3 comments

  1. Merci Monseigneur, merci du fond du coeur.
    Que de simplicité dans vos propos.Que de vérité mais aussi, que de fermeté, face à ces petits “Robespierre, Fouquier Tinville” de pacotille, qui, toutefois, s’empressent de scolariser leurs enfants dans les établissements privés “cathos”. Comme disaitTalleyrand : ” en politique, il n’y a pas de convictions. Il n’ya que des opportunités”.
    Tous mes respects.
    Ghislain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *