Pape François : comment les médias entretiennent la confusion

Download PDF
L’entretien en espagnol

A la suite de l’interview du pape François à La Civiltà Cattolica, je relève cette dépêche en langue espagnole de l’Associated Press sur voces.huffingtonpost, la version hispanophone du site : 

« Gays et avortement : les catholiques soutiennent le pape François.

Des catholiques du monde entier ont réagi, de manière positive surtout, aux déclarations du pape François sur le fait que l’Eglise a prêté trop d’importance à des règles sans importance sur des questions controversées comme l’homosexualité, l’avortement et l’usage de contraceptifs. »

Vous avez bien lu : des « règles sans importance ». On comprend la suite de l’article à cette aune : il rend compte de la satisfaction de catholiques devant le possible retour dans l’Eglise de personnes qui s’en sentaient exclues.

Mais le texte anglais de la dépêche ne dit pas tout à fait cela :

« CATHOLICS around the world are reacting mostly positively to Pope Francis’ recent remarks that the church has become too focused on “small-minded rules” on hot-button issues like homosexuality, abortion and contraceptives. »

Ici l’on explique que « l’Eglise s’est trop focalisée sur des “règles« CATHOLICS around the world are reacting mostly positively to Pope Francis’ recent remarks that the church has become too focused on “small-minded rules” on hot-button issues like homosexuality, abortion and contraceptives. »d’esprit étroit” sur des questions controversées comme l’homosexualité, l’avortement et les contraceptifs ».

De « règles sans importance » on passe à l’étroitesse d’esprit, c’est à peine mieux mais enfin de ce n’est pas la même chose. A ses lecteurs hispanophones, l’Associated Press prêche le caractère négligeable de l’enseignement moral de l’Eglise ; à ses lecteurs anglophones, elle soumet la ringardise de l’Eglise.

Il faut noter, en passant, que la traduction espagnole de la dépêche est signée par des journalistes de l’AP…

Dans tous les cas, il y a travestissement des propos du pape. Voici ce qu’il a dit :

« Nous ne pouvons pas insister seulement sur les questions liées à l’avortement, au mariage homosexuel et à l’utilisation de méthodes contraceptives. Ce n’est pas possible. Je n’ai pas beaucoup parlé de ces choses, et on me l’a reproché. Mais lorsqu’on en parle, il faut le faire dans un contexte précis. La pensée de l’Eglise, nous la connaissons, et je suis fils de l’Eglise, mais il n’est pas nécessaire d’en parler en permanence. »

Cela soulève des questions – voir le post précédent. Mais il n’y a là aucune négation de l’enseignement de l’Eglise à ces sujets.

La presse s’est cependant engouffrée dans la brèche de l’imprécision.

• Voulez-vous être tenu au courant des informations originales paraissant sur ce blog ? Abonnez-vous gratuitement à la lettre d’informations. Vous recevrez au maximum un courriel par jour. S’abonner

 © leblogdejeannesmits

7 comments

  1. Bayard

    La “brêche” est malheureusement ouverte par Fr’ançois lui-même! Ne pas vouloir aborder des sujets brûlants d’actualité, ou les esquiver par un “Qui suis-je pour juger?” ou accuser l’Eglise d’ingérence spirituelle, de manipulation des esprits et de lavage des cerveaux comme il l’a déclaré à la presse : “la grande tentation de l’Eglise…” c’est ce que j’appelle donner des bâtons pour se faire battre. Le Pape est sensé défendre l’Eglise, non de la fustiger en permanence au nom de sa révolution.

  2. Loco

    Les médias veulent dévorer le monde… Tout comme l’Islam.
    Dans un premier temps les prédateurs s’accordent pour dévorer leur proie chacun par un bout…. Tout en se surveillant du coin de l’œil, car il y aura un moment où leurs mâchoires se rencontreront.

  3. La désinformation fait partie intégrante du rôle
    des “merdias” , surtout en ce qui concerne l’église
    catholique !
    Depuis le temps , tout le monde devrait le savoir !
    Les “merdias” déforment, désinforment , détournent
    les propos du Pape, quelqu’il soit , pour la plus
    grande joie des sectes laîcardes sataniques !
    Il faut ouvrir les yeux !

  4. COURIVAUD

    Madame, Mademoiselle, Monsieur,

    Je constate, à la lecture du “blog” de Mme Smits que ce commentaire sur le mauvais comportement des médias est accompagné d’un autre commentaire, intitulé “le pape de la confusion” Ce titre s’accompagne certes d’ un point d’interrogation, sans doute par déférence pour le pape François, mais le contenu de l’article de Mme Smits, même avec cette déférence, reste critique sur la manière dont le successeur de Saint Pierre (“et ses services” pour faire large) fait une communication pour le moins discutable alors que la défense de la foi et des moeurs est une question vitale à une époque de perte de repères affectant les catholiques eux-mêmes.

    Je regrette que vous n’ayiez pas eu a minima la franchise de ce “blog” pour présenter cet article sur “les médias entretienne la confusion” car franchement, ils ne sont pas les seuls en cause.

    Vous pouvez me trouver sévère, mais je viens de lire à l’instant une autre “dépêche” pour le moins inquiétante qui vient corroborer mon appréciation.

    Voici le lien électronique vous permettant d’y accéder :

    http://www.fdesouche.com/410765-une-delegation-dimams-de-france-va-rencontrer-le-pape

    Avouez qu’il y a de quoi être inquiet à la lecture de cette information. Je ne suis pas journaliste pour vous dire si elle est vraie ou fausse ou plutôt, vraie à X % ou fausse à X % ; cependant, il n’y a pas de fumée (de Satan ou autre) sans feu et songer par exemple que M. Halter, orfèvre en désinformation, sera reçu par le pape me fait froid dans le dos…. et plus que cette réaction subjective, n’aidera pas à limiter la confusion des esprits qui règne “urbi et orbi”, dans et hors “la Chrétienté”.

    Oui, je regrette que vous n’ ayiez pas fait ce commentaire critique, même en forme d’interrogation, pour être déférent.

    Sentiments distingués.
    HC

  5. COLAS

    Pape François : Comment les médias entretiennent la confusion.
    Les médias seraient-ils dans la confusion si les propos du Pape n’étaient pas eux-même confus ? Il ne faut pas prendre les conséquences pour la cause.
    Le fait même de relancer des débats qui n’auront jamais aucune conclusion est une erreur de communication, si ce n’est peut-être le signe avant coureur et la manoeuvre pour revenir aux errements des années 70. Le fait que ce pape ait écarté de son entourage toutes les personnes qui avaient la confiance de Benoit XVI est un signe inquiétant.

  6. geronimo

    Je constate que dans cet entretien avec SS le Pape jamais on ne dit SA SAINTETE: c’est “Pape François ou le pape!”; Cette formule est-elle désormais réservée au dalaî lama ou autre rinpoché?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *