Rodez : le calvaire sera supprimé

Download PDF

Nos craintes sont confirmées : le transfert de l’évêché de Mgr Fonlupt, du palais épiscopal au carmel, avec les travaux nécessaires, va entrainer la disparition du dernier clavaire de la ville, selon le journal local du 16 novembre. Projet pharaonique en temps de crise… La croix du calvaire va être déplacée dans l’enceinte de l’ancien petit séminaire.

Centre presse du 16 nov

8 comments

  1. rhinn

    Bonjour,
    ici en Alsace, malgré le concorda.
    décroche crucifix pour les rendre à la Mairie . crucifix qui ont toujours
    été là car les écoles étaient tenus par les religieux……
    une communauté demande même de retirer un calvaire ‘ car non laïc dans la cour d’un centre qui accueille aujourd’hui un foyer….
    par contre construire une méga mosquée ” avec centre culturelle, centre d’enseignement ???avec 2 minarets de plus de 44 ml face au plus grand établissement technique ( collège au BTS ) en sachant qui est milli gorus :ne choque ni élus, ni responsable de l’établissement, ni élus, et encore moins les parents élèves!!!!!!!!!!!!!

    c’est dingue
    pas plus aveugle et sourd celui qui ne veux ni voir ni entendre:

  2. ça suffit

    Mgr veut que les fidèles fassent des dons, mais leur a-t-il demandé s’ils étaient d’accord pour faire ces travaux pharaoniques? A qui a-t-il demandé conseil? Et dans les 2.500000 € y-a-t-il le prix d’achat du Carmel? et qu’en pense le vicaire général avec sa théologie de la libération? Serait-on passé du marxisme au capitalisme? Et que pensent les gens , les sans-dents que de telles sommes soient dépensées alors que certains qui travaillent n’ont pas suffisamment pour joindre les 2 bouts? Mgr a-t-il demandé l’accord de Rome pour de tels travaux?
    Mgr ne se conduirait-il pas comme un certain président qui laisse “gueuler”‘ mais n’écoute que son égo?
    Mgr compte sur la générosité des fidèles mais sait-il que la campagne gronde lorsque pour un enterrement ils n’ont pas de prêtres mais qu’il faut payer comme s’ils en avaient un?
    Ne serait-il pas entouré d’une clique de “cireurs de pompes” qui sont des béni oui oui mais qui par derrière ne se gênent pas pour dire ce qu’ils pensent?
    Mgr n’a-t-il pas oublié que nous avons besoin d’un pasteur, d’un vrai chef(le vrai chef étant celui qui écoute même le plus insignifiants de ses sujets parce qu’il les aime TOUS? Est-il sur d’être dans son rôle quand il dépense autant d’argent alors qu’il a un évêché à sa disposition? d’autant que l’évêché actuel a été VOLE à l’Eglise en 1905, il ne faudrait quand même pas l’oublier et qu’il a été construit par des gens de Foi qu’étaient les ouvriers de l’époque!!!!!!

  3. Alain

    A Rodez on préfère aller chercher séminaristes où prêtres en Inde,ils seront payés correctement, en Aveyron le diocèse est très riche du moins sur le plan immobilier et par le biais des locations il y a des entrées importantes d’euros.Ces prêtres en ministère d’origine étrangère même s’ils ne sont pas en symbiose avec les chrétiens de base seront aux ordres de l’évêque et de son vicaire général adepte de la théologie de la libération et contribueront à l’autodestruction de l’église catholique.Ils continuerons à gérer les paroisses en tant que fonctionnaires du culte sans soucis d’évangélisation jusqu’à leurs regroupements ou fermetures.

  4. mikael

    Peut-on croire en la véracité de l’installation du calvaire dans l’ancien petit séminaire st Pierre sous Rodez alors que toutes les croix, statues, images pieuses ont été supprimées dans les anciennes salles de classe, couloir, réfectoire …ainsi que la grande statue en fonte donnant sur le jardin à l’entrée principale .Ce lieu est pourtant utilisé pour la formation permanente du clergé, des laîcs avec lettre de mission et une annexe de l’institut théologique de Toulouse sous la responsabilité du vicaire général de l’évêque Fontlup.Même si ce calvaire est installé dans la cour de l’ancien petit séminaire sera t’il un signe vraiment visible? alors qu’aujourd’hui il est dressé sur le bord de l’artère principale (avenue Victor Hugo) face au musée Soulages qui draine tant de monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *