Quand L’Osservatore Romano censure le pape…

Download PDF

C’est mon confrère Sandro Magister qui signale cette “curiosité” dans le dernier billet paru aujourd’hui sur son blogue Chiesa. En voici un extrait d’intérêt, mais tout son article vaut d’être lu…

jpg_1350509« L’allusion critique à l’Institut pour les Œuvres de Religion (IOR), la très controversée “banque” du Vatican, que le pape François a faite au cours de l’homélie de sa messe matinale à la Domus Sanctæ Marthæ, le mercredi 24 avril, a fait du bruit dans les médias : “Lorsque l’Église veut se vanter de sa grandeur et crée des organisations, des services, lorsqu’elle devient quelque peu bureaucratique, elle perd sa substance principale et court le risque de se transformer en une ONG. Or l’Église n’est pas une ONG. C’est une histoire d’amour… Mais il y a ici des gens de l’IOR… Excusez-moi, eh !… Tout est nécessaire, les services sont nécessaires… d’accord ! Mais ils sont nécessaires jusqu’à un certain point : en tant qu’aide à cette histoire d’amour. Mais lorsque l’organisation prend la première place, l’amour diminue et l’Église, malheureusement pour elle, devient une ONG. Et ce n’est pas la bonne voie”.
Ces homélies que le pape Jorge Mario Bergoglio prononce le matin sont entièrement improvisées. Et les phrases que l’on vient de lire sont la transcription littérale qui en a été donnée quelques heures plus tard par Radio Vatican.
Mais le même jour, rendant compte de manière différente de cette même homélie, L’Osservatore Romano a supprimé la phrase : “Mais il y a ici des gens de l’IOR… Excusez-moi, eh !”.
Cette disparité entre la radio et le journal du Saint-Siège est un indice de l’incertitude qui règne encore au Vatican quant au traitement médiatique qu’il convient de donner aux homélies prononcées par le pape les jours ordinaires, celles de la messe de 7 heures du matin, à la chapelle de la résidence où il habite. »

Curieux…

4 comments

  1. Mes amis,
    Ouvrons les yeux ! Il y a des choses dites par le “successeur de Pierre“qui peuvent être répétées telles que prononcées,et D’AUTRES qui doivent être retravaillées pour présentation au grand public. Alors quand donc parle-t-il vrai et quand donc doit-on retrancher “certains propos“? Et cela ne vous dit rien sur la crédibilité des “pronunciamentos“ de ceux qui les proclament ? Horrible !

  2. Hélène

    Pourtant ça me parait assez simple: journal, radio où télé se doivent de retransmettre intégralement, et sans retrancher où ajouter quoi que ce soit, ce que dit notre Saint Père.
    La question ne se pose même pas et ceux qui ne respectent pas ce principe de base devraient perdre leur place dans la minute.

  3. T’as raison parfaitement helene. on n’a pas le droit de manipuler les paroles prophetiques de Pierre. on se rappelle facilement de la durete de la parole de notre Seigneur sur la necesssite(l’obligation meme) de manger son corps et de boire son sang dans l’Evangile de Jean, n’est-ce pas, “elle est dure cette parole, qui peut continuer a l’ecouter…?”. Mais les apotres ont continue a l’ecouter.. Il etait la Parole de la Vie Eternelle. A qui irions-nous, Seigneur… Bon dimanche helene.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *