Pour une fois, Mgr Blondel défend le pape

Download PDF

Lors de toutes les polémiques contre Benoît XVI, Mgr Blondel, évêque de Viviers, était resté silencieux. Le pape François est à peine élu, que Mgr Blondel se précipite pour le défendre :

“Alors que l’Eglise catholique vient de recevoir du Seigneur un nouveau pasteur « venu du bout du monde », notre Eglise d’Ardèche communie particulièrement à la joie de l’Eglise qui est en Argentine et spécialement le Diocèse de La Rioja auquel elle est reliée par le sang des martyrs de Chamical : Carlos de Dios Murias, Gabriel Longueville et Wenceslao Pedernera, assassinés en juillet 1976 au temps de la dictature militaire, ainsi que le fut Mgr Henrique Angelelli en août de la même année.

Au cours des différents voyages depuis 36 ans, de Mgr Hermil, de Mgr Blondel, de la famille de Gabriel, et de prêtres et laïcs de l’Ardèche, nous avons tissé des liens de communion fraternelle qui se sont renforcés ces dernières années par la constitution du dossier en vue de la béatification des martyrs Carlos, Gabriel et Wenceslao, et par l’intérêt que nous avons porté au jour le jour au déroulement du procès civil qui a conclu à la condamnation des assassins. Donc, fraternel et amical salut à l’Eglise sœur de La Rioja !”

Pour Mgr Blondel, tous les papes ne sont sans doute pas égaux. Sur son site, il dénonce “la calomnie qui est apparue dès l’élection du Pape François” et cite in extenso le communiqué de la salle de presse du Vatican.

7 comments

  1. Benjamin S.

    Il est logique que quiconque ait calomnié S.S. Benoît XVI loue ce “pape François” !
    Je ne sais s’il faut s’en réjouir…

  2. c

    Sans vouloir bien entendu juger ce qui est du travail de Rome et sans évidemment être une spécialiste des causes des béatifications ou canonisations et des martyrs catholiques, et encore moins connaître tout de l’affaire évoquée, je ne pensais pas que personnes citées dans ce texte dont mgr Enrique Angelelli, avaient été tuées au départ en haine stricto sensu de la foi catholique, mais plutôt en haine de leurs engagements sociaux, des engagements sociaux qu’auraient pu avoir des personnes non religieuses, même si la charité active qui les a animés, leur avait été insufflée, pouvaient-ils (pouvons-nous penser), par le croyance en Jésus Christ.
    Ce qui leur était reprochée par les autorités argentines de 1976 (ou par leurs hommes de main locaux) n’étaient pas stricto sensu le fait d’être catholiques, curés et évêque, comme cela s’est passé par exemple en 1936 en Espagne, où les religieux et même religieuses cloitrées étaient sortis des couvents pour être exécutés parce qu’ils étaient simplement catholiques. Le régime de la dictature argentine ne me semblait pas affiché anti-catholique, mais plutôt anti-marxiste.
    Cela n’enlève rien, bien sûr, à l’ignominie des crimes politiques ou crapuleux sous couvert d’actions politiques, de recherches de renseignement, de maintien de l’ordre par la terreur, perpétrés entre 1976-1983, dans le cadre d’une situation très complexe.
    Mgr Enrique Angelelli est mort du fait du collision entre son véhicule et une autre voiture. Un accident provoqué. un accident de voiture, provoqué.
    L’on peut supposer qu’avec le nouveau Pape, une attention particulière sera portée à ces dossiers.

  3. Capucine

    Je suis très surprise que Monseigneur BLONDEL loue à ce
    point Sa Sainteté le Pape FRANCOIS …..

    Le plus difficile sera pour Monseigneur BLONDEL d’obéir
    à notre Pape FRANCOIS….et, par conséquent de faire obéir
    ses Prêtres….

    Le Diocèse de Viviers n’est pas mon Diocèse mais je crois
    savoir (de source sûre) que dans certaines paroisses, les
    messes ressemblent plus à des Kermesses !

    Monseigneur loue le Saint-Père FRANCOIS : c’est très bien,
    mais il faut qu’il se mette au travail et cela ne sera pas facile
    car le mauvais pli est pris.

    Messieurs les prêtres du diocèse de Viviers (et de tous les diocèses) OBEISSEZ A VOTRE EVEQUE !!!! et vous serez sûr d’être dans la Vérité de Celui qui disait : “Je suis la voie, la Vérité, la Vie”

    Merci Monseigneur BLONDEL et soyez assuré de ma joie
    la plus profonde.

    Soyez assuré également de mes prières “à Jésus par Marie” comme le disait notre grand Saint-Bernard.

  4. jacques jallas

    Espérons maintenant que notre Pape vient de la Compagnie de Jésus que, au moins à La Louvesc qui en dépend, il sera obéi en ce qui concerne la transmission de la Parole de Dieu lors des liturgies. Les plus pauvres des catholiques – les plus ou moins handicapés auditifs – qui viennent pour l’écouter et en sont privés, clercs et laïcs ne faisant pas l’effort de parler à moins de cent vingt mots à la minute, d’articuler et de se positionner correctement vis à vis du microi. Cela vaut également pour nombre d’autres paroisses du diocèse. Benoit XVI dans son exhortation apostolique “La Parole du Seigneur” avait consacré deux pages à ce problème. Mais à vrai dire était il lu ? N’avait-il pas consacré trois livres admirables à Jésus parfaitement ignorés, en particulier des bénévoles laïcs ,et dont la lecture n’a pas été encouragée. Espérons que notre nouveau Pape dans la ligne de tous ceux, tous saints et serviteurs fidèles du Seigneur, qui l’ont précédé depuis un siècle et demi sera plus écouté et plus lu que nos deux derniers Papes objet si souvent dans notre diocèse de Viviers de commentaires critiques. Qu’on aimerait- pour l’édification des handicapé auditifs, 60% de l’ensemble des partiicipants aux liturgies – et qui sont les véritables pauvres de la Parole de Dieu que François soit mieux écouté que ces prédécesseurs. Transmettre la Parole de Dieu au micro le diocèse va -t-il s’y mettre ? Gratias pour les pauvres !

  5. toubib16

    Après Mgr Dagens (Angoulême), voilà Mgr Blondel (Viviers) autre diocèse sinistré de Motu Proprio Summorum Pontificum, qui se réjouit du nouveau Pape.
    J’avoue donc avoir beaucoup d’inquiétudes…

  6. c

    Le Frère Carlos A. Trovarelli, Ministre Provincial en Argentina des Frères Mineurs Conventuels (Franciscains Conventuels), a envoyé récemment,suite aux rumeurs sur cette affaire de la Rioja, un courrier à l’agence d’informations catholique argentine AICA “qu’il n’y avait aucun fondement à spposer que ‘un prêtre disparu pendant la dictature serait le premier béatifié par le Pape François” et notamment le père Cardlos de Dios Muria.
    Par contre c’est en 2013 que sera béatifié le curé Brochero (1840-1914) un curé qui fit un énorme travail d’évangélisation et qui allait pas tous les chemins, on l’appelait le curé gaucho.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *