Propagande homosexuelle : ni au primaire, ni au collège, ni au lycée !

Download PDF

4V_logo[L’hebdomadaire de droite libérale Les 4 Vérités (site) communique.]

Peut-être avons-nous remercié trop tôt Luc Chatel, dans l’avant-dernière livraison de la lettre d’information des 4 Vérités, d’avoir fait droit à la demande des parents d’élèves du primaire qui ne souhaitent pas que « Le Baiser de la lune »soit diffusé dans les classes de CM1 et de CM2. S’il faut en croire les associations « LGBT » (Lesbiennes, gays, bi et transsexuels), le ministre tient un double langage. D’un côté il rassure les parents ; de l’autre, il encourage les enseignants à ne pas tenir compte de ses propres décisions.

Le ministre de l’Education nationale avait déclaré, le 3 février sur RMC, que le film d’animation prétendument « pédagogique » qui fait la promotion de l’homosexualité n’avait « pas vocation à être diffusé en primaire à l’école ». Nous nous en étions réjouis, en dépit du pas de deux accompli par Luc Chatel, qui annonçait qu’en revanche le court-métrage serait visionné par les élèves des collèges et lycées. Mais le ministre est depuis revenu sur la légère concession qu’il avait faite au bon sens en jugeant « prématurée »sa présentation aux élèves du primaire.

Recevant le 15 février les représentants du « Collectif Education contre les LGBTphobies en milieu scolaire » (sic !) et de plusieurs associations « Inter-LGBT », Luc Chatel leur aurait assuré que les enseignants du primaire qui utiliseraient le film ne seraient pas sanctionnés, et « qu’ils avaient “la liberté pédagogique“», a raconté Philippe Castel, porte-parole de l’Inter-LGBT.

Toujours selon ce dernier, la «prudence» du ministre s’expliquerait par « la période pré-électorale », qui l’incite à ne pas « se mettre à dos un électorat conservateur ».

Si Philippe Castel dit vrai, la duplicité du ministre de l’Education est une insulte intolérable faite à cet électorat « conservateur », auquel le président de la République doit son élection, et Luc Chatel son ministère.

Une telle attitude aurait des effets immédiats lors des élections régionales – sans préjuger des conséquences à plus long terme de cette politique, en 2012.

Nous demandons donc au ministre de l’Education nationale de démentir explicitement et officiellement les affirmations du porte parole de l’Inter-LGBT (Lesbiennes-gays-bi et transsexuels).

Nous lui demandons en outre de renoncer officiellement à faire projeter Le Baiser de la lune dans les lycées et collèges, un collégien de sixième n’étant pas mieux disposé à visionner un tel film qu’un élève de CM2, et l’éducation affective relevant de la responsabilité des familles et non pas de la mission de l’Education nationale.

A cette fin, nous invitons nos lecteurs à signer notre deuxième Pétition nationale à Luc Chatel contre la diffusion du Baiser de la Lune dans les écoles primaires, les collèges et les lycées.

SIGNER LA PETITION MAINTENANT !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *