Première pierre de l’église du sanctuaire Notre-Dame des Anges

Download PDF

Le premier grand évènement du diocèse de Saint-Denis pour l’année pastorale 2017-2018, sur le thème « Bâtir sur le roc », a été marqué par la pose de la première pierre de la nouvelle église du sanctuaire Notre-Dame des Anges à Clichy-sous-Bois, lors d’un temps de prière et de bénédiction de l’assemblée, puis de l’emplacement de la nouvelle église, présidé par Mgr Pascal Delannoy :

« Dieu très saint (…) daigne bénir tes fis que voici : par leur travail et leurs dons, ils ont préparé ce lieu pour te construire une église; dans l’unité des coeur et dans la joie, ils sont venus nombreux à la fête d’aujourd’hui. Fais qu’ils célèbrent un jour la liturgie dans ton église avec la même unité et la même joie, avant de te louer éternellement dans les cieux ».

L’évêque a ensuite invité le père Raphaël Grondin, nouveau curé de la paroisse, et les nombreux enfants présents à manipuler la truelle pour poser le ciment sur la première pierre de la future église.

Le précédent édifice, érigé en 1964 a été démoli en 2016 en raison du tracé du futur tramway. La construction d’une nouvelle église, attenante à la petite chapelle multicentenaire de Notre-Dame-des-Anges, a donc été décidée. Le projet est chiffré à 2 M€, dont 600 000 € issus de l’indemnité d’expropriation d’Ile-de-France Mobilités (ex-Stif). L’église disposera de salles de réunion et d’accueil à disposition des différentes communautés présentes à Clichy-sous-Bois, comme les Tamouls ou les Chaldéens.

Pendant environ huit mois, les paroissiens ont eu à disposition une petite salle municipale près de la mairie.

La chapelle et la future église formeront le sanctuaire Notre-Dame-des-Anges. Son inauguration est prévue au printemps 2019.

La chapelle Notre-Dame-des-Anges, plusieurs fois reconstruite, a été érigée en 1 260 en mémoire d’un miracle survenu quelques décennies plus tôt. En 1212, trois marchands angevins traversent la forêt de Bondy. Ils se font attaquer par un groupe de bandits qui les dépouillent et les ligotent à des arbres. Pendant trois jours, sans boire ni manger, les marchands s’affaiblissent et s’en remettent à la Vierge Marie dans leurs prières. Selon la légende, un ange vient alors les libérer. C’est en souvenir de ce prodige que les trois marchands firent construire la toute première chapelle qui pouvait accueillir pas moins de 600 personnes ! Elle est depuis devenue le point de convergence d’un millier de fidèles venus de toute la France qui se rendent à Clichy-sous-Bois, chaque 2e dimanche de septembre.