Nantes : deux églises attaquées en quelques jours. Réagissons !

Download PDF

La basilique Saint Donatien et Saint Rogatien de Nantes (site de la paroisse) a été dégradée, probablement dans la nuit de vendredi à samedi. Les paroissiens ont découvert ce dimanche matin un tag “brûle ton église” sur la porte gauche et un tag “A” (le sigle anarchiste) sur celle de droite.

Une dégradation qui tombe quelques jours après celles déplorées à Saint Clément (où des statues à l’intérieur de l’église ont été renversées). On apprend par ailleurs que le curé de cette paroisse a refusé de déposer une plainte “pour ne pas faire trop de bruit” selon un paroissien.

Évidemment, aucune réaction des pouvoirs publics et rien dans les médias.

Mais la riposte s’organise ! Notre confrère “Le Zouave du Pape” appelle à écrire un courriel au maire de Nantes, Jean-Marc Ayrault (contact@jmayrault.fr) et à mettre en copie le Préfet de Loire-Atlantique, Jean Daubigny (courrier@loire-atlantique.pref.gouv.fr). Voici un mail type :

Monsieur le Maire,

Une fois de plus, la communauté chrétienne nantaise est victime de violentes attaques dans deux de ses Eglises. A St Clément il y a une semaine, des meubles religieux ont été détruits et une statue a été vandalisée. Ce week end, la Basilique St Donatien a été maculée de slogans provoquant à la haine anti-catholique et appelant à sa destruction.

Ces gestes inacceptables ont été commis dans votre juridiction, et ne font pour le moment l’objet d’aucune attention de votre part. Je me permets donc de vous rappeler les scandales de la dégradation de la mosquée du Tarn le 13 décembre 2009, et celle de tombes juives à Strasbourg le 27 Janvier 2010, à l’occasion desquels les responsables légaux n’ont pas manqué de témoigner de leur solidarité. Voici maintenant deux églises nantaises profanées ou recouvertes de graffitis exprimant toute la violence de la cathophobie qui nous oppresse actuellement.

Je refuse cette inacceptable marginalisation des catholiques, et tiens à vous exprimer mon indignation pour la manière dont est traitée la communauté chrétienne. Comptant sur une condamnation aussi prompte que déterminée de votre part, je vous prie de croire, Monsieur le Maire, en l’expression de ma haute considération.

XXXX

Arthur Leroy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *