On évoque à Rome un “ordinariat” pour les luthériens

Download PDF

Vue sur InfoCatho.be cette rumeur publiée hier, et qui vient après bien d’autres…

En marge de la présentation dans une librairie romaine, de son nouveau livre Élargir l’horizon de la raison (Librairie Éditrice Vaticane) consacré à la pensée du théologien Joseph Ratzinger, dont il est proche, Mgr Gerhard Ludwig Müller, ancien évêque de Ratisbonne (Allemagne) et actuel préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi, a répondu aux questions du site américain CWN. Selon Mgr Gerhard Ludwig Müller, « Certains luthériens désirent le retour à la pleine communion avec Rome, et l’Église devrait être prête à les accueillir », a-t-il affirmé, suggérant que, comme avec les anglicans, l’Église catholique pourrait autoriser ces luthériens à « préserver leurs traditions légitimes ». Mgr Müller a observé, reprenant une idée exprimée par Benoît XVI durant son voyage en Allemagne en septembre 2011, que Martin Luther, s’il souhaitait réformer l’Église, ne voulait pas pour autant créer des divisions parmi les chrétiens. « Dans mon pays, a ajouté le préfet allemand de la Congrégation pour la doctrine de la foi, les protestants ne sont pas opposés au catholicisme, dont ils ont conservé de nombreuses traditions. »

Cette possibilité fut également évoquée par le cardinal Koch, président du Conseil Pontifical pour l’Unité des Chrétiens, en octobre dernier. Dans un entretien publié en allemand dans Zenit , « L’Église catholique pourrait-elle ouvrir la porte aux ordinariats pour les luthériens ? », le cardinal suisse évoque la possibilité que des groupes de luthériens qui souhaiteraient rejoindre l’Église catholique le fassent, comme pour les anglo catholiques, selon une formule ressemblant à celle des ordinariats. Le cardinal rappelle que ce sont les groupes d’anglicans eux-mêmes qui prirent l’initiative, en venant à Rome de demander un mécanisme qui faciliterait l’unité. « Le Saint Père a cherché une solution » à la demande d’unité de ces groupes anglicans et a trouvé ce que le cardinal Koch appelle « une large solution » dans laquelle « les traditions liturgiques et ecclésiales anglicanes ont été prises largement en considération. S’il y a des luthériens qui expriment des désirs similaires, nous devrons y réfléchir. Mais l’initiative revient aux luthériens », commente le cardinal.

Ces deux dernières années, ont été créés trois ordinariats anglo catholiques, un au Royaume-Uni, un en Amérique du Nord, et un autre en Australie. À travers eux, 8 ex évêques anglicans, quelques 100 ex pasteurs et environ 4 000 laïcs sont revenus à l’Église catholique, il faut y ajouter les nouveaux convertis, des personnes d’origine anglicane ou épiscopalienne qui les rejoignent chaque année.

11 comments

  1. François-Philippe Durbach

    On notera que cette éventualité avait été évoqué déjà voici quelques années et que le défunt Card. Martini s’était meme dit intéressé à y adhérer dès sa création (ce qui est évidemment impossible juridiquement, l’Ordinariat personnel par exemple destiné aux ex anglicans ne permettant l’entrée que de personnes provenant de cette autre confession… et non pas des transfuges d’Eglises catholiques)

  2. LEFOL

    Les confessions “cléricales” auront moins de peine à cohabiter avec le Catholicisme que les confessions qui se réclament de Calvin , pour lesquelles l’Ecriture Sainte est le commencement et la fin de toute doctrine.
    Il y aura alors cohabitation de plusieurs “traditions liturgiques et ecclésiales” , c’est à dire plusieurs Messes avec chacune un contenu doctrinal caractéristique.
    C’est déjà le cas , puisque la Messe dite “de Paul VI” cohabite avec la Messe “de S.Pie V” ,et la différence entre elles n’est pas seulement d’ordre linguistique.
    Isoler les “calvinistes” pour renforcer le Catholicisme n’est pas une stratégie oecuménique mais une stratégie “ultra-montaine” à laquelle les Orthodoxes auront du mal à adhérer , eux qui ont aussi une (et même plusieurs) “traditions liturgiques et ecclésiales”.
    Autrement dit : l’accueil des Luthériens et des Anglicans est un faux fuyant qui évite l’humiliation d’admettre que , lorsque 2 “infaillibles” se contredisent , l’ 1 des 2 n’est pas infaillible. Il faudra bien choisir un jour : ou bien “Dieu est créateur et Père de tous les Hommes” ou bien “celui qui nie le Fils n’a pas le Père non plus…”
    Il faudra bien aussi se poser un jour la question de savoir si c’est la gloire de Dieu qui peut être majorée.

    • LEFOL

      La Très Sainte Mère de Dieu n’a jamais cessé d’être pleine de grâces. Sous l’autorité de Dieu , elle dispense des grâces à ceux qui la vénèrent . Prions la en faveur de nos frères, pour que leurs yeux s’ouvrent aux spendeurs de sa prédestination.
      Sur le plan doctrinal , il faudrait expliciter “Theotokos” , en évacuant l’erreur de croire que la Sainte Vierge a conçu la divinité de son Fils . Marie n’est pas Mère de Dieu comme ayant conçu la divinité du Christ , mais parceque la divinité et l ‘humanité de Jésus étaient inséparables quand sa mère l’a conçu.
      L’Ecriture Sainte n’est pas muette au sujet de la “Reine du ciel” , la toute pure “Mater dolorosa”: Psaume 45 (44) , 10 ; Esaïe 66,7-9 ; Zacharie 12,10

  3. F.Debrue

    S’il redeviennent catholiques pourquoi pas ? La vierge, le culte des saints, les 7 sacrements, la présence réelle du Christ dans l’eucharistie, la primauté pétrinienne, etc, etc, etc,… Cela fait beaucoup de choses ! A moins que l’Eglise catholique ne se soit tellement protestantisée que tout est devenu possible…

    • LEFOL

      Effectivement , tout est devenu possible : Un Pasteur a brûlé le Coran et un Pape l’a embrassé.
      Laquelle de ces 2 outrances était-elle la plus scandaleuse ?Aurait -ce été possible dans les années 60 ?

        • LEFOL

          Bonsoir LOCARD.
          Oui , S;S Jean-Paul II a embrassé le Coran , en présence de dignitaires musulmans invités à Assise comme d’autres représentants de toutes les religions ; j’ai vu la photo de ce baiser.

          • Yves

            La photo du “baiser” est très controversée, vous le savez bien. Il ne semble pas que le saint-père ait embrassé le Coran, mais qu’il l’ait porté, ce qui, sur une photo (unique, rediffusée par tous les blogs opposés à JPII), donne l’illusion qu’il l’embrasse.

            Le Vatican, en tous cas, n’a jamais relaté un tel “baiser”. Mais il n’est de pire sourd que qui ne veut pas entendre.

          • LEFOL

            J’ignorais que la photo du baiser était controversée ; sur la photo que je possède , le geste est significatif .
            Communiquez moi votre e-mail et je vous l’enverrai.
            Il est compréhensible que le Vatican n’ait jamais relaté un tel baiser (il n’y a pas de quoi en être fier).
            Il est vrai qu’il n’est pas de pire sourd qui ne veut pas entendre ; il est vrai aussi qu’il n’est pas de pire aveugle que celui qui ne ne veut pas voir.
            J’aurais préféré l’hypothèse d’un montage , mais cette éventualité n’a même pas été envisagée par un Prêtre qui a vu dans ce baiser “un geste prophétique”. Incroyable , non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *