“Parfois il fait référence à du satanisme”

Download PDF

dixit Me Fabien Picchiotino, à propos de son client Nicolas Cocaign dit “le cannibale” qui a tué et mangé son codétenu à la maison d’arrêt de Rouen (12’30”).

Selon Le JDD, la moitié droite du visage de Nicolas Cocaign est ornée d’un tatouage rudimentaire figurant “le mal”.

“Le cannibale” a été condamné à 30 ans de réclusion criminelle.

Arthur Leroy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *