez le Saint Père Benoît XVI vous commenceriez pas écrire son nom avec une majuscule et ne pas écrire le chiffre 16 autrement qu’en chiffres romains.
            C’est l’usage et cela correspond à un minimum de respect. Ce n’est pas un matricule !

            Par ailleurs, le Saint-Esprit ne nous a rien donné du tout : pour rappel ce sont des cardinaux, faillibles, qui ont voté, et ce, pour la plus grand joie des modernistes !

            Prouvez-moi que le Divin Paraclet a inspiré le conclave et “tous ceux qui les ont precédés” ou plutôt précédés, même ceux dont sont issus des curieux (le mot est volontairement faible) papes !

            Prouvez-moi que si le Divin Paraclet a daigné inspiré ce conclave, il a été entendu et surtout ECOUTE !

            Pour ce qui est du “zen”, personnellement je ne suis pas un adepte des pratiques bouddhistes.

            Je suis catholique, partisan de la Messe de toujours et non de celle, moderne, qui, avec toutes ses dérives qui tournent à l’hérésie bien souvent, a vidé les églises et les séminaires !

            Gardez donc vos “zeneries” pour vous, car si la situation ne vous inquiète pas telle qu’elle se présente sous nos yeux à ce jour, c’est que vous êtes un imprudent !

            Attendez que le Pape François fasse ses preuves, c’est à dire, à tout le moins, qu’il répare publiquement ses erreurs passées, avant de le béatifier !

            N’oubliez pas qu’il est jésuite et que les jésuites, à quelques exceptions près sans aucun doute, ont une fâcheuse tendance à se prendre pour des êtres supérieurs !

            Les desseins de Dieu sont impénétrables.

            Si vous n’en êtes pas convaincu, cherchez donc pourquoi Sa Sainteté Léon XIII a écrit les prières du “Petit Exorcisme’ !

  14. Au lieu de faire des conjectures, agissez. Continuez sur la lancée de Benoît XVI: chantez en grégorien dans les paroisses, fondez des scholas grégoriennes, faites chanter l’assemblée des chants qui l’élèvent vers Dieu, soutenez ceux de vos curés qui pratiquent une belle liturgie, ne perdez pas votre temps en vaines discussions: pour faire une belle liturgie dans ll’une ou l’autre forme, nous disposons de suffisamment de textes VaticanII ou Motu Proprio qui, à ma connaisance ne sont pas abolis du simple fait de l’élection du pape François. C’est à nous qu’il appartient de faire vivre une belle liturgie.

    • Boanergues

      Quelle mauvaise foi !

      Oseriez-vous prétendre que le jésuite épiscope ne s’est pas montré hostile au Pape Benoît XVI en interdisant l’application dans son diocèse le MP Summorum Pontificum ?

      Oseriez-vous dire que devenu pape, François n’a pas retourné le dispositif d’autel de la chapelle Sixtine dès sa 1ère Messe ?

      Oseriez-vous dire qu’il ne se fout pas de la liturgie ?

      Quant à m’encourager à chanter du grégorien, je le fais depuis l”époque de Pie XII., et à participer à des scholas grégoriennes je le fais depuis la même époque et n’ai toujours pas cessé de le faire.
      Pourriez-vous en dire autant ?

      L’élection d’un pape n’abolit rien du tout. C’est le pape lui-même qui abolira ou non !

  15. Struyven

    Quels que soient les avis de chacun, je pense qu’il est présomptueux de donner un avis honnête. Bien sur il y a déjà eu des changements pas appréciés par tous. Mais il nous faudra du recul pour apprendre non seulement à le connaître, mais surtout à “bien” le connaître. C’est lorsque nous le verrons vraiment à l’oeuvre que nous pourrons nous en faire une idée. A présent, c’est prématuré. Louons le Seigneur qui l’a fait surgir de tant de voies de Cardinaux !
    Pour l’instant je rends gloire au Seigneur et le remercie.

  16. Amaury

    La Messe d’intronisation sera placée sous la direction liturgique du Maître des célébrations liturgiques et je vous invite à consulter le Livret.

    Acclamations carolingiennes, propre grégorien, Canon latin, Missa de angelis, Te Deum

  17. Besonhé Maurice

    Cessez de vous cacher la réalité : rupture avec le choix du nom, rupture avec les coutumes liturgiques, messe de nouveau à l’envers avec ornements style vieille chemise de nuit , humilité ostentatoire…. le temps de Paul 6[modéré] est de retour j’en ai bien peur…
    de tout coeur je souhaite me tromper et ne pas devoir regretter l’ordination que je vais recevoir incessament…

    • Ghislain-Paul-Marie

      Ne perdez pas espérance Maurice, nous avons besoin de tous, et surtout de saints prêtres conscients du sacrement de l’ordre pour restaurer de belles liturgies catholiques…
      Courage, et confiance!

    • Amaury

      Pour la Messe d’intronisation, à première vue, aucune nouveauté, bien au contraire, ce sera sans doute plus respectueux du rite que ne l’a été celle de notre bien aimé Souverain Pontife émérite, à son corps défendant d’ailleurs ( influence à l’époque de Mgr Piero Marini oblige)

  18. le perroquet

    Qu’a dit Jésus à Maria de la Divine Miséricorde un an jour pour jour au sujet de l’obligation de la démission de Son Saint Pape sous une pression formidable en rapport avec la Prophécie de saint malachie (le 111 ième Pape et le Dernier?

  19. Michel LOUIS

    Nos amis raisonnent comme si le Saint Père ne nous avait pas été donné par le Saint Esprit.

    Quelle logique à tout cela : la messe de Paul VI et ses dérives n’a-t-elle pas eu pour principal mérite de nous rappeler les splendeurs de la Messe de toujours que les gens de cette génération oubliaient visiblement, tant elle a été si facilement abandonnée …

    Le Pape Jean-Paul II a réveillé les catholiques et notamment les jeunes gens. Il a contribué à la chute de l’esclavage communiste. Même si des choses sont critiquables, il a donné une image de l’Eglise que les médias ont attaqué. C’était bon signe.

    Le Pape Benoît XVI a restauré la Messe de saint Pie V avec immensément d’habileté, et son herméneutique de la continuité a replacé Vatican II dans une perspective plus large : un concile pastoral pour les hommes de ce temps (de ce temps là. Celui des années 1960, il y a déjà 50 ans). Il a rassemblé les Catholiques. Son pontificat fut un grand pontificat. Et nous sommes encore sous le choc.

    Le Pape François Ier, lui, veut nous mettre en ordre de marche. Il a un style différent, c’est un missionnaire. Déjà, les médias l’attaquent, c’est encore bon signe. Alors, soyons dans l’espérance, et ne soyons pas systématiquement critiques. Ne doutons pas du choix du Saint Esprit, Sinon, tout cela n’aura plus aucun sens.

    Comme le dit CLOVIS ci-avant, soyons missionnaires avec la Messe de Saint Pie V, avec ce trésor à faire découvrir aux jeunes gens qui viennent sans l’excuse d’une quelconque nostalgie.

  20. France

    Je crois reconnaître dans certains de ces commentaires l’agressivité réelle de personnes intégristes et traditionalistes. Le pape émérite, malgré sa bonne volonté de voir se réaliser l’unité de l’Église, n’a probablement pas choisi la bonne voie en relevant les excommunications des lefebvristes et en instituant des ordinariats personnels de rite latin. Relisez les textes évangéliques de ces jours-ci, vous verrez peut-être, que l’attitude des pharisiens est encore malheureusement très présente dans l’église d’aujourd’hui. Pape François est un grâce pour l’Église et le monde d’aujourd’hui. Que le Seigneur le bénisse et le protège.

    • Ghislain-Paul-Marie

      Les paroisses, communautés et séminaires tradi sont pleins et essèment quand on assiste à un désert progressiste.
      Les conclusions sont vites tirées… “L’Evangile c’est du sel, et vous, vous en avez fait du sucre!” Paul Claudel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *